MODESTE ET POMPON (Franquin)

Discutez de Modeste et pompon

Je connaissais Modeste et Pompon depuis longtemps, parce que c’est souvent repris dans plein de journaux, parce que c’est très souvent cité dès qu’on parle de Franquin…

ModesteEtPomponfranquin1et2

Mais je n’avais jamais pu m’en enfiler une bonne rasade, allez savoir pourquoi. J’ai profité de la reprise chez Hachette, dans la continuité de la collection consacrée à Gaston Lagaffe, et quel plaisir.

PlancheA_58149

Si je suis un grand fan de Gaston, je trouve souvent que Franquin rate ses chutes. Ou plutôt, il les place mal : l’avant-dernière case est souvent hilarante, laissant la dernière dans le sale rôle de la décompression après le fou rire.

PlancheA_248350

Et sur Modeste et Pompon, je trouve l’ensemble plus maîtrisé, les rythmes parfaits, les chutes tombant au bon moment. De plus, son humour bon enfant, avec ce couple constamment tiraillé entre la gaffe et la colère, ça fonctionne à merveille.

PlancheA_25813

Et puis, il y a Félix, l’ami inventeur, qui préfigure notre Gaston préféré, et qui est la source de bien des tracasseries et de bien des gags.

Rajoutons un Franquin qui n’a pas encore trouvé la patte pour laquelle il est resté célèbre, et qui navigue encore dans les eaux design du « style Atome », et ça donne des planches limpides et vraiment merveilleuses.

Jim

J’aime bien aussi Modeste et Pompon, mais je n’ai jamais lu ceux de Franquin qu’à petite dose, lors des parutions dans des journaux ou revues…
J’ai bien un album, mais Attanasio y est seul aux commandes (et ça fait un moment que je ne l’ai pas lu).

Tori.

Oui, j’ai appris qu’il y avait des déclinaisons, mais je n’en ai lu aucune, pour ma part…

Jim