MOSKVA - Jack Grimwood (Terra Nova)

[quote]Présentation de l’auteur:
Moscou, Noël 1985. On découvre le cadavre d’un jeune homme congelé et mutilé adossé au mur du Kremlin. Quelques jours plus tard, Alex Marston, la fille de l’ambassadeur anglais, est enlevée. C’est Tom Fox, un agent du renseignement britannique exilé à Moscou, qui est chargé de la retrouver. Mais dans cette Russie de l’époque soviétique, crimes et disparitions sont surtout l’affaire de l’Etat.

Au fur et à mesure, l’enquête conduit Fox au cœur d’un régime soviétique prêt à tout pour protéger ses intérêts, ses secrets et surtout ceux de ses dirigeants. Et chaque révélation entraîne inéluctablement de nouveaux meurtres.

La vie de la jeune Alex ne tient qu’à un fil. Si Fox ne la retrouve pas à temps, elle risque d’être la prochaine victime d’un tueur dont l’histoire est étroitement liée à celle, sanglante et terrible, de son pays…[/quote]

Ton avis Barney ? le pitch me branche bien.

avis à venir mais ça démarre bien

si tu pouvais me le donner avant samedi soir histoire que je sache si je prends un bouquin de plus avant les vacacnes, ca serait sympa :stuck_out_tongue:

ah il ne sera pas terminé d’ici là.
mon rythme de lecture va ralentir quelque peu le temps des Vieilles Charrues

je plaisantais, mais merci et surtout bon fest.

Tom Fox,agent du renseignement mis au placard à l’Ambassade Anglais de Moscou, est chargé de retrouver la fille rebelle et supposée fugueuse de l’Ambassadeur.
Évidemment les choses ne vont pas être aussi simple et il va rapidement mettre le doigt dans un engrenage infernal qui va l’amener sur la piste d’un tueur qui laisse des cadavres gelés d’adolescent derrière et à découvrir les secrets férocement gardés d’une partie de l’establishment soviétique.
Un très bon thriller, à la fois politique et historique où tous les personnages sont sérieusement et méchamment abimés.Aussi bien dans les chairs que dans les têtes.C’est le bal des éclopés façon Gorky Park.
On est par moment aussi paumé que Tom Fox devant les mensonges et autres secrets des uns et des autres mais des rebondissement plutôt bien amenés font que l’intrigue avance,lentement c’est vrai, mais elle avance régulièrement.
La tension est bien gérée ainsi que le sens du temps et des lieux.

Jack Grimwood alias Jon Courtenay Grimwood, à qui l’on doit Le Dernier Banquet, a décidé de changer de terrain de jeu. Bien lui en a pris à la lecture de ce très bon thriller.

Merci Barney ca confirme mon envie.