MAUDIT SOIS-TU t.1-2 (Philippe Pelaez / Carlos Puerta)

Maudit sois-tu : Tome 1, Zaroff

2017, un homme est retrouvé mort dans les égouts de Londres. L’enquête se dirige rapidement vers la petite amie du défunt, car leur liaison a été arrangée par leur employeur commun, Nicholas Zaroff. Ce mystérieux oligarque russe n’a en fait qu’un seul but : se venger de ceux qui, 170 ans auparavant, ont causé la perte de son aïeul. Pour y parvenir, il va réunir leurs quatre descendants et les traquer dans une vaste chasse à l’homme…

  • Editeur : Ankama éditions (13 septembre 2019)

Ah mince, j’étais passé à côté (peut être parce que je connais assez peu le Comte Zaroff. Je suppose qu’il y a un lien originel avec la BD de Runberg ?). Va falloir que je surveille ça aussi.

La BD de Runberg est une sorte de suite au film. Ici, ce sont plutôt les descendants des personnages, qui sont pris dans un engrenage à la mode « les péchés du père », si je comprends bien.

Jim

Maudit Sois-Tu - Tome 2 - Moreau

En 1848, l’étrange docteur Moreau invite dans son manoir du Yorkshire quatre hommes et femmes illustres du siècle victorien : Mary Shelley, Charles Darwin, Richard Burton et Emily Brontë. Son but : leur présenter les résultats de ses extraordinaires expériences. Mais loin de les convaincre, il ne déclenchera que colère. Colère et horreur, pour Mary Shelley, qui reconnaît cet homme : son nom n’est pas Moreau.

  • Relié : 64 pages
  • Poids de l’article : 788 g
  • ISBN-13 : 979-1033511946
  • Éditeur : ANKAMA (15 janvier 2021)
  • Langue : : Français
  • ASIN : B08JLHQKQJ

Eh bien moi, je ne savais pas trop quoi en attendre, et j’ai plutôt bien aimé. J’aurais peut être préféré une fin moins tendre, si je puis dire, ou moins américaine, mais j’ai trouvé ça plutôt bien troussé. Alors, on est en effet dans

,avec une construction un peu à la Agatha Christie, avec des protagonistes que la collection 1800 de Soleil ne renierait presque pas (presque car cela se situe au XXIème siècle). Mais moi, contrairement à Vedge, j’ai trouvé ça juste pile poil clair, pas trop alambiqué justement. Le scénario insiste suffisamment (et pas trop) sur les perso pour qu’on devine bien là où l’auteur veut nous emmener.
J’aime bien aussi l’ambiance du dessin, avec une bonne pointe de réalisme qui rappelle les films anglais et américains. Je pense même qu’il y a des plans (je pense à la première scène dans les égoûts) qui s’inspire de scènes de films. Mais là, y a suffisamment de traits et de couleurs pour éviter le photo-réalisme. J’apprécie ici beaucoup plus ce style à celui de Ponzio par exemple.

Alors, l’album peut se suffire à lui-même, mais je suis curieux d’aller lire la suite (enfin l’avant), pour voir ce que ça peut donner.

image
(couverture du tome 1 pour l’édition des 48hBD)

Ouais, je l’ai pris à cette occasion aussi… Mais pas encore lu.
Mais, Soyouz… Tu as lu un truc qui vient de sortir ! O__o

Tori.

L’apocalypse est sur nous !

Jim

Stratégique … pour savoir si je devais lancer une chasse sur le tome 2 !

J’ai pas pris grand chose. Celui-ci et le Gengis.

Je l’ai pris aussi : j’ai bien aimé qu’il y ait, entre les chapitres, des informations historiques/archéologiques.

Je me suis laissé tenter également par Sorceline et Enola
Et j’ai pris Cizo, aussi.

C’est un piège, ces 48h BD !

Tori.

1 J'aime

Là, je vais attendre que la grande sache lire et fasse elle-même ses choix. J’ai déjà beaucoup de choses pour elle, donc maintenant, je vais la laisser faire ses choix (en l’orientant éventuellement, bien sûr, sinon ce sera toujours princesse et licorne)

À 2€, je me suis dit que je pouvais bien prendre le risque que ça ne plaise pas à mes nièces…
Quant à Cizo, j’étais curieux.

Tori.

C’est pas le prix qui parlait, là …