NEED FOR SPEED (Scott Waugh)

La célèbre franchise de jeux vidéos de Electronic Arts connaîtra l’année prochaine une déclinaison cinématographique sous la houlette des studios Dreamworks et du réalisateur Scott Waugh (Act of Valor).

Need for Speed suivra un pilote, incarné par Aaron Paul (Breaking Bad), qui, en s’associant avec un businessman riche et arrogant (Dominic Cooper, alias Howard Stark dans Captain America : First Avenger), se retrouve en prison après avoir été trahi.
À sa sortie, il désire se venger en participant à une course underground (organisée par un excentrique interprété par l’excellentissime Michael Keaton) allant de New York à Los Angeles. Cependant, son ancien partenaire va mettre une grosse prime sur sa tête, l’entraînant dans une course-poursuite à travers le pays, au volant de voitures sur-boostées.

[quote]DATE DE SORTIE PREVUE

14 mars 2014 (USA)
16 avril 2014 (France)

REALISATEUR

Scott Waugh

SCENARISTE

John & Georges Gatins

DISTRIBUTION

Aaron Paul, Dominic Cooper, Michael Keaton, Imogen Poots, Dakota Johnson…

INFOS

Long métrage américain
Genre : action
Année de production : 2013[/quote]

Les premières photos de tournage mises en ligne ne mettent pas en avant les acteurs, mais les autres “stars” du film : les voitures !

Mais c’est l’idée du siecle! Je valide trop!

DE QUI SE MOQUE T ON?

Moi j’attends le jeu inspiré du film inspiré du jeu !

ah oui! Street fighters the movie the game style!

youtube.com/watch?v=PV6TfJ3rvRI

La première bande-annonce :

La nouvelle bande-annonce :

Film pourri bonjour ! Ce n’est que mon avis, mais ça ressemble franchement à une imitation bon marché de Fast & Furious (et encore). Comment adapter avec une histoire un jeu où il n’y a pas d’histoire? ça va ressembler à l’adaptation de DOA… Des courses dans tous les sens, avec un scénar de merde pour rendre le truc cohérent.

En fait c’est plutôt l’inverse. FF est une version dérivé du jeu Need for Speed, mais qui ne porte pas le même nom.

Le plus triste dans cette affaire, c’est que tout le monde a oublié The Fast and the Furious, le film de Roger Corman dont celui de Rob Cohen tire à la fois son inspiration et son titre. Décidément, éclipsé par un remake à succès et à suite et par l’imaginaire des jeux vidéo (Need for Speed semblant y tirer sa propre inspiration, d’après ce que je lis), ce pauvre Corman subit, à son corps défendant, un mauvais traitement de plus. La postérité est sans pitié.

Jim

Pour un film qui fait de la vitesse le moteur de son intrigue squelettique, Need for Speed se révèle terriblement mou du genou dans son exposition. Deux heures, c’est franchement trop long pour un scénario ultra-balisé qui tente de pimenter son morceau de bravoure, la fameuse course “underground” (interdite et pourtant retransmise en ligne…ben ouais, faut bien que les flics participent à l’action), avec une banale histoire de vengeance.
De bons acteurs (dont un Michael Keaton en roue libre), quelques cascades assez impressionnantes, mais rien qui ne relève un ensemble très calibré et peu attrayant…