MISS t.1-4 (Philippe Thirault / Marc Riou, Mark Vigouroux)

Discutez de Miss

Née au début du siècle entre une mère prostituée et un père alcoolique, élevée à la dure dans une institution religieuse, Nola devient la secrétaire d’un détective minable et violent, qui se fait tuer après avoir accepté d’abattre un homme pour le compte d’un client. Reprenant l’officine désormais nantie d’une réputation sulfureuse, elle s’associe à Slim, un voyou noir aux costumes chics.

Couv_5435

Les deux associés, à grands renforts de mauvais esprit et de gros calibres, se taillent une petite place dans une société retorse et sans scrupules. S’ils n’en ont pas des masses eux-mêmes, il y a des limites qu’ils décident de ne pas franchir, ce qui leur vaut de choisir leur camp dans certaines circonstances.

Les textes de Philippe Thirault sont assez incisifs, les répliques fusent, la voix off est chargée d’une tonalité argotique et imagée qui tranche. Quand au dessin, signé Marc Riou et Mark Vigouroux (dans ce sens pour le premier tome, mais le second prendra plus d’importance dans les tomes suivants), il est sombre, créant une atmosphère pesante. Les ombres sont fréquentes, les traits ne sont parfois pas fermés, donnant un aspect pas fini, incertain, fuyant, aux cases.

miss01

L’édition intégrale, en format « Humanos Pocket », laisse passer quelques coquilles. N’ayant que celle-ci à disposition, je ne sais pas s’il s’agit de corrections maladroites rajoutées avant la réédition, on si elles étaient déjà présentes lors de la parution en tomes séparés.

Jim