L'ÎLE DU POINT NÉMO - Jean-Marie Blas de Roblès (Zulma)

[quote]présentation de l’éditeur:
Martial Canterel, richissime opiomane, se laisse interrompre dans sa reconstitution de la fameuse bataille de Gaugamèles par son vieil ami Holmes (John Shylock…).
Un fabuleux diamant, l’Anankè, a été dérobé à Lady MacRae, tandis que trois pieds droits chaussés de baskets de marque Anankè échouaient sur les côtes écossaises, tout près de son château…
Voilà donc Holmes, son majordome et l’aristocratique dandy, bientôt flanqués de Lady MacRae et de sa fille Verity, emportés – pour commencer – dans le Transsibérien à la poursuite de l’insaisissable Enjambeur Nô.
[/quote]

Réjouissant ! De la première à la dernière page, ce livre n’est que du plaisir. A la fois hommage, exercice de style et réinvention, Jean-Marie Blas de Roblès ouvre une porte vers le merveilleux et nous conduit dans un voyage captivant et euphorisant.
Dans le parfait prolongement de “livres trésors” qui m’ont eux aussi explosé les synapses, tels que La Fin des mystères de Scarlett Thomas, Les Thanatonautes de Bernard Werber, la série de la Tour Sombre de Stephen King ou Le Prestige de Christopher Priest.
Des livres qui, comme L’ile du point Némo, plongent le lecteur dans un roman multi-facettes et leur fait entrouvrir les portes menant à une sorte de multiverse, un carrefour où l’on peut accéder à des univers fantastiques prêts à nous livrer leurs trésors.
Un coup de maitre qui donne très envie d’explorer la bibliographie de cet auteur.
Je vous invite à aller sur la page des Cannibales Lecteurs et à lire leur chronique en cliquant ICI.

après une 100aine de pages je suis sur la même longueur d’onde

titre à part dans la production actuelle L’île du point Némo est un véritable bijou d’une richesse incroyable et rend un magnifique hommage aux classiques de la littérature populaire.
De la 1ère à la dernière page le lire fut un immense plaisir