Marvel knights #1-15

[quote]MARVEL.1 : LE POINT DE DÉPART IDÉAL POUR DÉCOUVRIR L’UNIVERS MARVEL
MARVEL KNIGHTS 1
Fear itself continue ici
bimestriel, 5,70 EUR, 128 pages
Daredevil, le Punisher et Ghost Rider explorent de nouveaux horizons sous l’égide de Mark Waid, Marcos Martin, Greg Rucka, Luca Checchetto, Rob Williams et Matthew Clark. Découvrez les trois titres sensation de la Maison des Idées dans un bimestriel à ne pas manquer.
(Contient les épisodes US Daredevil (2011) 1-2 ; Ghost Rider (2011) 0.1,1 ; Punisher (2011) 1)
SORTIE LE 16 MARS ![/quote]

Lien
facebook.com/PaniniComicsFrance

Quand j’ai vu le sujet, j’ai eu la fausse joie d’une réédition des marvel knigts d’origine.
Pour le coups, la mention à fear itself ne m’encourage pas du tout à tester le bouquin.
Heureusement que les auteurs sont par contre plus attractifs.

[quote=“brodieman”]
Heureusement que les auteurs sont par contre plus attractifs.[/quote]

Les auteurs et des séries de haute volée( du moins pour DD ! )

Ce nouveau mensuel s’annonce comme le pendant parfait au mensuel VF Avengers : qualitatif ! :wink:

Pour ma part, on m’a dit énormément de bien du Daredevil de Waid, donc je vais tenter le coup rien que pour cette série. Le reste, ça sera du bonus, on verra ce que ça donne.

Jim

[quote=“brodieman”]Quand j’ai vu le sujet, j’ai eu la fausse joie d’une réédition des marvel knigts d’origine.
[/quote]

Ceci dit, je sauterai de joie à l’annonce d’un réedition des Inhumans de Jenkins et Lee :laughing:

Le relaunch de DD part Waid est actuellement l’un des meilleurs titres de Marvel. J’ai testé le début du Punisher, je n’ai pas été emballé par l’histoire, mais ce mag sera l’occasion de le relire et de découvrir la série Ghost Rider (qui s’est cassée la gueule aux USa, certainement pas le choix le plus intéressant mais je suppose que l’on enchaînera ensuite avec Moon Knight ou Heroes For Hire).
À lire donc !

Je confirme que Daredevil est très très bon ! C’est fun, mais on ne fait pas table rase des périodes précédentes. Waid est au top et les équipes artistiques font preuve de réelles innovations graphiques en ce qui concerne le sens radar de Daredevil.
Punisher est également très bon. Rucka est plus classique, mais il le fait tellement bien ! Et puis la partie graphique est vraiment réussie.
Ghost Rider, je n’en sais rien, mais pour ces deux premières lectures de qualité, ça vaut le coup de tenter le magazine !

En revanche, pourquoi cette cover ?! Déjà pourquoi le bandeau Fear Itself ? A moins qu’il n’en soit question dans Ghost Rider, on n’en parle pas du tout dans DD ou Punisher. Et même si j’aime bien ce que fait Hitch, souvenons-nous que la cover de DD#1 était celle-ci !

Un héro qui sourit, OMG !!! Rien que pour ça, je prendrais cette revue.

Ceci dit, je sauterai de joie à l’annonce d’un réedition des Inhumans de Jenkins et Lee :laughing:[/quote]

Ouais, mais alors avec un nouveau lettrage.
Parce que l’édition VF est un vrai massacre, faut quand même le dire.

Jim

Daredevil qui sourit surtout, il était de retrouver une facette perdue du caractère.

Je confirme aussi, Daredevil, c’est ma série préférée du moment, mais malheureusement comme Ghost Rider ne m’intéresse pas et que ce que j’ai lu du Punisher, je trouve ça beau, mais moyen du niveau de l’histoire, je n’achèterais pas ce magazine, je prends Daredevil en T.P.B. V.O.

de toute façon ce magasine va finir comme le précédent les meilleur série seront édité en album alors bon…

C’est sur que si personne ne veut prendre le mag ça finira comme ça.

Je l’ai acheté, pas encore lu par contre.

[quote=“KabFC”]C’est sur que si personne ne veut prendre le mag ça finira comme ça.
[/quote]

Ouais, entièrement d’accord.
Sauf que quand c’est moi qui dis ça, on m’engueule !

Jim

Daredevil était l’une de ces séries que je suivais régulièrement depuis tout gosse et ce combat Daredevil/Hulk orchestré par Frank Miller. Puis j’ai commencé à manquer un 100% Marvel puis deux…pour finir par laisser tomber sans ressentir de manque. Ressort cassé, trop plein de sinistrose, je sais pas. J’ai juste lu cette purge de Shadowland en kiosque. Puis est arrivé l’annonce de cette nouvelle série et cette avalanche de critiques dithyrambiques , et vous savez quoi…elles sont TOTALEMENT méritées !!!
La narration de Mark Waid est une pure merveille. Tout en déroulant le fil de son histoire, qui débute par une amusante scène d’action lors d’un mariage, il ne fait pas table rase du passé et truffe son scénario de références qui permettent de bien saisir où en est Matt et de présenter le personnage et son petit monde pour les nouveaux lecteurs ou ceux qui avaient lâché la série. C’est fait avec une telle fluidité que ça ne parasite pas le fil conducteur de l’intrigue concoctée par Waid. Ca change de ces scénaristes à la mode qui utilisent un mode confessionnal très télé-réalité pour faire exprimer les sentiments de ses personnages si vous voyez ce que je veux dire.
La série est redevenue plus légère (la scène d’ouverture est un régal, le face à face avec Captain America est subtilement mené et impeccablement dialogué), bondissante, amusante, pleine d’action, de suspense…c’est sacrément bon et ça fait plaisir. DD sourit et moi aussi !
L’autre motif de satisfaction , c’est bien entendu la remarquable partie graphique.
Les compositions de Paolo Rivera, ses mises en page bourrées de trouvailles, des petites idées géniales un peu partout et qui font vraiment mouches…les pouvoirs de Matt auront rarement été aussi bien représentés.
La back-up réalisé par Marcos Martin est un petit chef d’oeuvre. Elle sert surtout à montrer l’étendue des pouvoirs de Matt, mais loin d’être un simple inventaire, Waid profite de cette petite balade de Matt et Foggy dans les rues de New-York pour faire le point sur la vie de Matt de très belle façon. Et encore une fois, le talent de Martin s’exprime à travers des planches de toute beauté et qui regorgent de détails. Prenez cette double page où on voit Matt et Foggy traverser un pâté de maison…le mouvement des personnages est limpide, l’oeil se pose toujours sur des détails importants et j’ai adoré comment le dessinateur met en relief la façon dont Matt perçoit les choses…une odeur, un bruit, la courbure d’une femme. Pas souvent vu une double page aussi belle, aussi utile, aussi énergique…car les splash-pages ne racontent pas toujours grand chose et sont souvent là pour faire beau.
Les TPB,moi, j’en ai rien à fiche. Je veux lire cette série régulièrement et j’ai hâte d’avoir le prochain. D’ici là , ces épisodes, je les relirai plusieurs fois.

Je sentais que la série Ghost Rider serait le maillon faible du mag et je n’avais pas tort. Comme le dernier Comic Box le soulignait, à chaque fois qu’une nouvelle série GR commence, le nouveau scénariste fait table rase du passé. En plein Fear Itself, Johnny Blaze passe un marché de dupe et se débarrasse du Ghost Rider qui investit le corps d’une femme dont on ne sait encore rien et qui affronte Sin comme baptême du feu. Le problème, c’est que les évènements s’enchaînent comme un cheveu sur la soupe, les personnages ne sont pas très bien caractérisés (les anciens ennemis de GR, Blackout et Deathwatch, débarquent d’on ne sait où) et les dessins ne sont pas d’une très grande qualité non plus. C’est bof…d’un certain côté heureusement qu’il n’y a que 9 épisodes (10 en comptant le .1).

Le mag se clôt sur le Punisher et c’est déjà mieux. Greg Rucka rompt totalement avec le style de la série précédente en se recentrant sur ce qu’il sait faire de mieux, le polar. Ce premier épisode est vraiment bon. Tout est dans l’ambiance, c’est très sombre (ça commence par un massacre lors d’un mariage), Rucka se concentre sur un nouveau personnage de flic qui semble bien connaître le Punisher mais on n’en saura pas plus. Le scénariste mise sur l’ambiance, l’épisode est avare en paroles, on voit très peu Frank qui ne parle pas du tout d’ailleurs. Tout au long de l’histoire, il est comme une présence fantomatique, sentiment renforcé par la sublime utilisation des ombres du talentueux Marco Checcheto.
Oui, certains diront que c’est très classique et c’est vrai que ça l’est, mais je trouve que Greg Rucka est parfaitement à l’aise dans ce genre d’histoire noire et c’est vachement efficace. Ce premier épisode est une bonne entrée en matière.

Bref, une excellente série, une autre pas mal du tout et une dernière sans intérêt pour le moment. Ce n’est pas un sans faute mais rien que pour Daredevil et le Punisher, ce mag est immanquable !

Ouais, entièrement d’accord.

Jim[/quote]

pareil que vous messieurs

J’ai lu la chose, et je suis comme Doc il y a du bon et du moins bon.

Le très bon c’est iben sur le Dd de Waid, c’est impeccable rien à redire et le doc à déjà tout dit plus haut.

Punisher se la joue à l’économie du personnage, on le voit peu, il est dans l’ombre et ne parle pas, c’est très bien mis en avant il y a une ambiance à la Seven, renforcé par le duo de flic (même que le Black à un moment donné c’est la copie conforme de morgan Freeman). J’attends de voir la suite pour avoir un avis plus prononcé.

Ghost rider, à vouloir tout changer rapidement on perd le lecteur, là c’est le cas, franchement on s’en fout de ce qui se passe, de qui est le nouveau GR ou pourquoi. Le point faible.

Je me suis déjà abonné a ce magazine auprès de mon comic shop. J’ai hate de l’avoir entre les mains.

Le DD de Waid c’est merveilleux, c’est frais, réjouissant, avec le souci de revenir à des fondamentaux. Il y a un côté “rétro” très agréable, un peu comme la série animée The Brave and the Bold, et une note d’intention très claire. On est quelque peu renvoyé au bon vieux temps de Daredevil dans Strange, à dose mensuelle.

Bon, du coup, ça met au placard tout ce qui s’est fait sur le perso même récemment (les périodes Shadowland et la période de transition, quid du Black Panther devenu un Homme sans peur) mais peut-être était-ce nécessaire. Ca change vraiment, c’est bien.

J’ai juste noté un petit souci de continuité : dans un épisode Foggy est revenu au fameux noeud pap’ et dans un autre il arbore une cravate, mais bon… :laughing:

Même pas c’est juste expliqué en une phrase rapidement.

Juste un pitit chipotage . L’ennemi de Spider-Man qu’affronte DD dans le 1er épisode, the Spot (ou la Tache en VF depuis les années 80), est devenu…La Saleté. Un peu con comme nouveau nom tout de même…