LUTHER : L'ALERTE - Neil Cross (Belfond)

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51t3rJxhcEL.SL500_AA300.jpg

[quote]
présentation de l’éditeur:
Londres, de nos jours. Carré. C’est ce qu’on retient de l’inspecteur de la crim’ John Luther. Par sa carrure impressionnante, par ses principes. Mais John Luther ne va pas bien : insomniaque de longue date, incapable de couper les ponts avec son boulot, Luther voit sa vie lui échapper peu à peu. A commencer par sa femme, Zoé, lassée de vivre avec un fantôme. Et cette nouvelle enquête s’annonce mal : un jeune couple vient d’être retrouvé sauvagement assassiné ; le bébé que portait la jeune femme a été arraché de son ventre. Toute la police est à pied d’oeuvre pour retrouver l’enfant. Mais quand l’assassin se manifeste sur une radio de grande écoute, annonçant qu’il va rendre le bébé, Luther sait qu’il est déjà trop tard. Un vent de panique souffle sur Londres, surtout lorsque la police et les médias comprennent que ce tueur a déjà frappé, qu’il frappera à nouveau. Bientôt. Plongé dans les milieux sordides de la pédophilie, aux prises avec un serial-killer eugéniste rompu à la barbarie la plus extrême, Luther fait de cette enquête une affaire personnelle. Trop. Et quand la face obscure de l’inspecteur se dévoile, comment peut-il encore reprendre le contrôle ?[/quote]

ce roman est une préquelle de Luther,l’excellente série tv de la BBC, et il se termine là où démarre le 1er épisode et restera sans doute
c’est rythmé,dynamique,glauque et nous permet de voir l’évolution du perso pour le retrouver au final tel qu’on le connait dans la série.
tous les personnages secondaires sont présents,même brièvement pour Justin Ripley, et Neil Cross réussit à relier également ces 2 précédents romans à cette histoire tout en plantant les graines des épisodes des 2 saisons.
en ce qui concerne l’inspecteur principal John Luther/Idris Elba il s’impose par les mots,comme en image, par sa présence et son charisme.

“à l’instant où Idris Elba a enfilé ce manteau et est entré dans la pièce d’une démarche conquérante,un homme grand qui marche à grand pas,il m’a semblé inimaginable que quelqu’un d’autre puisse jouer le rôle.c’est Idris qui a fait Luther” - Neil Cross