L'île Panorama - Manga


(Skeet) #1

La critique par Skeet est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Fayounette) #2

Une lecture qui m’a vraiment agréablement surprise. Ça faisait un moment que je n’avais pas lu un one-shot aussi intéressant!

Comme toi, j’ai été totalement prise par le rythme de l’histoire et j’ai dévoré le tome sans m’en rendre compte. Il y a quelques failles dans cette histoire mais elle est tout de même très bien menée, sans perte de rythme, et réserve de nombreuses surprises.

Un achat que je ne regrette vraiment pas!


(dante-gl) #3

Voilà une lecture bien plaisante que ce One Shot.
Je suis globalement du même avis que les 2 précédents, j’ai dévoré ce One shot sans m’en rendre compte.

L’auteur nous offre des planches très jolies avec certains décors à couper le souffle (fouillés, précis). Ses dessins reflètent également bien la folie (je pense qu’on peut clairement parler de folie dans ce cas) du personnage principal, j’ai par contre trouvé un peu bizarre sa façon de dessiner les visages des femmes sur certaines planches (surtout leurs yeux qui leur donnent un air sournois alors que ce n’est pas le cas).

Au niveau de l’histoire, celle-ci est pour le moins originale et surtout prenante, difficile de lâcher ce tome avant de l’avoir fini. Par contre, je déplore quelques incohérences: les proches de komada ne se posent pas beaucoup de questions. Comment ne pas remarquer la différence dans la voix ou encore l’attitude du personnage?
Je trouve également que l’auteur aurait dut étoffé quelque peu l’enquête autour de la mort et “résurrection” de komada ce qui nous donne au final une histoire qui se finit d’une page à l’autre (tout d’un coup tout s’éclaircit).

Reste un One shot bien plaisant malgré ces failles.


(ivan isaak) #4

Un one-shot de qualité en effet. Même s’il n’est bien entendu pas exempt de défauts. Si le dessin est parfait en ce qui concerne les différents décors de l’île, il l’est moins pour les visages, les expressions et en règle générale pour les corps. Côté scénario, outre ce qui est souligné par dante (le manque de réaction des proches), c’est surtout cette fin brutale qui me chagrine. Tout ceci se finit subitement en 2-3 pages. Rien de plus. C’est dommage parce qu’on avait là un très bon titre… Sinon, concernant les quelques cases pornographiques, ça me parait tout à fait normal venant d’un spécialiste du style ero-guro… même si ce n’était en effet pas forcément nécessaire.

Bref, c’est très sympa, mais ça aurait pu être nettement mieux. 7/10.