Mes bien chers frères


(Skeet) #1

Asuka annonce la sortie de Très cher frère de Riyoko Ikeda

Lire la news sur Manga Sanctuary


(ivan isaak) #2

Encore un choix “étrange” de la part d’Asuka…


(TecAgnes) #3

Perso, j’aime bien ce que fait cette mangaka, alors c’est une bonne nouvelle ^^


(ivan isaak) #4

Je ne dis pas que ce n’est pas une bonne série ni une bonne nouvelle, ni que je n’aime pas l’auteur, juste que la politique éditoriale actuelle d’Asuka m’étonne profondément. Que des petites séries, petits titres, au potentiel très restreint tout comme le public cible… Bref, c’est pas comme ça qu’ils vont augmenter leur part de marché :unamused: .


(Sherryn) #5

Très cher frère, un petit titre ?! On parle bien de la même série là ?!?! :open_mouth:


(ivan isaak) #6

“Petit titre” dans le sens où il n’amènera pas grand monde chez Asuka. Le nombre de personnes connaissant Riyoko Ikeda est faible, connaissant “Très cher frère” encore plus faible et voulant acheter ce type de manga encore plus. Il ne faut pas s’amuser à déformer mes propos. Je dit juste qu’Asuka s’amuse à sortir des titres dont le public visé est ultra-restreint.


(TecAgnes) #7

Effectivement Ivan, je comprends ce que tu veux dire…

Sherryn, Très cher frère est une grosse oeuvre en effet, mais je pense que ce n’est pas non plus un blockbuster car c’est une série qui s’adresse surtout à un public particulier. Beaucoup n’aime pas en raison du trait particulier mais aussi des relations homosexuelles entre personnages.

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé Lady Oscar, et très cher frère sera probablement dans la même lignée (J’avoue n’avoir qu’entre-aperçu la série TV).

EDIT : Ivan, tu as été plus rapide que moi ^^


(Sherryn) #8

Ben heureusement que y a pas que les blockbusters dans le monde, hein… Pauvre de nous, sinon. :unamused:

Ceci dit, je pense qu’on a quand même pas la même notion du “faible” et du “petit”, tout comme pour le “public particulier” ou le “trait”… Tous les publics sont particuliers, à ce qu’il me semble, aucun manga ne peut prétendre séduire universellement, même pas les shônen à rallonge malgré leur succès commercial, sinon je les aimerais.
Le trait peut gêner des uns, il ne gêne pas des autres (sinon Osamu Tezuka ne se vendrait pas). L’homosexualité peut gêner certains, il n’en gêne pas d’autres (sinon Le jeu du chat et de la souris n’aurait pas tiré à 8000 exemplaires et reçu 3 prix l’année de sa sortie). Le mélange des deux peut gêner des uns mais pas des autres (sinon Gravitation se serait vautré en beauté, et Blue aurait stoppé net les traductions de Kiriko Nananan).
Quant à ne pas connaître Riyoko Ikeda… Désolée mais c’est comme ne pas connaître Yumiko Igarashi, certes c’est possible mais ça n’empêchera pas les manga de se vendre en trouvant leur public…

En gros, je ne vous comprends pas complètement, désolée.
Vous prétendez que peu de gens seront intéressés mais pour dire ça vous vous basez sur vos propre goûts personnel en les prenant pour paroles d’évangile, à ce qu’il me semble (attention j’affirme rien, je dis juste ce que je comprends à lire ces messages).

Pour les chiffres et le nombre de personnes connaissant et/ou intéressées par les oeuvres de Riyoko Ikeda ou “ce type de manga”, sortez moi des nombres précis et je voudrai bien discuter :wink:


(Miawka) #9

Je me doutais du manga concerné en lisant le titre :mrgreen:

Ma foi, je suis littéralement in love d’Oscar donc c’est avec plaisir que je vais me jeter sur Très cher frère qui a toujours piqué ma curiosité.


(hikaru_no_go) #10

mmm, désolé, mais je ne connais aucun des 2 noms.


(Saburo Mutsumi) #11

Même moi, au Québec, je connais Lady Oscar : D ! Vous ne vous en rappelez pas de la fille qui se travestissais pour aller à la guerre ?


(ivan isaak) #12

On ne te parle pas de Lady Oscar, mais de Riyoko Ikeda… C’est pas tout à fait pareil :unamused:


(opaline) #13

très chers frères est un manga a prendre avec des pincettes, les thèmes abordées ne s’adressent nullement au plus jeune, et c’est bien pour ça qu’à cette époque juste quelques épisodes avaient été diffusé au club do avant que le csa ne s’en mêle.

et pour une fois, ils avaient bien raison car diffusé un anime qui parle d’inceste, de suicide, de tahison glauque et d’une psychologie démentielle, les petites têtes blondes que nous étions auraient pu être légèrement “choquées” :mrgreen:

Maintenant, je ne sais pas ce que donnera le manga car le graphisme vieillissant malgré un contenu intéressant pourrait en rebuter plus d’un.


(Miawka) #14

D’un autre coté, Riyoko Ikeda en est l’auteur, donc si, c’est assez proche.^^

Pour le graphisme, il est ancien certes, mais pas vieillissant. Au contraire, je trouve qu’il est significatif de son époque, c’est le graphisme des années 70-80, et encore aujourd’hui il reste beau et a encore son charme. C’est comme Tezuka, ça ne se démode pas.


(system) #15

Je ferai sûrement la série (sûr à 90 % mais on ne sais pas ce que l’ avenir nous réserve)

J’ ai La Rose de Versailles et vu que j’ ai aimé et que j’ avais vu des épisodes de Très Cher Frère au Club de Dorothée je vais pas hésiter.


(ivan isaak) #16

[quote=“miaka21”]

D’un autre coté, Riyoko Ikeda en est l’auteur, donc si, c’est assez proche.^^[/quote]

Ben non, je continue à dire que ce n’est pas du tout pareil, surtout pour un lecteur de 13 ans comme Kon. Beaucoup connaisse Candy sans en connaitre l’auteur et pour Lady Oscar, c’est la même chose.


(Nil Sanyas) #17

Bah, je pige pas ce type de discussions, Asuka a bien le droit de sortir un manga pour un marché de niche, ce n’est pas leur premier manga pour ça (et c’est une très bonne chose).

Asuka peut permettre l’application de l’'effet longue queue (ou longue traine - long tail) avec ce type d’oeuvres.


(system) #18

J’aime bien quand les éditeurs sortent aussi des anciens mangas (enfin faut qu’ils me plaisent comme Glénat et Cyborg 009)


(ivan isaak) #19

Le problème que j’essaye de soulever c’est le fait qu’Asuka ne sort actuellement QUE des titres de ce genre. Tant qu’ils ne sortiront pas une série un tant soit peu blockbuster (parce que mine de rien, sans titre de ce type, un éditeur est destiné à mourir), je les vois mal perdurer, d’autant plus que leurs titres qui se vendent relativement bien (Ikegami, Zombie Loan) sont très peu avancés au Japon et qu’à force de sortir un tome de ces séries tous les deux mois, ils auront rattrapés la parution avant la fin de l’année. Ils ne leur restent plus que Ken, qui est une réédition (environ 25000 ventes, soit plus de 2 fois moins qu’un Ubel Blatt), et Initial D dont l’animé est déjà très répandu (réduisant du même coup l’intérêt pour le manga, tout comme le fait que la série compte une 40aine de tomes et n’est pas finie, rédhibitoire pour certains, comme Chris). Bref, je trouve que pour un petit éditeur, les risques pris sont trop importants. Après, l’avenir me donnera peut-être tort (et ce serait tant mieux) mais la profusion de sortie de ce type actuellement de la part d’Asuka est loin de me rassurer. Sortir des titres anciens, attendus par des lecteurs ou s’orienter vers un style délaissé par les autres (le yaoi), est en soi une bonne chose, mais il ne faut pas que ce soit fait au détriment de la santé financière de l’éditeur… Bref, we will see :unamused: