MAX : DESTROYER (Robert Kirkman / Cory Walker)

[quote]MAX : DESTROYER

Auteurs : Robert Kirkman, Cory Walker

144 pages, 14,00 EUR, en librairie seulement

Keen Marlowe a été un super-héros pendant soixante ans. Aujourd’hui, il est à l’agonie. Mais avant de mourir, il veut laisser derrière lui un monde meilleur. Il va donc traquer et éliminer le plus possible de super-criminels. On ne l’appelle pas le Destructeur pour rien !
Une histoire complète de Robert “Walking Dead” Kirkman et Cory Walker.

(Contient les épisodes US Destroyer 1-5 ; USA Comics 70th Anniversary Special (I))

SORTIE LE 3 JUILLET ![/quote]

Personnage co-créé par Stan Lee, le Destructeur a fait sa première apparition en 1941 dans les pages de Mystic Comics 6.

Bon, tout le monde sait que je trouve en général le travail de Kirkman flottant dans les eaux incertaines qui séparent le médiocre du passable, mais il lui arrive de faire des choses pas mal. Et là, son Destroyer, c’est quand même sérieusement le haut du panier. Le héros vieillissant qui se pose des questions. Très bon thème, assez bon traitement. Les aficionados de Kirkman vont se ruer aveuglément dessus, mais les gens qui ont du goût et qui, donc, se méfient, je le leur conseille quand même : très bon boulot.

Jim

Pourtant, le comics n’est pas dénué de la débauche hémoglobine à laquelle s’adonne le scénariste en terme habituel.

Tout à fait, mais Kirkman parvient à souvent (toujours, peut-être, même) créer une distance, avec un héros qui doute, ou qui se dit que peut-être il aurait pu faire autrement… il y a un certain recul, qui renforce la construction psychologique du personnage.
Et sur la thématique du vieux héros fatigué, Kirkman est plutôt bon : son Super-Patriot est plutôt pas mal dans le genre (malgré les “défauts de jeunesse” de Kirkman, à savoir les silences inutiles, les cases photocopiées…), son Brit est savoureux (surtout quand il n’est qu’editor, d’ailleurs).
Et je crois aussi qu’il est bon en série courte, parce qu’il ne tombe pas dans les travers du soap à trois balles, qui l’amène à faire traîner des subplots et à répéter des scènes molles d’épisode en épisode. Sur une mini-série, il est plus ramassé, il va plus vite du début à la fin, c’est plus compact et plus solide.

Jim

Et dans cette version,il a été Union Jack?

Edit:Non.