MARTIN MYSTÈRE (Alfredo Castelli, collectif / Gianfranco Alessandrini, collectif)

Dans le genre traduction pourrie, j’en avais relevé quelques exemple tirés du tome 27 d’Usagi Yojimbo ici :

Le pire étant, à mon avis, le « Poor man was stone deaf » traduit en « Le pauvre homme est tombé raide mort »…

Tori.

Et on traduirait comment ? (Je ne parle pas le Pafrancé.

« Le pauvre homme était sourd comme un pot »… Le traducteur a confondu « deaf » (sourd) et « dead » (mort).

Tori.

Je les ai,d’ailleurs.

Je m’en doutais !
:wink:

Jim

Depuis peu de temps,d’ailleurs;je les acheté il y a quelques mois.

Notons d’ailleurs la présence d’un capitaine Blake et d’un professeur Mortimer.

J’ai appris qu’outre les crossovers avec les Gentlemen et Astérix (qui ne dit pas son nom),Martin Mystère avait rencontré Dylan Dog et l’Ombra*.

*Ce dernier est un détective laissé pour mort après avoir été plongé dans un…

un lac,une rivière?
BREF,devenu invisible,il renonce à son ancienne vie et devient un impitoyable justicier.
Son ombre est toujours visible,comme …THE SHADOW dont il s’inspire ici.