MARVEL TWO-IN-ONE : L'INTÉGRALE 1973-1975


*couverture à venir

MARVEL TWO-IN-ONE : L’INTÉGRALE 1973-1975
Auteurs : Gerber, Kane, Buscema
Marvel Classic, 240pages, 35,00 €
Une nouvelle série dans la collection MARVEL CLASSIC. Retrouvez les aventures de la Chose en duo avec les plus grands héros Marvel.
(Contient les épisodes US Marvel Feature 11-12, Marvel Two In One 1-10, publiés précédemment dans les revues Les Fantastiques (Lug) 20, Marvel Mega Hors Série 23, Special Strange 1-7, Strange 106 et 2 inédits)
SORTIE LE 2 JANVIER

Pas sûr que je résiste …

Les inédits sont les #1 et 8. Les huit premiers numéros sont écrits par Steve Gerber et les #9 et 10 par Chris Claremont.

Personne ne t’y invite…

Jim

Moi je résiste pas !!!

J’suis pas aidé … j’te prendrai pas comme parrain aux comicomanes anonymes !

J’irai pas, trop dangereux.

Jim

c’est les épisodes parus dans special strange? si ces’t le cas c’est top.

C’est bien ça. La revue « historiquement » accueillait ce titre assez génial, pour lequel je ne cache pas mon affection sans borne, perso…
Y’a des pics qualitatifs assez démentiels, notamment les sagas dessinées par George Perez, celle du Projet Pegasus et celle de la Couronne du Serpent.

Et pas que. Les premières années, le titre était partagé par Lug et Arédit. Par exemple, le #25 et le #35 furent publiés par Lug et pour les 26 au 34, ils étaient dispos dans les pockets Frankenstein et Hulk d’Arédit. Pas facile de s’y retrouver, ce qui fait que ces intégrales sont bienvenues…

le projet Pegasus c’était bon ça. ah Thundra, Wundarr, Aquarian… j’aimais bien aussi black Goliath, stingrey et l’épisode avec hangar the Screamer fut l’un des mes premiers comics.( en même temps que guerre secrète) . j’adorais cette série. pas tout lu c’est sur. j’ai du passer à coté des pockets Frankenstein et Hulk d’Arédit

Tout ça est épatant. La saga avec Her et les Beyonders, dessinée par Jerry Bingham, est super chouette aussi.
Et au début de la série, j’aime beaucoup les épisodes du procès de la Chose, par Marv Wolfman et Ron Wilson, alors en pleine forme. Vers la fin de la série, il y a une longue saga écrite par Tom DeFalco, et dessinée par un Wilson nettement moins inspiré, où Ben continue à muter. Ces épisodes ont été publiés dans Nova, et ils sont super.
Rajoutons à cela le 50, écrit et dessiné par John Byrne, où Ben Grimm est associé… à Ben Grimm, et le 51, illustré par Frank Miller, avec une planche magnifique de partie de poker.

Jim

image image
image image
oui que du bon. s’en suit une saga avec Deathlok dessiné par Byrne que j’ai adoré. j’aimerai bien relire tout çà.

Le #50 (toujours inédit en VF curieusement) annonce déjà quelque part ce que Byrne fera ensuite avec Grimm, probablement lié à son affection pour les années pré-Sinnott (si je me trompe pas, il dit avoir suivi en tant que jeune lecteur la parution initiale de la série du #5 jusqu’au #32).

2012-07-28_143446_MarvelTwo-In-One050-06byrne

9c38182649bc35a677d86c97461580f4

Byrne s’est occupé du scénario du #100 aussi, avant d’embrayer avec Wilson sur la série The Thing. L’épisode avec ROM Spaceknight ne risque pas d’être réédité (comme pour les essentials).

Exact, je les avais oubliés ceux-là. Un arc très touchant, en prime, dans mon souvenir…

Un diptyque que j’aime aussi beaucoup, c’est Marvel Two-in-One 42-43. C’est une histoire avec le Cube Cosmique, impliquant Captain America dans le premier chapitre (dessiné par Sal Buscema) et Man Thing dans le second (dessiné par John Byrne). C’est vachement sympa, avec un vrai sens du danger, et une astuce très émouvante en guise de conclusion.

Ça constitue à la fois la première apparition du Project P.E.G.A.S.U.S. et le premier contact de Byrne avec la série. Et même s’il n’en réalise pas beaucoup d’épisodes, il y laisse une trace inoubliable.

Je découvre que la couverture du premier volet est due à George Pérez.

Marvel_Two-In-One_Vol_1_42

Marvel_Two-In-One_Vol_1_43

Jim

Jim

En effet, j’aurais dû le citer aussi. J’A-DO-RE ce diptyque, très Steve Gerber dans l’esprit (rien que le casting de personnages)…
Ralph Macchio au scénar’ fait du très bon boulot là-dessus.

Ce qui est épatant, avec des scénaristes très corporate de l’époque, c’est qu’ils étaient capables de te balancer deux épisodes plein d’action, tout en semant du concept en veux-tu en voilà. Macchio récupère Wundarr, impose l’idée du Projet Pegasus, gère une intrigue de menace cosmique, tisse des éléments de continuité, et parvient même à laisser une porte ouverte concernant Man Thing tout en nous tirant une petite larme.
Le tout en… 34 planches !!!

Jim

ça y est, Jim s’en va en pleurant …