MÉTAL HURLANT #1-133 (1976-1987), #134-145 (2004-2006), #1-5 (2021-)

Discutez de Métal Hurlant

Métal Hurlant a notamment abrité la suite de Tiriel, héritier d’un monde. On en parle ici :

Jim

Une nouvelle relance de Métal Hurlant est annoncée pour 2021 :

Le Figaro y va de son copieux article sur le retour de Métal Hurlant :

Le retour fou du magazine de BD Métal Hurlant en 2021

A suivre, donc !

Et ce retour se ferait d’abord par l’intermédiaire de KissKissBankBank :

image

C’est parti et bien parti :

METAL HURLANT - LE FUTUR, C’EST DÉJÀ DEMAIN :

Prix : 19,95 €
Editeur : HUMANOIDES ASS.
EAN : 9782731640373
Date de parution : 29/09/2021

Tori.

metal-hurlant-numero-2-le-cantique-des-cantiques

Métal Hurlant numéro 2 : le cantique des cantiques

Après un premier numéro de création, voici venu le temps du vintage avec un best of du Métal Hurlant historique contenant 25 histoires courtes sélectionnées par Jean-Pierre Dionnet.

Que retenir de la fantastique aventure du premier Métal Hurlant entre 1975 et 1987 ? Répondre à une telle question est un défi auquel seul Jean-Pierre Dionnet, son cofondateur et rédacteur en chef historique, pouvait répondre. Jean-Pierre Dionnet a donc sélectionné 25 histoires courtes qui, selon lui, constituent Le Cantique des cantiques de Métal Hurlant. On y retrouvera des histoires classiques, bien entendu, comme The Long Tomorrow de Moebius et Dan O’Bannon, qui a influencé le film Blade Runner ou Crux Universalis Eternity Road d’Enki Bilal, mais aussi d’autres auteurs qui ont marqué l’histoire du genre : Mézières, Gillon, Druillet, Schuiten ou Jean-Claude Gal.

Sortie le 19 janvier 2022

J’ai un peu hésité avant de prendre le #1 du nouveau Métal Hurlant. Surtout à cause du prix, un peu élévé pour me lancer dans l’inconnu. Pour moi, Métal Hurlant se limitait au célèbre dessin animé des années 80. Je n’ai jamais lu un numéro de la première version (qui s’est terminée quand j’avais 13 ans) et je me rappelle avoir feuilleté un numéro de la première relance du début des années 2000 sans acheter le bouquin. J’ai quand même sauté le pas et c’était pas mal du tout. Très inégal (ce qui est le cas de nombreuses anthologies) mais il y avait de bonnes choses. D’abord dans les articles et interviews, avec des thèmes développés intéressants. J’ai picoré les histoires courtes pendant plusieurs semaines. Certains auteurs ont eu du mal avec l’exercice du récit court à chute. Pour d’autres, j’ai aimé le scénario, mais je n’ai pas toujours accroché au style graphique (il y en a deux ou trois de vraiment illisibles). Je retiens surtout celle de Mathieu Bablet, celle dessinée par Franck Biancarelli, celle de Runberg et Romling, celle de Xavier Mauméjean et celles scénarisées par les américains, Fraction, Waid et Bendis (même si la sienne est un chouïa plus faible que les deux autres).
Vu que c’était assez irrégulier tout de même, je ne suis pas encore sûr de prendre le suivant. Mais l’idée d’une sélection « vintage » me plaît bien. Donc je verrai bien…malgré le prix…

J’ai trouvé le numéro 2 en presse aujourd’hui.

Bon, déjà, c’est pas tout à fait la même maquette (le code-barre est placé ailleurs qu’à l’endroit montré sur cette image… code-barre qui précise que c’est un… numéro 1, alors qu’on est déjà au deuxième…), et ce n’est pas du tout l’image montrée par le Doc en décembre dernier. Mais bon, ça correspond à la description « vintage » qu’il nous a rapportée.
Bon.
Visiblement, moins de rédactionnel que dans le premier, et un florilège de l’époque, ce qui me semble un peu tôt pour une relance : fatalement, l’hommage à la période dorée était inévitable, mais je l’aurais vu survenir plus tard, à l’occasion d’un hors-série estival, par exemple.
Bon, moi, Métal Hurlant, ça n’a jamais été ma came. Ni, donc, un rendez-vous régulier. L’aspect historique de la chose m’a alpagué, du coup. Ce sera l’occasion pour moi de rattraper mon retard et de me faire une culture. Voire de pester, occasion que je ne loupe jamais.

Jim

Ah crottouille, mon exemplaire a un défaut : un cahier en double.
Zutalor, lundi, je file voir s’il est possible d’échanger !
La vache, sur un mag en presse, je crois que ça ne m’était pas arrivé depuis un Strange des années 1980. Complètement dans le trip nostalgique de ce numéro !

Jim

Quant au numéro, c’est comme si c’était une relance : le code du magazine est 15684, alors que c’était 13951 sur le précédent…

Ça m’est arrivé sur un magazine il y a quelques mois, mais c’est vrai que c’est assez rare sur de la presse, quand même (bon, j’achète moins de presse que de librairie, en même temps… Il y a statistiquement plus de chances que j’en rencontre sur des livres que sur des magazines).
Je n’avais pas réussi à me faire échanger mon magazine, malheureusement (c’était en vacances, donc avec un commerçant que je ne connaissais pas, et le magazine était filmé : le commerçant n’a rien voulu savoir, parce que j’avais enlevé le film… Mais je ne vois pas comment j’aurais pu détecter le défaut sans l’ouvrir !).

Tori.

J’ai retrouvé mon ticket de carte, je vais voir ça lundi ou mardi.

Oui, j’ai pensé à ça (sans trouver le temps de vérifier, en me disant que tu le ferais, héhé…). Mais ça reste bizarre, quand même.

Jim

Peut-être qu’il y a une raison administrative ou fiscale.
Il est bien numéroté 2 en gros.

Tori.

Va comprendre.

Jim

20 balles quand même.
Ce ne sont que des vieilleries dans ce numéro ?

Dans les cahiers qui ne sont pas en double, chez moi, oui.

Jim

En cas de désœuvrement à la gare, je verrai.