Midnight Wolf - Manga

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

J’avais beaucoup aimé Midnight Secretary, donc je me suis sans hésiter procuré cette autre série de l’auteur. Le début s’avère cependant plus hésitant, car à la base l’histoire avait été conçue comme un one-shot en un chapitre, auquel il a été décidé de créer une suite à cause de son succès. Comme souvent dans ces cas-là, les chapitres suivants s’emboîtent donc tant bien que mal… Pour l’instant, on peut relever qu’ils restent assez indépendants. La lecture n’est cependant pas désagréable, même si l’intrigue paraît manquer d’une réelle continuité (Sôma, par exemple, n’apparaît que dans deux chapitres dans ce tome). On se pose aussi pas mal de questions sur le passé de nos deux protagonistes : comment ils se sont rencontrés, etc. J’espère que les volumes suivants répondront à ces interrogations. (Bon, je viens d’apprendre qu’en fait c’est la suite d’un OS qui présentait leur rencontre, donc à priori pas de redite prévue, dommage, mais c’est la faute de l’éditeur VF…) Pour l’instant, même si la lecture n’est pas désagréable, ça reste un peu décousu.

Y avait pas de com’ de la part de Soleil sur L’amant de la nuit ?

non ils annoncent ça comme une nouvelle série de l’auteure, mais ne parle pas du tout de l’amant de la nuit. On peut comprendre ça en lisant les encarts de la mangaka qui le dit.

Par contre, l’aspect décousu est complet dans le second tome et on ressent un réel manque à la lecture.
à la base Akiko devait éditer les deux one shot de la série, mais l’éditeur ayant coulé, il n’est jamais sorti. Et visiblement, dans ce second one shot, on apprenait beaucoup de choses sur le passé de Yato.

Si le premier volume de la série tenait tout de même la route, le second est plus fouillis et se compose principalement de chapitre indépendant les uns des autres, ce qui enlève pas mal d’intérêt au final pour le récit. :s

C’est pas très malin ça… M’enfin, Pika a bien fait pareil avec une série au nom bizarre et en ne sortant que la seconde série sans la première… (et Soleil avait aussi déjà tenté de le faire avec Iron Wok…)

Comme le premier, ce tome se compose surtout de chapitres indépendants contenant les tribulations quotidiennes que traverse ce couple peu commun. Une continuité est-elle prévue pour l’histoire ? C’est à souhaiter, sinon l’intérêt du lecteur risque de se déliter rapidement, ce n’est pas déjà fait, surtout que la série totale est quand même censée en compter 10. Et le fait que certains chapitres abondent de références antérieurs à Midnight Wolf est toujours frustrant. La lecture n’est pas désagréable pour autant, le style est assez bon et il y a de l’humour, mais ça ne suffit pas forcément…

Comme tu dis, c’est pas très malin. Car pour le coup, la série perd beaucoup de ce manque de références. Enfin parfois, j’ai du mal à comprendre la logique, à moins que la série et les one shot n’aient pas été édités chez le même éditeur jap’ et que du coup il y ai eu des soucis de droit. Mais quoiqu’il en soit ça reste ballot et surtout ça pénalise pas mal la série.

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

les deux tomes sont vraiment bien, j’attends avec impatience la suite

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La france a mal organisé la mise en place de midnight Wolf puisque l’histoire comporte des volumes annexes importants pour pouvoir suivre. La préface a été publiée il y a un long moment sous le nom de “l’amant de la nuit” et il y aura plus tard un autre volume qui développera l’histoire et qui est indispensable a la bonne compréhension de l’ensemble. J’aime ce manga mais je pense qu’on ne peut pas le critiquer volume par volume. il faut voir son ensemble pour l’apprécier pleinement. Cette série est magique et reste l’une de mes histoires d’amour préférées. J’espère sincèrement que la france pensera a publié les volumes qui ne font pas partie de la série mais qui sont en même temps indispensables.

La critique par opaline est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary