LOIS LANE #1-10 (Greg Rucka / Mike Perkins)

Le site Bleeding Cool a mis la main en avance sur les sollicitations DC de mai. On y apprend notamment que l’arc narratif Leviathan qui touchera les titres Superman de Brian Bendis aura droit à un numéro spécial qui préparera le terrain pour deux futures séries : Jimmy Olsen par Matt Fraction (Hawkeye) et Steve Lieber (The Fix) et Lois Lane par Greg Rucka (Wonder Woman) et Mike Perkins (Captain America).

52543501_2022666624521466_8228241738007838720_n-600x461

Lois Lane #1 sortira en juin 2019.

Source : www.bleedingcool.com

Miam !

Et le FBI a débarqué dans leurs bureaux ?

Une série Lois ?
Seulement si les couvertures sont aussi folles que l’originale.

Greg Rucka :

Lois Lane is the best investigative reporter in the DC [Universe]. This is our truth, and this is what the book is about. Lois is often described as fearless, but that’s a mistake, because it implies that nothing frightens her. There’s plenty that frightens her; the difference is that it never stops her. She was like that before Superman entered her life, and so she remains.

Premier aperçu :

loislane3

Source : www.bleedingcool.com

Lois Lane sera une maxi-série en 12 épisodes.

LOIS LANE #1
written by GREG RUCKA
art and cover by MIKE PERKINS
variant cover by JENNY FRISON
On the road and out of Metropolis—and carrying a secret that could disrupt Superman’s life—Lois Lane embarks on a harrowing journey to uncover a threat to her husband and a plot that reaches the highest levels of international power brokers and world leaders. Critically acclaimed and best-selling author Greg Rucka and master storyteller Mike Perkins team up for a tale of conspiracy, intrigue and murder that pushes even Lois to her limits.
ON SALE 07.03.19
$3.99 US | 1 of 12 | 32 PAGES

LOIS LANE #1 (OF 12)

(W) Greg Rucka (A/CA) Mike Perkins

On the road and out of Metropolis-and carrying a secret that could disrupt Superman’s life-Lois Lane embarks on a harrowing journey to uncover a threat to her husband and a plot that reaches the highest levels of international power brokers and world leaders. Critically acclaimed and best-selling author Greg Rucka and master storyteller Mike Perkins team up for a tale of conspiracy, intrigue and murder that pushes even Lois to her limits.

In Shops: Jul 03, 2019

SRP: $3.99

Source : www.cbr.com

Bon début de série, en mode polar / thriller politique. Rucka en mode rentre-dedans met le doigt et le coude là où ça fait mal : assassinats de journalistes en Russie, creuse langue de bois dans les conférences de presse de la Maison blanche. Il n’oublie pas à côté de ça de caractériser son perso, dans ses interactions avec ses relations professionnelles ou de couple.

Et puis quel plaisir de voir ressurgir Renee Montoya dans le rôle de la Question !!

Grand épisode, oui. Greg Rucka est depuis toujours connu pour caractériser idéalement les femmes, et il a offert parmi les plus beaux portraits d’héroïne ou de super-héroïne ces dernières années. Son arrivée sur un titre Lois Lane a donc du sens, et il s’empare de l’opportunité de jouer avec la plus grande journaliste de DC, mais aussi la plus acharnée et casse-bonbons, avec un plaisir communicatif.
Le scénariste gère très bien son ambiance et sa caractérisation, dressant un portrait sublime de l’héroïne. Il traite autant des tics d’écriture de Lois que de sa relation avec Perry, il rebondit sur un élément de Bendis (une photo volée montre Superman embrasser Lois, et la journaliste est considérée comme une « traînée » par beaucoup pour cela ; ce qui permet une évocation fine de la différence de traitement de l’affaire pour Lois et Superman, « intouchable » notamment car masculin) mais s’intéresse aussi à un assassinat de journaliste en Russie. Il lance un pavé dans la mare en évoquant les « camps » de Donald Trump, où des mères immigrées sont séparées de leurs enfants, et livre un grand moment de journalisme ; tout en faisant plaisir en ramenant Renee Montoya/Question avec qui Lois collabore.
C’est fort. C’est dur. C’est profond. C’est grisant. C’est super, et c’est très bien dessiné par un Mike Perkins très sombre, mais au style adapté et aux planches magnifiques sur l’ensemble. Oh oui, vivement la suite !

loislane2

LOIS LANE #2 (OF 12)
JUN190524
(W) Greg Rucka (A/CA) Mike Perkins
Famed writer and reporter Lois Lane never worries about speaking truth to power-so what’s she hiding from the most powerful man on the planet (and her husband), Superman? Investigating a widening international conspiracy, Lois puts herself in the crosshairs with backup from an unlikely new ally from the streets of Gotham City.
In Shops: Aug 07, 2019
SRP: $3.99

loislane2_1

loislane2_2

Source : www.bleedingcool.com

Après un très prenant et intense #1, Greg Rucka et Mike Perkins poursuivent sur la même dynamique. Moins de surprise, mais plus d’assurance après des bases bien posées.

Lois Lane est la proie d’un bashing médiatique abominable après qu’elle ait été photographiée en train d’embrasser Superman ; Clark veut intervenir, mais Lois rappelle qu’elle veut gagner « son » combat, pour des principes qui la dépassent. Elle enquête sur l’assassinat de la journaliste Vorona, utilise Renee Montoya/Question pour les tâches ingrates, et remonte des pistes d’argent occulte. Les contacts avec un businessman sont durs, mais l’article avance ; Perry White lui demande d’être prudente, mais lui assure son soutien dans un très bon dialogue. Hélas, le businessman est tué, Lois est sauvée lors de leur entrevue manquée par Renee… et la question est de savoir si le businessman était la cible, ou si c’était Lois !

Un épisode sobre et efficace. Greg Rucka a créé de bonnes fondations, il les utilise et se lance. L’équilibre entre les différents moments est bon, et j’apprécie autant le propos sur le bashing subi par Lois, très pertinent dans notre période actuelle post #MeToo, que l’enquête sur la journaliste morte. L’intervention de Renee Montoya est cool, et l’auteur gère très bien les dialogues.
Mike Perkins illustre ça dans un style sombre qui sied complètement à ce polar bien mené. Ca fonctionne bien, l’ambiance est parfaite, et l’ensemble est une lecture absolument agréable. Vivement la suite !

LOIS LANE #3 (OF 12)
JUL190586
(W) Greg Rucka (A/CA) Mike Perkins
Jon Kent surprises his mother with a visit to her hideout in Chicago with big news that ties directly into the events of SUPERMAN #15, also on sale this month. While Lois must deal with her now-17-year-old son making life-changing decisions, the two Questions-Renee Montoya and Vic Sage-try to understand their own confusing continuity.
In Shops: Sep 04, 2019
SRP: $3.99

Source : www.bleedingcool.com

Encore une grande réussite. Greg Rucka & Mike Perkins semblent sur le point de réaliser une magnifique maxi-série, j’ai hâte d’en avoir la confirmation.

Lois répond aux policiers après le meurtre de son contact, sur le lieu du crime ; Superman vérifie à super-vitesse, puis reste figé et « visible » par la foule, dehors. Lois part avec Renee, exige des explications de Superman. Renee retourne à l’hôtel, Lois vole avec Clark, qui veut ainsi « l’apaiser », car elle est énervée mais adore voler. Lois comprend que Clark a voulu la protéger (en laissant un message : vous l’attaquez, Superman est là) ; mais ça ne fait qu’empirer le scandale du baiser Lois/Superman. Lois refuse d’en dire plus sur son enquête, Clark la laisse. Renee croise Question à l’hôtel, ils se battent ; confirmation que Question est bien Charles Victor Szasz, et qu’il l’a formée… et qu’il est mort. Lois est dans sa chambre, pense que Clark se douche, veut le rejoindre - mais c’est en fait Jon, qui demande un peu d’intimité !

Un beau numéro de duos et de dialogues. Greg Rucka écrit extrêmement bien Lois Lane, mais aussi sa relation avec son mari. C’est sobre, c’est simple, c’est beau. Le scénariste est connu pour ses portraits de femmes fortes, il récidive ici avec Lois & Renee, même si la première a les honneurs. Sa journaliste est parfaite en femme déterminée, amoureuse mais aussi acharnée à garder son autonomie.
C’est fort, c’est agréable, comme la courte mais intense rencontre Renee/Question. J’aime l’idée que Rucka œuvre sur ces personnages, et le final apporte une légèreté bienvenue dans une intrigue assez lourde. Mike Perkins livre des planches à tomber, donnant énormément de charme aux héroïnes et une puissance calme à Superman.
C’est beau, c’est bon. Vivement la suite !

Renee Montoya wants answers. But can she handle the truth of what Lois Lane has uncovered? The questions pile up as Lois meets with both Renee and the original faceless detective, Vic Sage.

Writer Greg Rucka
Illustrator Mike Perkins
Variant Cover Illustrator Emanuela Lupacchino
Colored by Paul Mounts
Release Date: October 2, 2019

Source : www.adventuresinpoortaste.com

Ce #4 ne montre que des gens qui parlent entre eux ; il n’y a quasiment aucune action, quasiment aucun mouvement, en fait. Mais c’est certainement un des épisodes les plus agréables que j’ai lus depuis longtemps !
Plusieurs discussions, donc. D’abord Lois/Jon qui, après qu’elle l’ait surpris dans la douche (en pensant que c’était Clark, Superboy étant à deux doigts de voir sa mère plus qu’en sous-vêtements), échangent directement sur les événements récents de Superman, et le futur départ de Jon chez la Légion. Déjà, j’apprécie la fluidité de la gestion du Supverse ; c’est tellement agréable que tout se coordonne si bien. Ensuite, Greg Rucka montre encore son très, très grand talent dans l’écriture de ses personnages, avec un dialogue simplement beau et touchant.
On passe également aux Questions, avec Renee et Victor qui font le point ; avec l’évocation claire de désordres cosmiques, et un rappel de 52. C’est cool et bien fait. Petit passage sur un subplot évoquant Leviathan mais aussi Checkmate, avant une discussion sèche entre Lois et Renee, qui exige de connaître la vérité. Lois livre un beau plaidoyer sur le poids de la vérité, et le fait que beaucoup de gens ne veulent pas la connaître au fond ; avant que Renee confirme qu’elle est prête à aller plus loin.
Bon sang, c’est bon. Bon sang, c’est vraiment bien fait - bien écrit, bien dialogué, bien animé, bien caractérisé. Je suis complètement fan de ce titre, j’adore la façon qu’a Greg Rucka d’animer sa série et ses personnages. Mike Perkins est idéal pour ces dialogues et ces ambiances, et le tout est un régal.
Vivement la suite !

Une réussite, toujours.
Greg Rucka et Mike Perkins avancent doucement et sûrement une intrigue intense, politique et passionnante. Le scénariste prend le temps de développer ses personnages, et notamment tout le journalisme de Lois Lane ; ça fonctionne complètement.
Que ça soit la discussion sur l’éthique journalistique dans un avion, ou la fameuse discussion dans un parc avec une informatrice, ou les échanges avec Perry et Clark qui rôde, Greg Rucka dresse un portrait magnifique d’une journaliste inspirée et inspirante. L’auteur s’amuse aussi avec Renee Montoya/Question, qui tabasse des salauds en remontant une piste ; c’est cool et fun.
Une très belle réussite, magnifiée par le graphisme idéal et si adapté de Mike Perkins. C’est beau, l’atmosphère est parfaite, et tout fonctionne. Vivement la suite.

(W) Greg Rucka (A/CA) Mike Perkins, Paul Mounts (CA) Elena Casagrande
Spinning out of the shocking last issues of Event Leviathan, Lois struggles to recover from a tragedy that shakes her to the core. Surrounded by her friends and family, the usually stoic reporter tries to rebound as she continues to chase a story that could alter the DC Universe forever.
In Shops: Dec 04, 2019
SRP: $3.99

Source : www.dccomics.com

Greg Rucka et Mike Perkins font une pause dans l’intrigue de leur maxi-série afin de donner un épilogue à un rebondissement de la mini-série Event Leviathan : la mort de Sam Lane. Et donc son impact sur Lois.
C’est encore très bon.
Dans un épisode très simple, très sobre, Greg Rucka montre l’impact que ce décès a sur Lois, autant en multipliant les flashbacks d’une relation conflictuelle qu’en montrant l’enterrement et ses suites. Notamment la crispation entre Lois et sa sœur sur l’incapacité de Lois à prendre le drapeau tendu par les militaires. Le choc est rude, mais la réplique finale confirme ce qu’on envisageait : Lois demeure hantée par le fait qu’elle considère que son père aurait dû croire en Superman, et non pas s’opposer à lui ; à l’idéal, et à l’homme qu’elle aime.
Le duo d’auteurs demeure encore très bon, dans la sobriété et la justesse. Tout juste peut-on noter quelques mimiques mal maîtrisées par Mike Pertins, dans les sanglots ou la tristesse ; c’est moins efficace que d’habitude. Mais le reste est très bon, et Greg Rucka maîtrise complètement ses personnages.
Encore une réussite.

(W) Greg Rucka (A/CA) Mike Perkins, Gabe Eltaeb (CA) Yasmin Putri
Someone wanting to kill Lois Lane is nothing new for the famed reporter, but is it because of something she knows or something she’s about to uncover? Plus, this issue ties to the events of December’s Superman #18 and the gigantic status quo shift for both Lois and her husband, Superman, when the Man of Steel decides to reveal his identity to the world.
In Shops: Jan 01, 2020
SRP: $3.99

Source : www.dccomics.com

Nouvelle réussite.
Greg Rucka et Mike Perkins reprennent leur intrigue et leurs thèmes, après la parenthèse sur l’enterrement de Sam Lane ; ça fonctionne toujours bien. L’ancienne agente de Checkmate, Jessica Midnight, semble la proie d’une attaque de Leviathan dans l’hôpital psychiatrique où elle se trouve, car une nonne-assassin va s’en prendre à elle. Renee Montoya/Question empêche un paparazzi de mitrailler Lois quand elle embrasse Superman, mais la discussion le lendemain montre une crispation car Renee pense que Lois trompe Clark. Elles discutent et analysent des éléments et enregistrements d’aveux obtenus par Renee, hélas inutilisables après un interrogatoire musclé. Et la chambre de Lois explose quand la « nouvelle » femme de chambre se découvre être une tueuse, sûrement employée via la chasse à l’homme lancé contre Lois.
Intense, bien mené, bien écrit, bien dessiné, efficace ; bon, quoi. Greg Rucka écrit parfaitement ses personnages, et il analyse très bien les difficultés quant à l’apparente tromperie de Lois via sa relation avec Superman. Je suis curieux de voir les retombées de Superman #18 dans cette maxi-série, définitivement si agréable dans le Supverse. L’intrigue principale demeure un peu obscure, mais est pertinente sur les manipulations politiques.
Mike Perkins illustre ça dans son style, sombre, pas toujours « joli », mais si efficace, et avec une atmosphère parfaite. Quelle réussite. Quel plaisir de lire ça ! Vivement la suite.