Lingerie Panic - Manga

Discutez de Lingerie Panic

La critique de Lingerie Panic T.1 (Simple - Taifu Comics) par Sorata est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Pareil, j’ai trouvé ça assez moyen.

Le semblant de scénario est pas une mauvaise idée en soi mais c’est assez mal géré…
Dans les premiers chapitres où ses collègues lui sautent dessus, on aurait largement pu se passer du prétexte bidon qui fait que; quant à la fin, c’est l’inverse, l’histoire sentimentale a un côté sacrément surfait et pas crédible du tout.
Bref, l’auteur semble ne pas savoir sur quel pied danser.

Je te rejoins aussi sur le potentiel raté du titre: passé la première page avec un ensemble de lingerie de rêve, on s’attend à voir plein de beaux trucs, surtout au vu du synopsis… ben non. C’est vraiment dommage. Surtout que c’est pas comme si c’était un élément sous-exploité du titre, y’a quand même l’histoire du soutif spécial grandes tailles ou celui conçu pour Taïma et son bonnet A (ah par contre, big up à l’auteur pour avoir mis en valeur la galère totale que c’est pour trouver de la lingerie en ayant des microboobs!)… Deux occasions d’en mettre plein les mirettes, deux occasions où l’auteur nous sort des designs super bateau. On trouve plus joli au Darjeeling du coin.

Visuellement, difficile de savoir quoi en penser en fait. Tantôt ça semble super joli (notamment sur certains persos), tantôt c’est assez basique et brouillon… Le pire, c’est peut-être “l’héroïne principale” au charisme d’une huître et au look vraiment générique…
Enfin, j’ai trouvé le truc beaucoup plus soft que les autres “sans interdits” de la collection parmi ceux que j’ai lus… Pour dire les choses crûment, ça dégouline beaucoup moins et la mise en scène joue plus sur les visages que sur les gros plans d’organes…
Un détail qui rend peut-être Lingerie Panic plus “abordable” que d’autres titres, pour les curieux qui voudraient découvrir le genre.

Bref, le bilan est pas transcendant… Ca dépend de ce qu’on recherche dans le genre mais pour ma part, j’ai trouvé Power Play meilleur pour l’aspect hentai scénarisé, et Rin Backstage meilleur pour le côté héroïnes qui assument à 200% leur perversité avec un scénario complètement absent.
Dans tous les cas, il y a mieux que Lingerie Panic…