MONSIEUR FRUIT t.1-2 (Nicolas de Crécy)

Discutez de Super Monsieur Fruit

Intégrale reprenant les deux tomes de Monsieur Fruit, le recueil intitulé Super Monsieur Fruit est un épais petit pavé bien compact et fort drôle.

Couv_60640

Clarque Quinte est gros. Même trop gros. Il n’arrive jamais à l’heure au bureau, à la rédaction du Daily Planète de New-York-sur-Loire, pour deux raisons : il ne court pas assez vite pour attraper son bus, et il s’arrête à toutes les boulangeries et confiseries afin de se remettre de ses émotions. Son rédacteur en chef l’installe donc à la rubrique nécrologique. Mais quand il apprend que son principal rival, Brad Quéligtonne, couvre une prise d’otage à Santa-Bloude dans l’Alabama, il se met en tête de lui griller la politesse afin de redevenir le grand reporter qu’il n’aurait jamais dû cesser d’être.

Couv_15788

Cependant, les choses ne se passent pas comme prévu. Heureusement, il croise le chemin d’un étrange marchand de primeurs qui le convainc de goûter à une orange magique. Le fruit lui donne d’incroyables pouvoirs, qui lui permettent d’accomplir sa mission de journaliste, et mieux encore, de découvrir la sinistre vérité derrière la prise d’otage : l’infâme Jean-François est en passe de devenir le maître du commerce des fruits et légumes dans le monde. L’affrontement ne saurait tarder…

Cette vaste parodie de super-héros, dont les deux tomes paraissent en 1995 et 1996, fait écho à de nombreuses considérations de l’époque. En se moquant du slogan « mangez des pommes », Nicolas de Crécy pointe aussi du doigt l’industrie agro-alimentaire ainsi que le culte de l’abondance.

Verso_15788

Au-delà de cette évidente dimension de commentaire, la structure même du récit joue la carte du feuilleton, au sens traditionnel du terme, à savoir qu’elle propose des péripéties invraisemblables susceptibles aussi de remplir la page et de tirer à la ligne. Cela renforce le sentiment d’assister aux aventures d’un héros incompétent et toujours en décalage, qui est à la traîne de l’action.

MonsieurFruit02

Le deuxième tome est marqué par une émigration des ressortissants de la planète Fruitus, qui décident de quitter la Terre afin de retourner à leur monde d’origine. Inversion du thème de l’invasion extraterrestre, le récit prend aussi des allures politiques, avec cette immigration de masse liée à l’agitation politique secouant le régime de Fruitus.

MonsieurFruitpl

De Crécy rajoute à l’envi des trahisons, des révolutions, des personnages masqués et des fausses identités, là encore en surjouant les codes du récit à épisode.

Verso_15789

Sur ce deuxième tome, l’ambiance est même plus surréaliste que jamais. Le Prince de Fruitus, quand il fait sa réapparition, n’a pas manqué de me rappeler la tonalité frappadingue du Doom Patrol de Morrison : il apparaît sur la forme d’une silhouette en long manteau noir surplombée d’un visage composé d’un grand gobelet de soda, d’une barquette de purée de fruit givrée et de deux poireaux.

Verso_261727

Le recueil (qui connaîtra deux éditions) comporte également un épilogue de cinq pages, qui revient sur le thème de la maigreur, et donc la tonalité semble plus sombre que le reste des récits.

Jim