Livres (romans, essais, littérature…)

Bonjour,

Voilà, j’aurais aimé savoir s’il y avait un forum sur les livres (en particulier les romans) qui serait digne d’intérêt.
J’ai cherché mais je n’ai trouvé que des forums peu sérieux, avec une moyenne d’âge avoisinant les 12-13ans.
Mais si vous avez tout autres sites sur lesquels je pourrais chercher mes prochaines lectures, je suis preneur.

Merci d’avance pour vos réponses.

Tu peux aller sur Le Coin Des Lecteurs !
Tout type de livres peuvent y être abordé et débattu !

Le coin, c’est par ici !

Tu y croisera parfois quelques membres de MS, dont moi, qui y sont aussi :slight_smile:

On se revoit là-bas !

Je plussoie la suggestion de Seb. Sur le coin tu trouves des critiques très bien construites et qui touchent tous les types littéraires. De plus lorsque tu poses une question tu auras des réponses sérieuses et étayées.

Comme le dit Seb, nous nous croiserons peut-être là-bas. :slight_smile:

J’ai une amie qui a créé un forum récemment… C’est “Raconte-moi” (raconte-moi.forumactif.net/) pour l’instant il n’y a pas énormément de membres mais si vous avez l’occasion d’en parler autour de vous… ^^

Merci pour vos réponses.

Sebulon, c’est exactement ce que je cherchais. Je sens que je vais errer dessus un bon moment.
ALEXA > Oui, je t’ai vu dans la partie manga ! :smiling_imp:

Merci pour le forum de ton amie fmmyriam, avec le temps, il pourrait devenir intéressant.

Pour moi j’adore la Biblio invisible ^^ C’est un forum consacré à la SFFF
labiblioinvisible.forumsactifs.net
Avec une partie manga que j’essaie de compléter quand je peux.

Sinon je suis attachée à Au coeur des livres
au-coeur-des-livres.cultureforum.net
C’est pas le plus actif mais il y a une bonne équipe et la Lecture Commune du mois fonctionne très bien, tout comme les rendez-vous sur chatbox

Merci Sherryn !
Grâce à toi, je viens de trouver mon prochain achat : La horde du contrevent de Alain Damasio

Je viens de lire ce petit papier chez France Culture, et je me dis qu’ici est un bon endroit pour en faire le relais :

Jim

j’ai lu un article qui donnait les chiffres sur le marché du livres. On en est à 7 mois de recul net et pas du petit recul. (Forcément je retrouve plus l’article).

Je déteste ce nouveau terme de littérature complexe.
Je le trouve vraiment clivant voire pédant.
Cette fracture entre littérature “populaire” et Littérature avec un L majuscule a toujours existé mais je trouve le terme “complexe” complètement absurde…

Je suis content que tu réagisses à cela : pour ma part, j’ai l’impression que c’est la première fois que je le rencontre, et je ne comprends pas ce qu’il recouvre. Je sens bien, comme toi, cette connotation un brin snob, qui doit renouer avec la vieille et indécrottable séparation entre la culture officielle et la culture pop, mais son emploi dans l’article n’est pas clairement assumé. À part, au détour d’une ligne, le fait que la littérature officielle ne se contente pas de raconter des histoires. Ce qui, tu t’en doutes, m’a un brin agacé.

D’autres choses m’ont agacé dans l’approche de l’article, au demeurant, mais on en parlera peut-être plus tard.

Jim

J’ai découvert le terme il n’y a pas longtemps (début d’année je crois) et il m’a fait tiquer dès la première seconde.
Concernant le fond de l’article, j’ai eu des discussions avec mes libraires qui allaient dans ce sens :

  • une rentrée littéraire de septembre 2018 catastrophique en terme de ventes obligeant une remaniement des calendriers avec pas mal de sorties anticipées au premier semestre 2019,
  • une politique pas très saine des “grandes” maisons d’édition vis à vis des premiers romans français (ça leur sert à avoir des subventions mais le suivi est souvent approximatif),
  • un turn-over incessant de livres et surtout un manque de suivi encore une fois : difficile dans ces conditions pour un libraire de promouvoir ses coup de coeurs si les livres ne sont plus édités seulement 2 ans après leur sortie…

Concernant la forme, je t’accorde que le ton est assez désagréable et méprisant et comme toi, cette phrase du président du CNL me laisse perplexe : "c’est cette littérature complexe qui fait l’histoire littéraire plus qu’elle ne raconte des histoires ». Ah bon? :face_with_raised_eyebrow:

Après, quelles sont les bornes de cette “littérature complexe”? Difficile à dire… L’article parle de Houellebecq qui, à mon avis, est très facile à lire comparé à d’autres léviathans littéraires sur lesquels je me suis cassé les dents (pour l’instant) comme “Finnegan’s Wake” de Joyce ou les “Cantos pisans” d’Ezra Pound. En exemple, l’auteur parle de la faible audience de Pascal Quignard ou Pierre Michon. Et les jeunes auteurs plus modernes, ils sont où? Et les petites maisons d’édition, on en parle? Les éditions de l’Ogre, Quidam, Inculte…? Elles abattent un boulot remarquable en éditant des livres pas simples et peu vendeurs.
Bon, je suis en train de sortir du sujet mais ça m’énerve de voir que le CNL ne s’occupe quasiment que des “grandes” maisons d’édition.

Je n’avais jamais rencontré ce terme… La littérature complexe, c’est celle qui, mise au carré donne un nombre négatif, c’est ça ?
Plus sérieusement, en lisant ce terme, je m’attends à ce qu’on parle de littérature scientifique… Mais ce n’est visiblement pas le cas : on parle de littérature générale. J’ai du mal à saisir le sens de ce “complexe” (à moins, justement, qu’on ne parle de littérature complexée… ~___^)

Ah, et c’est dommage, dans un article sur la littérature, de laisser une aussi belle faute : “Hors celle-ci est inquiétante”…

Tori.

En excluant Guillaume Musso, Marc Levy, Pancol et Cie si on lit bien entre les lignes.

Sinon, bien vu pour la faute. C’est vrai que ça fait tâche ! :grinning: