MALAVITA (Luc Besson)

L’adaptation du roman de Tonino Benacquista.

[quote]DATE DE SORTIE FRANCAISE

23 octobre 2013

REALISATEUR

Luc Besson

SCENARISTES

Luc Besson et Michael Coleo, d’après le roman de Tonino Benacquista

DISTRIBUTION

Robert De Niro, Michelle Pfeiffer, Tommy Lee Jones, Dianna Agronn, Jon Freda…

INFOS

Long métrage français/américain
Genre : thriller
Titre U.S. : The Family
Année de production : 2013

SYNOPSIS

Fred Blake alias Giovanni Manzoni, repenti de la mafia new-yorkaise sous protection du FBI, s’installe avec sa famille dans un petit village de Normandie.
Malgré d’incontestables efforts d’intégration, les bonnes vieilles habitudes vont vite reprendre le dessus quand il s’agira de régler les petits soucis du quotidien… [/quote]

Les premiers visuels :

Michelle Pfeiffer dans un film de Luc Besson…
[size=50]Il avait pas dit qu’il arrêtait de faire des films, lui ? TT
[/size]
:cry: :cry: :cry: :cry:

Oui, il avait dit qu’il arrêtait de faire des films, mais en termes de parole donnée, il semble qu’il ne soit pas plus fiable qu’en matière de réalisation…

Moi les films de Besson, ça me ferait plutôt “Malalatête”, si vous me permettez ce jeu de mots tout pourri.

Ah, très content qu’on soit du même avis, Besson c’est un peu comme le roi Midas, sauf que lui, tout ce qu’il touche se transforme en m…

La bande-annonce :

Mouais, dés l’intro de la B.A, avec le sempiternel morceau des Stones, on a l’impression de voir un sous-Scorcese ( qui du coup se contente de produire), et ca continue en alignant les poncifs. On voit que Nounours Besson a encore assez d’oseille pour faire répondre “oui” aux sirènes du cachet facile les dinosaures que sont De Niro, Lee Jones et Pfeiffer. Qui, si tous 3 très grands acteurs, ont quand même leurs beaux jours loin derrière eux.

Je relativiserais concernant Tommy Lee Jones : il fait selon moi partie des acteurs qui prennent une “patine” un peu spéciale en vieillissant. Il est vraiment convaincant dans ces rôles de vieilles trognes fatiguées à la “No Country for Old Men”, “3 enterrements” ou même un des derniers Tavernier, “Dans la Brume électrique”…
Je ne peux qu’acquiescer concernant Pfeiffer et De Niro par contre (ce dernier est vraiment nul dans un “Happiness Therapy” par exemple).

Je l’ai trouvé très bien dans Happiness Therapy, souvent drôle et parfois touchant quand il le faut.

Faut dire que j’ai vraiment pas aimé le film en général, ça n’aide pas à apprécier la performance de Bob… C’est bien sûr une affaire de sensibilité : pour ma part je ne l’ai pas trouvé drôle, alors qu’il a évidemment un énorme potentiel comique (cf. “La Valse des Pantins”, même si un comique d’un genre particulier (le comique anxiogène) et même plus récemment “Machete” où il est très rigolo je trouve).

J’ai adulé De Niro comme tout le monde, pour “Taxi Driver”, “Mean Streets”, “Voyage au bout de l’Enfer” ou “Casino”. C’était le roi de “l’understatement”, et il est devenu le plus gros cabotineur de la Terre après ça, c’est vraiment dommage.

Ce bon vieux Al lui tient quand même la dragée haute niveau cabotinage! :wink:

Oui, c’est exact : Pacino en est le champion incontesté.
On pourrait dire la même chose sur sa trajectoire à lui : dans le premier “Parrain” ou même plus tardivement sur le film que je préfère dans sa filmo, à savoir “Cruising” de William Friedkin, il est très économe au niveau de ses effets, et très convaincant en faisant peu de choses.
On est très loin de ses performances récentes, y compris chez des grands réals comme Michael Mann (même dans “Scarface” il en fait beaucoup trop, même si là ça passe car tout le film est excessif).

Je les ai bien aimés en loser respectivement dans Donnie Brasco et dans Jackie Brown !

Si j’ai détesté Jackie Brown, je plussoie sur Donnie Brasco, où d’ailleurs tous les acteurs sont bons, même s’ils jouent peu ou prou les personnages ou roles qu’ils joueront/ont joué toute leur carrière, je pense notamment à Madsen et Depp.

Pour en revenir à Pacino, je crois qu’il a quand même joué dans moins de navets que bob De Niro, et, sur le tard, à fait quand même des trucs intéressants, son Looking for Richard me vient à l’esprit par exemple.

Ah moi, c’est le contraire, j’ai pas accroché à Donnie Brasco (Ah Deep, j’ai du mal en fait), et j’ai adoré Jackie Brown ([size=85]et De Niro y est plutôt bon , cela dit je suis d’accord avec Photonik par rapport à sa carrière[/size]).

http://img812.imageshack.us/img812/5922/949f.jpg

Comme on s’est dit avec ma femme en sortant de la salle “ça passe le temps”. Voila, c’est vraiment ce sentiment. C’est pas mauvais, c’est pas extra, c’est pas excessivement drôle (à part les passages jubilatoires des réactions de la famille face aux tracas du quotidien), mais c’est tout.
Je n’ai pas trouvé tant que ça le “choc des cultures” annoncé (quand on enlève la référence aux camemberts et aux burgers on a fait le tour).

Peut-être que le film est fidèle au roman, que je n’ai pas lu, mais bon voila, quoi, c’est une petite comédie gentillette sympatoche.

Bon j’ai pas lu le roman mais j’ai été extrêmement dessus de ce film… J’espérais le renouveau de Besson^^’

J’ai trouvé ça particulièrement long pour pas grand chose à l’arrivée, déjà vu voir limite parodique des films de Mafia pour pas mal de scènes… tu as limite l’impression que De Niro et Pfeiffer s’auto-parodient par moment :angry:

Je l’ai vu en VO et le coup que tout le monde parlait Anglais limite parfaitement ou de façon cliché du français moyen un peu dommage… Ca casse bien ce “choc de culture”.

Comme quoi, il faut jamais se fier au casting ^^

Non mais c’était évident ça, en plus le “renouveau” de Besson qui, allez, à part peut être Nikita, n’a jamais rien fait de valable, c’était aussi couru d’avance. Ça sentait le film opportuniste et cliché des le pitch.