Manga Sanctuary - L'émission n°11 en ligne

Regardez dès maintenant le nouveau numéro de notre émission 100% manga/anime

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/20920/manga-sanctuary-l-emission-n-11-en-ligne.html)

Il y a un thème commun aux deux titres : la moto ! ~___^

Bon, une vidéo de plus à mettre en attente… Curieux de voir ce que vous direz sur Kamen rider.

Tori.

Bonne chronique vidéo :slight_smile:

Je suis satisfait de voir que nos points de vue se rejoignent sur Ajin !

En effet, bonne chronique ! Ça m’a donné envie de lire Ajin, qui ne m’intéressait que vaguement initialement. Cette série avait juste piqué ma curiosité.

Bon, j’ai finalement écouté cette émission, alors que je ne l’ai pas encore fait pour les précédentes…
Pour Ajin, j’ai lu le premier tome et l’absence de nez ne m’a absolument pas choqué (je ne l’avais même pas remarquée avant son évocation dans la chronique de JohnnyBoy44 !)… J’attends cependant la suite pour voir comment ça évolue : c’est prometteur, mais certains éléments ne me plaisent pas trop, et j’ai l’impression que ce côté sera renforcé dans la suite…

Concernant Kamen Rider, c’est intéressant de voir qu’on a ici trois avis très différents : Darkjuju et Oni sont à l’opposé l’un de l’autre, tandis que Skeet est plus modéré, mais a apprécié cette lecture.
Après, c’est sûr que si Oni n’aime pas trop les titres vintage, ce titre n’est pas pour lui.
Après, concernant vos interrogation quant au statut culte de Kamen rider, il faut se resituer dans le contexte :
À l’époque, beaucoup d’éléments étaient nouveaux, surtout pour les Japonais (aujourd’hui, ça sent le déjà vu… Mais il y a 44 ans, ce n’était pas le cas).
De plus, le manga est une adaptation de la série TV (publiée en parallèle de celle-ci), qui marche beaucoup sur le principe du “monstre de la semaine”, ce qui explique ce côté dans le manga (d’ailleurs, ça devait faire le même effet avec chaque chapitre hebdomadaire).
Enfin, c’est surtout la série TV qui est culte, plus que le manga.

Tori.
PS : au passage, le manga date de 1971, pas de 1972 (j’ai corrigé la fiche).