MESSIRE GUILLAUME (De Bonneval / Bonhomme)

Discutez de Messire Guillaume

Le père de Guillaume est mort. C’est du moins ce que tout le monde pense, même si le jeune homme ne se résout pas à cette idée. Quand sa sœur disparaît à son tour, il décide de quitter la maison et de trouver le fin mot de l’histoire.

MessireGuillaumeTome1Cover

Dans cet univers médiéval, les informations sont données avec parcimonie, afin de dresser le portrait d’un père absent visiblement versé dans les connaissances ésotériques, ce qui permet de glisser, lentement mais sûrement, du fantastique dans le récit. Au fil de ses recherches, Guillaume croisera des êtres et des créatures soit mystérieux soit clairement fantastiques.

messireguillaumetome1p1

Un long passage du récit voit le jeune homme explorer un monde onirique, dans lequel il croise d’étranges créatures, directement tirées du bestiaire médiéval, ce qui fait plonger le héros dans un monde totalement différent. Il est alors blessé et l’ensemble de cette vaste séquence est marqué d’un saut onirique, mais ça n’amoindrit pas les éléments fantastiques situés dans le monde “réel”, au contraire, ça les renforce.

MessireGuillaumeIntegraleCover

La série a été publiée en trois albums. Une intégrale en noir et blanc, à l’italienne, sous-titré “L’Esprit perdu”, a ensuite été éditée, permettant de savourer le travail de Mathieu Bonhomme, assez magistral. Pour le coup, des illustrations supplémentaires ont été réalisées et l’ensemble a été remonté, pour une édition que l’on qualifiera de “remastérisée”.

MessireGuillaumeIntegralePage

Le dessin respire encore plus, on peut y savourer son “encrage” à base de crayon gras, et contempler les trésors d’élégance du trait. La force du dessin de Bonhomme, c’est sa capacité à associer un réalisme frappant à un éventail de codes graphiques plaçant le dessin dans la tradition de la ligne claire. L’association des deux, plutôt que de créer une tension irréconciliable, nourrit un style vivant, limpide, crédible, sérieux sans jamais être sinistre.

Jim