MERCURIALS

Cool, merci beaucoup Soy !!! :slight_smile:

Today is the day !!

After so many delays, we’re thoroughly pride to present you « Shrine », our latest release, a four-track EP !

It is available through our Bandcamp page, where you can download the digital ("free/name your price) or order the physical version. And why not buy today ? It’s Bandcamp friday !!

Each song has its own artwork, all collected in a very special package, designed and handmade by Nicolas, our keyboard player, using the screenprinting method. Thumbs up for him !!

Special thanks to the great Jérémie Garat, who recorded, mixed and mastered « Shrine », for his wonderful work and dedication. And big thanks also to Laure Fréjacques for the psychedelic trumpet on the song « There Died a Myriad »

Hope you’ll enjoy it !!! And hope we’ll see you here or there when we are able to play those songs live ; the sooner, the better !

Cheers,

MERCURIALS

Aujourd’hui c’est le jour J !!!

Après de nombreux reports, nous sommes immensément fiers de vous présenter « Shrine », notre dernier effort, un EP 4 titres !

Il est disponible via notre page Bandcamp, où vous pourrez télécharger la version numérique de l’EP (téléchargement « libre/déterminez votre prix ») ou en commander la version physique. Et pourquoi pas se le procurer aujourd’hui-même ? C’est un « Bandcamp Friday » !

Chaque morceau bénéficie de son propre visuel, tous rassemblés en un packaging spécial, conçu et réalisé par notre claviériste Nicolas, en recourant à la sérigraphie artisanale. Big up à lui !!

Un grand merci au talentueux Jérémie Garat, qui a enregistré, mixé et masterisé « Shrine », pour son travail et son dévouement sans faille. Un grand merci également à Laure Fréjacques pour les apparitions de trompette psychédélique sur le titre « There Died a Myriad »

Nous espérons que vous l’apprécierez !! Et gageons que nous nous reverrons ici ou là dès que nous serons en mesure de jouer ces titres sur scène ; le plus tôt sera le mieux !

Amitiés,

MERCURIALS

https://mercurialsband.bandcamp.com/album/shrine

1 J'aime

The very first review of « Shrine » is just there, a funny and surprisingly accurate vision of what we had in mind working on that EP…

Thank you so much for your appreciation, Giorgos Zarkadoulas from Rocking !!! Very encouraging !

You have the unfathomable luck to be the first one to review it !! Thumbs up !!!

« What job does a doomster have in psychedelia, in the sound of an organ and in a semi-gothic atmosphere ? Logically, he will relax and calm down from the bulky and mournful other half. Rightly so. Quentin Aberne and his company have made beauties, from the handmade artwork of the harpsichordist and his unique art for each composition, to « Ocean Of White Light », which marks the completion of this EP. The « Shrine » is mainly psychedelic rock with individual highlights, such as film noir trumpet in « There Died A Myriad » 13 minutes and something, like bastardized gothic / western tone in the vocals and the use of the keys as an organ. The Pan Metron Ariston works exemplary here, simultaneously creating a soundtrack atmosphere. An anxiolytic EP ? Yes, I dare say it fits his glove. »

La première critique de « Shrine » est disponible juste là, une vision drôle et étonnamment juste de ce que nous avions à l’esprit en travaillant sur cet EP…

Merci beaucoup pour cette appréciation, George Zarkadoulas !! Très prometteur !!!


Mini reviews - Απρίλιος 2021


ROCKING.GR
Mini reviews - Απρίλιος 2021
Σύντομες μα περιεκτικές κριτικές σε νέες κυκλοφορίες, για να μην μένει

1 J'aime

And also : we have the great honor to be part of the « Songs of the week » section on Rocking, with « Ocean Of White Light », the last track on « Shrine ».

Thank you once again, guys !!!

« The French build their psychedelic rock beautifully. It is not post-rock, but it has this anticipation of the outburst after the calm. As it has an unexplained goth aura. Probably the wonderful vocals are responsible for that, but again… what does the organ do ? Beautiful puzzle. » - George Zarkadoulas

Et aussi : nous avons le grand honneur de figurer dans les « Songs of the week » du site Rocking, avec « Ocean Of White Light », le dernier titre de « Shrine ».

Encore un grand merci, les amis !!


Τα τραγούδια της εβδομάδας (2/4/21)


ROCKING.GR
Τα τραγούδια της εβδομάδας (2/4/21)
Φρέσκες προτάσεις επιλεγμένες από τους συντάκτες μας κάθε Παρασκευή

1 J'aime

Félicitations. Je vais attendre la fin du mois pour faire un raid sur Bandcamp mais curieux d’entendre ça.

1 J'aime

Merci, Manu !!! :slight_smile:

1 J'aime

J’irai voir ça … faut juste que j’oublie pas.
Mais la page charge difficilement chez moi.

Un petit avis rapide « track by track » après 2 écoutes sur le chemin du retour.
Déjà, j’ai eu envie appuyer sur « Replay » à peine après avoir entendu les dernières notes, ce qui est un excellent signe! :grin:

« Where the Mandrake Grows » : on avait déjà parlé de ce morceau l’an dernier. Je l’avais trouvé un peu « pompier » de prime abord et étonnamment, j’ai adoré le réentendre. Je peux même dire que mes légères réticences initiales ont totalement disparu. Super efficace et comme tu le dis, un morceau taillé pour la scène !

"There Died a Myriad" : C’est mon petit chouchou pour le moment surtout en raison de l’extraordinaire seconde partie instrumentale du morceau. Mais quel son!!!

« Fourth Wall Breaker » : Le riff et la rythmique d’intro (qui reviennent plusieurs fois dans le développement du morceau) sont ultra-efficaces. J’adore!

« Ocean of White Light » : je trouve que le morceau fonctionne encore mieux dans la globalité de l’EP. Les petites remarques que j’avais faites sur le mellotron autour de la 5eme minute ont totalement disparu. Un superbe finish!
D’ailleurs, j’adore une de tes premières lignes vocales sur ce morceau (« sadly the whisper is dying with my last breath ») . Très bien trouvée !

Bref, une totale réussite !
Bizarrement sur ma première écoute, j’avais trouvé une baisse de régime sur la première partie de « Myriad » et le milieu de « Fourth Wall ».
Je ne l’ai pas du tout ressenti en 2nde écoute.

Félicitations au groupe et au producteur !!!

Tiens, d’ailleurs, j’en suis à ma première écoute. Donc c’est une appréciation à chaud. Mais je trouve dans cet EP une cohérence d’ensemble qui était peut-être moins présente sur « Red Giant To White Dwarf ».

Ah, et sinon, en passant, c’est un détail mais j’ai vu un lien mort sur votre Bandcamp. Dans la description du groupe, il mène vers votre ancienne page Facebook qui n’existe plus.

Sur « Red Giant », je trouve que c’est « Carrion Crows Skydiving » (le second morceau) qui rompt l’homogénéité de l’ensemble.
Peio va penser que je m’acharne mais, pour moi, c’est vraiment le point faible de l’album. :grin: Je le trouve « pompier », je n’y peux rien…
Pour relativiser, il passe bien sur la continuité de l’album (et a l’avantage de ne pas être trop long).

L’idéal est de l’acheter le premier vendredi du mois (comme aujourd’hui). Bandcamp ne prend pas de commission et tout l’argent va au groupe!

Ah oui, c’est vrai. C’est pour ça que tous les groupes que je suis dans Bandcamp sortent leurs disques à cette date. J’y penserai.

Oui, c’est les « Bandcamp Friday », une chouette opération pour les groupes, qui ne se gênent pas pour en profiter, et ils ont bien raison.

Et sinon, wow, vraiment merci pour ces retours les gars, ça fait super plaisir !! :slight_smile:

On me l’a signalé ; c’est réparé, merci !!

Ah ça me fait vraiment plaisir que tu dises ça parce que c’était vraiment le but avec cet EP. On a opté pour un corpus de quatre morceaux assez différents les uns les autres, chacun son univers (d’où le choix d’un artwork différent par morceau) mais le défi était bien d’y injecter une cohérence d’ensemble qui nous semblait effectivement faire défaut au premier album.

Je reviendrai sur ton « track by track » en détail, Vinch, mais sache déjà que ton retour me met plus qu’en joie !!! :slight_smile:

Cool, « Shrine » est arrivé à bon port (je sais, elle est facile :rofl:).
Très bel objet en tout cas.
Ça m’a permis de remarquer une mauvaise interprétation des paroles sur le dernier morceau.
J’entendais « Sadly the whispers » et c’était « Sad little whispers » en fait.

PS: merci de ne pas appuyer sur le bouton rouge! :grin:

Oui, je ne t’avais pas repris mais je me disais bien que tu jetterai un oeil aux textes une fois « Shrine » sous la main.
On est vraiment très très fiers du packaging de l’EP, Nico a fait un boulot fabuleux là-dessus… On va essayer de faire plus fort pour le prochain album, on a déjà des pistes prometteuses là-dessus, même si c’est un peu tôt pour en parler.
Ceci étant dit, l’album est entièrement écrit, musiques et textes. La période actuelle nous aura au moins permis d’avancer là-dessus !!! Sans trop en dire, je suis excité comme une puce à l’idée d’y travailler concrètement (c’est-à-dire avec le studio en ligne de mire).
Concernant ton « track by track » plus haut, rien à redire puisqu’il est extrêmement flatteur pour nous… :slight_smile:
Comme pour toi, « There Died A myriad » (au titre et au texte inspiré par un poème d’Ezra Pound issu des « Cantos ») est notre petit chouchou. C’est le morceau que l’on a travaillé en dernier, vraiment juste avant de rentrer en studio. Cette deuxième partie instrumentale le fait vraiment !! En live, c’est sans trompette, mais c’est aussi un peu plus intense en termes de crescendo « post-rock » dans l’esprit…
Et je trouve comme toi que les deux extraits (« Ocean Of White Light » et surtout « Where The Mandrake Grows ») fonctionnent mieux dans le contexte global de l’EP, on l’a vraiment pensé comme un tout comme je le précisais plus haut, et ça aussi c’est un aspect des choses que l’on a envie de pousser plus loin sur nos futurs travaux.

Merci en tout cas pour ton retour extrêmement encourageant !!! :slight_smile:

1 J'aime

Du style, mettre un lecteur vidéo dans le packaging et ne pas sortir une version normale de l’album? :grin:

1 J'aime

Ha ha ha !! Voilà qui me rappelle quelque chose… :wink:
C’est une idée qui reste à préciser, mais on en parle pas mal avec Nico en ce moment, et on rebondit sur les idées l’un de l’autre ; ça devrait le faire.

Je me suis repassé hier l’EP dans la voiture et depuis j’ai dû écouter « There Died a Myriad » au moins 6 fois d’affilé…
Et j’ai donc une question sur ce morceau concernant l’intégration de la trompette.
Je voulais savoir comment cette idée à germer. C’était prévu dès le début ou l’idée est arrivée après avoir composé la quasi totalité du morceau?
Merci d’avance pour ta réponse. :wink:

1 J'aime

Ah, une question très intéressante !! Je réponds avec plaisir… :slight_smile:

Pour répondre « cash » à la question : l’idée est arrivée tard dans la composition du morceau.
A la base, le morceau était très différent, plus court de 3 ou 4 mn. Les 5 premières mn, jusqu’à la partie un peu « ambient » étaient strictement identiques. Puis on avait un long crescendo à mi-chemin entre du post-rock et une veine un peu Pink Floyd, assez bluesy (un peu trop à mon goût), et on terminait le morceau avec un retour du refrain (qui apparaissait 3 fois au lieu de deux, donc).
On était pas très satisfait de cette structure, et on a volontairement laissé « reposer » le morceau, pour travailler les autres.
J’ai proposé de moi-même de supprimer la troisième occurrence du refrain, je trouvais que ça n’apportait rien. On s’est donc retrouvé avec un morceau clairement en deux parties.
On s’est dit qu’on allait un peu « improviser », ce qui nous arrive parfois mais dans un cadre très précis, habituellement (c’est le cas des soli de « Lift High The Veil Of Maya » sur le premier album, qui sont improvisés y compris en studio).

Une semaine avant de rentrer en studio (ou quelque chose comme ça), on s’est retrouvés pour faire tourner les morceaux une dernière fois. Il était temps de fixer un peu les choses pour « There Died A Myriad ». Joël, gratteux et compositeur, a proposé cette grille d’accords très simple mais un peu étonnante qu’il nous a joué au piano. Dans notre esprit, c’était très dépouillé, mais collectivement on a un peu étoffé les choses : il y a deux synthés par exemple, joués par Nico et moi, ce qui n’était pas prévu à la base. L’outro aux synthés est née à ce moment-là aussi.
On a rallongé un peu cette partie par rapport à l’idée initiale de Joël (perso, j’étais même partisan de la faire durer un peu plus mais on a pas toujours gain de cause :slight_smile: ). Sitôt que c’était en place, Joël nous a dit : je verrais bien de la trompette là-dessus. Simple as that !!! Son intuition était la bonne, validée en studio par Jérémie l’ingé-son, qui trouvait l’idée excellente.
C’est Laure Fréjacques, qui joue au sein des Shaolin Temple Defenders, qui a assuré cette partie, qui a été rajoutée après les 4 jours de sessions d’enregistrement de « Shrine ».

Typiquement le genre de processus propre à surprendre les musiciens eux-mêmes : à la base, c’était des quatre morceaux celui qui m’emballait le moins, et au final c’est mon préféré, sans que je l’ai trop vu venir.
Je ne sais pas si je l’ai précisé plus haut, mais le texte du morceau est inspiré par un poème d’Ezra Pound (issu des « Cantos »), dédié à la mémoire des victimes du premier conflit mondial. Certains vers de Pound sont cités tels quels dans le texte (comme « quick eyes gone under the lid », c’est de lui).

Un grand merci pour ta réponse complète, j’adore connaître ces petits secrets de composition. :grin:
Pour Pound, il me semble que tu l’avais dit par ailleurs et j’avais vu qu’il était dans les remerciements avec Burroughs et Morrison.