MOTOR GIRL (Terry Moore)


*couverture à venir

Motor Girl

Auteur : Terry Moore

Samantha, ex-militaire qui a effectué trois séjours en territoire hostile et souffrant de syndrome post-traumatique, vit retirée du monde et gère un garage - ou plutôt une casse auto - en plein désert. Elle a pour seul compagnon un ami imaginaire, un gorille de 2,20 mètres de haut… Lorsqu’une soucoupe volante choisit de se crasher près de la casse, les ennuis de Samantha ne font que commencer…

SORTIE LE 22 AOÛT

Ah, difficile de ne ps craquer devant un dessin de Moore (même si ses femmes sont souvent dessinées de manière identique)

La couverture :

D’après le Facebook de Delcourt, il s’agira finalement d’une intégrale, sortie prévue fin Août.

Au vu de la structure du récit, c’est plutôt logique de tout sortir d’un coup.

La critique de “Motor Girl” par magictoad.

C’est très sympathique, cette série. C’est finement dialogué, avec des échanges en rafales, très bendissiens, mais rapides et efficaces. C’est également très subtil dans le rendu du trouble psychologique. Enfin, le mélange entre un dessin réaliste et un dessin cartoony, qui prend toute sa portée à la fin de l’histoire, fonctionne très bien.
Très élégant, tout aussi délicat, c’est un pur plaisir. Avec une conclusion qui laisse aussi pas mal d’éléments à la discrétion du lecteur. Vraiment, très bien joué.

En revanche, la traductrice, fidèle à sa réputation, commet encore des impairs. Elle ne sait pas que « Marines » et « Navy » ne correspondent pas à la même chose, et traduit indifféremment par « la marine ». Sans compter des répliques des mercenaires qu’elle ne traduit pas. Et quelques autres pétouilles de moindre importance. Ce qui gâche quand même la lecture.

Jim