MOONGLOW - Michael Chabon (Robert Laffont)

Présentation de l’éditeur

En 1947, à la synagogue de Baltimore, un jeune vétéran de la guerre de 39-45 épouse une réfugiée française. Sur le bras, elle porte un tatouage de chiffres bleus. Fragile et fantasque, elle est hantée par des visions d’un cheval écorché qui semble symboliser pour elle toute l’horreur nazie.
À l’opposé, le marié, maquettiste de fusées, fasciné par la conquête spatiale, mesure tout à l’aune de la raison. Mais il a participé à la libération du camp de concentration de Dora et il sait quel prix certains hommes ont payé les avancées scientifiques. Les terreurs, les fugues, les séjours en hôpital psychiatrique de son épouse tant aimée achèvent de bouleverser le socle de ses certitudes.
Un roman existentiel sur le rêve américain, l’exploration intergalactique et les origines nazies de l’innovation technologique. Un conte sur la puissance des secrets et des mensonges. Un hommage brûlant à l’amour, si compliqué soit-il.

Fresque familiale à la fois mi-fiction mi-travail de mémoire Moonglow narre l’histoire des grands-parents de Michael Chabon.
De l’opération Paperclip au programme spatial US en passant par les traumatismes de la déportation et le choc de l’accident de la navette Challenger Moonglow est une histoire de la mémoire,celle que l’on transmet.
Passant des années 2000 aux années 40 et inversement sans crier gare pour c’est un très beau roman à la fois triste et touchant, joyeux et plein d’humanité où les petites histoires rejoignent la grande Histoire.