Manga "Old Boy" besoin d'explications

Bonjour,

Tout d’abord le message suivant est uniquement destiné aux personnes ayant lu en entier le manga Old Boy, car je vais spoiler, en espérant que des senpais ou des lecteurs assidus puisse donner réponses à mes questions :slight_smile:

Je viens donc à l’instant de terminer le manga intitulé Old Boy, un seinen en 8 tomes édité chez Kabuto à l’époque, et qui fut par la suite adapté en film d’ailleurs.
J’ai adoré et dévoré le manga pendant les 8 tomes jusqu’à arriver aux pages de fin qui lèvent le voile sur tout le mystère, et alors la… je n’ai jamais ressenti une aussi grande déception et incompréhension, un tel suspense tout au long pour arriver seulement à ça… c’est pourquoi j’aimerais être sur que j’ai bien compris le fin mot de l’histoire et en discuter avec vous pour avoir votre version des choses.

EXPLICATIONS DE LA FIN SPOIL:

[spoiler]Pour résumer, on a donc Gotô, le protagoniste principal, qui a été enfermé pendant 10 ans par Kakinuma, et cherche tout au long du manga la raison pour laquelle son ennemi l’a autant détesté au point de l’enfermer. Arrivé donc au dernier tome dans les pages finales, grâce à l’hypnotiseuse il se remémore enfin ce qu’il s’est passé avec Kakinuma dans la salle de musique quand il était en primaire, à savoir, je cite: “… et alors que tout le monde se moquait de toi lorsque tu as chanté… j’ai été le seul à être frappé d’une forte émotion! Cette méfiance innée qui te caractérisait et qui était ton handicap principal s’est ébranlée… et c’est parce que tu as eu conscience de ressentir de la honte que tu m’as haï!! Voila la raison !!” auquel Kakinuma rétorque: “à cette époque tu as pleuré…! Toi qui ne savait pas ce que signifiait verser des larmes, tu as effacé ce moment de ta mémoire! Durant toute ma vie tu as été le seule à comprendre ma solitude! C’était si humiliant… je ne peux pas te le pardonner! Si tu n’avais pas existé, je serai devenu sans le moindre doute un grand vainqueur de notre société mais… tu as été là…” lui tirant ensuite dans l’épaule et ajoutant en conclusion “J’ai tout organisé pour que tu deviennes une sorte d’impotent mais… si cela avait pu être possible, j’aurais aimé que tu commettes un crime” finissant par cette dernière phrase: “J’aurais tant aimé être comme toi…!” puis pointe le pistolet contre sa tempe et se suicide, concluant ainsi l’histoire.

J’aimerais donc maintenant avoir votre explication sur cette fin et votre avis car de mon côté j’ai du mal à saisir la subtilité des explications de Kakinuma, qui me laissent dans une incompréhension totale: On aurait donc une personne qui d’après ses dires n’a pas pu devenir un “grand vainqueur dans la société” car il a sombré dans la haine à cause de la seule personne au monde qui avait compris sa solitude et avait pleuré en l’entendant chanter quand il était petit… C’est donc ca le fin mot de l’histoire et l’explication de 10 ans d’enfermement? Je n’ai pourtant aucun souci en temps normal avec ce genre de scénario classique ou une enfance dans la solitude conduit une personne des années plus tard à vouloir se venger, mais là je ne trouve aucune réponses à ses explications, je n’arrive pas à saisir la psychologie du personnage, du moins pas complètement j’ai l’impression, quelque chose doit m’échapper, ce qui m’amène à vous poser plusieurs questions auxquelles j’aimerais avoir une réponse plus claire si possible, car c’est bien la première fois que je ne comprends pas entièrement la fin d’un manga et ca m’énerve un peu :confused: :

-Pourquoi Kakinuma a-t-il eu honte d’avoir fait pleuré Gotô par sa chanson? Pourquoi est-ce humiliant pour lui et donc pourquoi au final se mettre à le haïr autant pour çà?
-Pourquoi le fait de savoir que Gotô comprend sa solitude et en est ému l’aurait empêché de devenir un “grand vainqueur dans la société”?
-Pourquoi dit-il à la fin qu’il aurait aimé que Gotô commette un crime? Qu’est-ce que cela aurait changé?
-Pourquoi dit-il en phrase finale qu’il aurait aimé être comme Gotô? Quel trait de personnalité aimait-il tant chez Gotô pour vouloir lui ressembler?
-Pourquoi voulait-il faire de Gotô un “impotent” en l’emprisonnant pendant 10ans? Qu’est-ce que cela aurait changé?
-Pourquoi est-ce que dans l’ultime chapitre “Epilogue” on voit Gotô qui fait le cauchemar de recevoir un colis de la part de Kakinuma avec une boite à musique qui joue la fameuse chanson et pousse Eri à se suicider, on le voit ensuite se réveiller pour avoir sur l’ultime page finale le texte “cette guerre n’est toujours pas finie”, là encore incompréhension totale, en quoi la guerre n’est-t-elle pas finie alors que Kakinuma est mort? Y-a-t-il quelque chose qui n’est pas encore résolu dans l’affaire, ou y-a-t-il un double sens caché à savoir que désormais c’est la guerre dans la société et la vie de tous les jours dont il est question?
-Et pour finir, l’ultime mystère des fameuses 5 minutes de blanc dans la mémoire d’Eri, la petite amie de Gotô qui après avoir été hypnotisée une première fois de la même façon que Gotô par l’hypnotiseuse engagée par Kakinuma, a ensuite eu des instruction de Kyôko Katakoa la secrétaire de Kakinuma pendant 5 minutes, mais comme il faut un mot de passe pour accéder aux reste des souvenirs, ils décident finalement de ne pas chercher à savoir la vérité car la secrétaire en question est partie en Espagne et aurait été la seule à pouvoir leur révéler le mot de passe pour débloquer le reste des souvenirs d’Eri et savoir quelles étaient ces fameuses instructions qu’elle lui aurait donnée… y’ a-t-il une explication cachée subtilement dans une des pages concernant ce mystère car ca semblait assez important de la manière dont c’était évoquée à la fin du tome, il y’ a même le chapitre 70 intitulé “5 minutes de blanc” justement… pourquoi en donner le nom à un chapitre si c’est pour au final laisser complètement tomber?[/spoiler]

Bref, j’aime pourtant beaucoup les thriller psychologiques, même les plus barrés, mais là c’est du grand n’importe quoi à mes yeux, d’où ma déception. J’espère vraiment que certains spécialiste pourront m’aider à répondre à mes questions car j’ai horreur de finir une histoire sans en avoir compris toutes les subtilités, c’est mon côté geek maniaque :slight_smile:

Merci d’avance à qui pourra m’éclairer!

Moi je trouve que tu as très bien compris cette fin ^^

[quote]-Pourquoi Kakinuma a-t-il eu honte d’avoir fait pleuré Gotô par sa chanson? Pourquoi est-ce humiliant pour lui et donc pourquoi au final se mettre à le haïr autant pour çà?
-Pourquoi le fait de savoir que Gotô comprend sa solitude et en est ému l’aurait empêché de devenir un “grand vainqueur dans la société”?[/quote]

Pour ça je pense qu’il faut pas réfléchir trop : Kakinuma est taré, s’tout. C’est un taré profond, un malade, et il pense pas comme les gens normaux. En l’occurrence, il pensait probablement que pour devenir “un grand vainqueur de la société” il devait être particulier, incompris, unique. Que Gotô ait pénétré son univers lui a fait l’effet d’un viol, il n’était plus seul et selon sa conception du monde, cela l’empêcherait d’accomplir ce qu’il espérait.

Gotô aurait perdu sa “pureté”, il serait devenu un criminel. Kakinuma, qui se sentait probablement rabaissé par la “perfection” (j’ai pas de meilleur mot sous la patte) de Gotô, aurait alors été soulagé de constaté que Gotô n’est pas si exceptionnel que ça. On retient l’idée que Kakinuma a une piètre opinion de lui-même.

Probablement sa sensibilité, qui a permis à Gotô de percer la solitude de Kakinuma. En gros, Kakinuma est pris dans une relation d’amour/haine avec Gotô, il l’admire et comme il ne voulait pas éprouver ce sentiment, il le hait pour l’avoir poussé à l’admirer. (Ce n’est peut être pas tout à fait les bons termes mais mon idée est là :s)

Gotô n’aurait plus été digne d’admiration et Kakinuma aurait cessé de se sentir rabaissé par rapport à lui, il s’en serait donc senti soulagé.

À mon avis ce passage peut être interprété différemment selon la perception des lecteurs, et c’est sans doute volontaire de la part des auteurs. Personnellement, ce que j’avais interprété c’est que le souvenir de Kakinuma continuerait éternellement à hanter Gotô, ce n’est pas quelque chose qu’il pourra oublier aisément. Mais il y a très certainement d’autres interprétations possibles !

Parce que ces “5 minutes de blanc” constituent quand même la clef qui permet de comprendre comment les évènements se sont enchaînés par la suite. De ce qu’il s’est passé durant ces 5 minutes, découle le déroulement de toute la série ou presque.

Bon voilà, à part ça je suis pas une spécialiste et j’insiste bien sur le fait que ces réponses sont juste mon interprétation à moi ^^ (surtout que ça fait un moment que j’ai lu Old Boy…)

merci beaucoup d’avoir partagé ton avis sur la fin, et en effet tu as l’air d’avoir compris la même chose que moi, autrement dit je reste bel et bien déçu de la fin (je m’attendais tellement à un secret horrible ou quelque chose d’atroce vu la manière dont Kakinuma en parlait tout le long du manga…)

Par contre je pense que tu dois confondre quand aux fameuses 5 minutes de blanc dont il est question car justement il n’est donné aucune explication sur ce qui a été dit à Eri par la secrétaire, on nous raconte uniquement l’essentiel à savoir que l’hypnotiseuse avait à la base hypnotisé Gotô pour tomber amoureux d’Eri et Eri pour tomber amoureux de Gotô, mais ensuite on nous dit que l’hypnotiseuse à laissé la secrétaire de Kakinuma seule pendant 5 minutes avec Eri et on a absolument aucune explication sur ce qu’elle lui a ordonné de faire/dire car elle a mis un mot de passe qu’elle seule connait, mais la prof et l’ancien espion de Kakinuma qui s’est joint à Gotô décident de ne pas se mettre à la recherche de la secrétaire qui est déja en Espagne, en disant qu’il est préférable de laisser tomber, laissant donc ces fameuses 5 minutes de blanc un mystère puisque sans le mot de passe de la secrétaire ils n’ont pas accéder à la mémoire d’Eri protégée par le mot de passe… c’est pourquoi je me demandais s’il n’y avait pas une explication plus ou moins subtile quelque part dans les pages de fin que j’aurais pu évidement louper, j’espère que tu vois de quoi je parle :slight_smile:

merci en tout cas !

Bon je vous offre ma vision de la chose :

Pour moi, Kakinuma trainait une sorte de complexe de supériorité et méprisait profondément les autres, les inférieurs.
Kakinuma n’est pas un “taré” et que pour devenir “un grand vainqueur de la société” il devrait s’élever en écrasant les autres donc avoir été compris par Gotô a considérablement ébranlé les fondations de sa vision de l’humanité et de la soicité.

Il se serait retrouvé rabaisser au niveau des inférieurs et Kakinuma aurait vu juste sur l’humanité.

Là il ne faut pas chercher très loin, c’est juste par rapport aux cinq minutes de blanc de l’hypnose. La secrétaire peut avoir laisser une commande secrète de suicide comme Gotô en a rêvé. Il doit donc retrouver la secrétaire pour lui sortir les vers du nez, découvrir le mot de passe et annihiler les “minutes de blanc”.

Pour laisser ce sentiment de fragilité à la fin de l’ouvrage, pour ne pas avoir une fin trop immaculée mais aussi, je suppose, pour laisser une ouverture à un Old Boy 2.

Voilà j’ai pas fait un pavé car j’ai pas forcement beaucoup de chances que l’on me réponde mais bon… Enjoy

PS : [size=50]moi j’ai bien aimé Old Boy…[/size]