MAESTRO : WORLD WAR M #1 (Peter David / German Peralta)

La rentrée s’annonce verdâtre (en amont des 60 ans du géant de jade en mars) ; la conclusion tant attendue d’Immortal Hulk (suivie d’un probable relaunch avec une nouvelle équipe créative pas encore révélée), la suite et fin de l’arc « World War She-Hulk » dans Avengers (le chemin vers le #50) ou encore la réédition à venir (d’après Near Mint Condition) de la période PAD/Kubert en omnibus (comblant ainsi cette lacune avant les epic collection).

Et puis il y a le Maestro, précédemment remis en avant dans deux mini-séries récentes. Jamais deux sans trois donc puisque Peter David va aller au bout de sa trilogie sur le despote de Dystopia, avec la promesse tacite de faire pour de bon la jonction avec les événements du futur imparfait d’il y a 28 ans.
L’Abomination (en lien avec la mini-série Abominations de 1996) et Namor (son co-équipier des Défenseurs) son au programme de ce dernier chapitre.