Marvel classic #1-7

J’ai pas pris non plus, trop grosse semaine niveau sorties.

Et la grande distribution, c’est un troisième réseau ?
Parce que j’en ai vu dans mon magasin Carrefour (j’aime bien aller feuilleter les magazines et voir les sorties dans le point presse de Carrefour, ça me gêne moins que de le faire en kiosque)…

Tori.

"Il y a 3 niveaux : les messageries de presse qui reçoivent les titres des éditeurs, puis qui répartissent les journaux aux dépositaires (grossistes) qui distribuent à leur tour aux diffuseurs (kiosques et autres marchands de journaux) chargés de la vente directe au public."
Selon le site du gouvernement.

Donc oui il doit bien y avoir un circuit spécifique pour les grandes surface.

Je ne comprends pas en quoi ta citation induit ta réponse…
Les trois niveaux ne sous-entendent pas qu’il y ait trois réseaux distincts :
La grande distribution peut faire partie des diffuseurs.
Ce qui est sûr, c’est que dans le cas qui nous intéresse, les librairies ont été livrées, les grandes surfaces également, mais pas certains kiosques.
Je sais que les librairies sont approvisionnées par Makassar.
Je ne sais pas par qui le sont les grandes surfaces, et c’était surtout ça ma question (Makassar ne distribue que de la BD, ce n’est donc pas par eux que passent les grandes surfaces) : s’il y avait un réseau autre.

Tori.

Bon je comprends pas tout et je découvre au fur et à mesure, mas j’ai pu voir par exemple que les enseignes Maisons de la presse et Mag Presse qui appartiennent au diffuseur Prestals via une filiale. J’en conclus que ces deux types de points kiosque ont ce diffuseur, mais pas les relais H qui ne sont pas cité.
espacediffuseur-presstalis.com/a … ?id=100254

Les relais H appartiennent au groupe Lagardère et font partie d’un ensemble de trucs lié au voyage et à la restauration.

[quote=“Jim Lainé”]

Tu le regretteras : c’est de l’excellente came.

Jim[/quote]

Oui, c’est vraiment excellent. C’est une période que j’ai reconstitué au fur et à mesure, dans quelques pockets lus plus jeunes, dans les Essential et là il me manquait 2 épisodes (les 181 et 182) et j’ai donc pu compléter avec ce Classic. J’ai beaucoup aimé la façon dont tout ça a été amené, avec l’introduction progressive de Django Maximoff, ainsi que la construction dramatique de la saga centrale, qui n’a pas peur de laisser de côté les Vengeurs pendant presque 2 épisodes pour se concentrer sur les mystères du passé de Wanda et Pietro. C’est un premier retcon de leurs origines qui se tient bien et qui monte bien en puissance, avec un très bon Byrne aux dessins.
Le fill-in qui clotûre ce sommaire est nettement plus anecdotique, avec un Marv Wolfman pas vraiment inspiré sur ce coup-là.

il me semble même que Django est introduit dans les episodes de shooter

Ouaip…dans le 166, réédité dans l’album La Promise d’Ultron…introduction TRÈS progressive, donc… :wink:

[quote=“KabFC”]Bon je comprends pas tout et je découvre au fur et à mesure, mas j’ai pu voir par exemple que les enseignes Maisons de la presse et Mag Presse qui appartiennent au diffuseur Prestals via une filiale. J’en conclus que ces deux types de points kiosque ont ce diffuseur, mais pas les relais H qui ne sont pas cité.
espacediffuseur-presstalis.com/a … ?id=100254

Les relais H appartiennent au groupe Lagardère et font partie d’un ensemble de trucs lié au voyage et à la restauration.[/quote]

Mais là, tu vois le truc depuis les points de vente.
Regardons les choses de l’autre côté de la barrière.

Les produits presse (tous, hein : les mensuels de Panini et Urban, les quotidiens, les magazines télé, people, féminin…) sont distribués par des messageries. Prestalis (c’est le nouveau nom des Nouvelles Messageries de Presse Parisienne, soit NMPP) et les Messageries Lyonnaises de Presse (ou MLP). Ces deux distributeurs reçoivent les quantités imprimées de la part des éditeurs, envoient aux grossistes régionaux, qui dispatchent ensuite dans les points de vente.
Alors c’est quoi, un point de vente ? Ça peut aller d’une chaîne (Relais H en est une, Maison de la Presse en était une autre), d’un simple rayon de presse dans un bar-tabac ou une épicerie (dans mon village, c’est l’épicier qui a le rayon presse), donc c’est très large, comme acception.
Comment la grande surface peut avoir des produits presse ? En ouvrant un rayon dédié. La question qui se pose, c’est : est-ce que ce rayon dédié est considéré comme un point de vente presse, auquel cas il est servi par une des deux messageries ? Je crois que oui. Mais je ne suis pas sûr à 100%. Cependant, j’imagine mal la centrale d’achat s’occuper de ça. Il est plus simple de s’inscrire (je ne connais pas les conditions, ça doit être une ouverture de compte classique…) auprès des messageries, afin de bénéficier de la possibilité des retours d’invendus.
Des tas de grandes surfaces ont un coin librairie (mon Leclerc a une vraie librairie, mais il n’a pas de “centre culturel”) qui a ouvert un compte auprès des diffuseurs, jouant le jeu de ce réseau particulier. Je ne vois aucune raison pour laquelle un supermarché ne jouerait pas le jeu du réseau kiosque, aussi.

En guise de précision, rappelons que les éditeurs de comics fonctionnent de la manière suivante : l’imprimeur scinde le stock imprimé en trois paquets. Le premier gros paquet part chez la messagerie (qui dispatche ensuite comme expliqué plus haut), le second paquet, nettement plus petit, part chez le diffuseur spécialisé qui dispatche chez les comic shops et boutiques spécialisées (les FNAC et autres doivent être servis ainsi, selon moi), et un troisième paquet, tout petit, destiné à la rédaction qui servira ainsi les intervenants directs (traducteurs, lettreurs, copains…) et indirects (journalistes, auteurs de passage…). Ce sont les deux premiers paquets qui comptent, car ils montrent bien que le comic shop et l’épicerie avec son rayon presse sont servis par deux voies différentes, ce qui peut induire des décalages.

Enfin, précisons aussi que certains grands quotidiens et/ou hebdomadaire ont leur propre “messagerie”. Par chez moi par exemple, le quotidien Ouest-France et l’hebdomadaire La Manche Libre gère leur diffusion tout seuls, contactant les points de vente, négociant les marges, déposant les exemplaires et reprenant les invendus sans passer par une autre messagerie.

Ouais, la presse, c’est sacrément compliqué.

Jim

Je ne porte aucun jugement de valeur je me dis au vu de ce que j’ai cherché qu’il y a plusieurs messagerie et que certaines sont surement lié à une chaine de point de vente et du coup je pense mais je n’ai aucune info ni certitude que les centre-commercial passe par leur central d’achat et non par une messagerie comme le ferait un point presse.

Encore une fois ce ne sont que des suppositions lié à ce que j’ai pu trouver sur le net.

je rajoute ce petit article bien intéressant que je viens de trouver.

capsulejournal.com/editeur-au-ki … o/#circuit

[quote=“Le Doc”]

Tu le regretteras : c’est de l’excellente came.

Jim

Oui, c’est vraiment excellent. C’est une période que j’ai reconstitué au fur et à mesure, dans quelques pockets lus plus jeunes, dans les Essential et là il me manquait 2 épisodes (les 181 et 182) et j’ai donc pu compléter avec ce Classic. J’ai beaucoup aimé la façon dont tout ça a été amené, avec l’introduction progressive de Django Maximoff, ainsi que la construction dramatique de la saga centrale, qui n’a pas peur de laisser de côté les Vengeurs pendant presque 2 épisodes pour se concentrer sur les mystères du passé de Wanda et Pietro. C’est un premier retcon de leurs origines qui se tient bien et qui monte bien en puissance, avec un très bon Byrne aux dessins.
Le fill-in qui clotûre ce sommaire est nettement plus anecdotique, avec un Marv Wolfman pas vraiment inspiré sur ce coup-là.[/quote]

Ouais, ça faisait longtemps que je n’avais pas lu du comics des années 70 et pinaise, c’est sacrément bon (faut dire aussi que c’est une année exceptionnelle). Même si les trucs de magie, ça n’a pas souvent été mon truc (parce que j’estime que les auteurs peuvent faire ce qu’ils veulent avec les pouvoirs, comme cela les arrange, au gré de leur scénar’), la gestion des origines des jumeaux est épatante ! C’est fluide et ça ne fait pas spécialement capilotracté !
Et puis revoir le fauve bondissant et joyeux, Byrne au top de sa forme, ça fait toujours plaisir (et je ne connais pas bien cette période des Vengeurs …)

Sinon, quelqu’un sait dans quelle(s) série(s) est racontée l’historie des chevaliers de Wundagore ?

Les Chevaliers de Wundagore, ça vient du “Thor” de Jack Kirby (Thor 134), et on revoit le Maître de l’Evolution dès la création d’Adam Warlock (après un détour par le “Thor” de Kirby lui aussi, quand il s’appelait encore Lui) par Roy Thomas.

Ce qui m’éclate c’est que à l’heure

Du changement d’origine pour Vif-Argent et La sorcière-rouge

On te sort ça pour rappeler que la filiation avec Magneto c’est pas un truc gravé dans le marbre et qu’il en était autrement pendant longtemps

(je m’en servirais pour foutre un taquet aux gardiens du temple énervant et inculte)

j’ai pas lu les episodes de uncanny avengers qui retcon leur origine, mais j’ai l’impression qu’ils passent à coté du sujet. Si magneto n’est pas leur père, la question n’est pas alors tant qui sont leurs véritables parents mais plutôt pourquoi magnéto a t il cru que c’était ses enfants ?

Tout ça c’est la faute de Bova

Oh la vache !!

(mouais, je sais… :wink: )

Donc, le père, c’est encore Vador ?

[quote=“Photonik”]Les Chevaliers de Wundagore, ça vient du “Thor” de Jack Kirby (Thor 134), et on revoit le Maître de l’Evolution dès la création d’Adam Warlock (après un détour par le “Thor” de Kirby lui aussi, quand il s’appelait encore Lui) par Roy Thomas.

http://www.google.fr/url?source=imglanding&ct=img&q=http://img4.wikia.nocookie.net/__cb20070414182407/marveldatabase/images/f/fd/Thor_Vol_1_134.jpg&sa=X&ei=as5bVazCHcy0UbHagbAM&ved=0CAkQ8wc&usg=AFQjCNHRsdRWZWIH48VHG2MiC2k9xQuMFA[/quote]

Et donc, quand on les voit dans les pages de ce Marvel Classic, c’est issu du Thor ou des épisodes de Warlock ?

Euh…je ne comprends pas bien ta question. Tu veux dire “à quel titre les flashes-back se réfèrent”, c’est ça ?

Yeah, tu as tout compris (et merci au passage d’avoir éclairé ma lanterne)