NEVERWHERE - Neil Gaiman (Au Diable Vauvert)

image

Pour avoir recueilli le temps d’une nuit une jeune fille blessée, la vie tranquille et rangée de Richard bascule. Sa fiancée le quitte, et surtout il constate qu’il n’existe plus aux yeux des autres : quelqu’un a pris possession de son appartement, ses collègues de bureau ne le reconnaissent plus. Bientôt, il découvre qu’il existe un Londres souterrain, peuplé d’habitants invisibles.

Je ne sais pas s’il fallait créer un sujet, mais bon, pour ceux qui auraient éventuellement raté ce livre … et Neil Gaiman, ici, ça ne fait pas tache.
Bon, j’adore ce genre d’ambiance, une ville sous la ville, les décors, mi-humain mi-autre chose, sans être totalement féérique ou magique. Un mélange de plein de choses. Mais c’est vraiment la déco du livre en fait. Parce que dès le début, on sent bien que Gaiman a envie de parler de quelque chose, notamment avec son Candide. Alors, c’est pas très original, puisqu’on sent bien la toute fin arriver par ailleurs, l’intrigue est elle-même pas très original, puisque j’avais deviné de suite qui était le vilain (dès son évocation), mais sans savoir pourquoi (bah ouais, faut un peu de surprises) et la construction du traitre est également classique, même si je me suis laissé surprendre sur le moment.

Mais ce sont le chemin et la balade qui m’ont plu. Et le vocabulaire. C’est sûrement ça le principal, que ça m’ait plu.

J’en garde un très bon souvenir. Meilleur que la première adaptation TV.

Justement, je me demandais ce qu’elle valait. Y en a eu une deuxième ?

En fait, c’est l’inverse : ça a d’abord été une série télé écrite par Gaiman, qui a ensuite donné lieu à une novélisation par ses soins.

Il n’y a pas eu d’autre adaptation à l’écran, même si une adaptation cinématographique a un temps été envisagée (les Weinstein avait acheté les droits et on sait que Gaiman a écrit un script). En revanche il y a eu une adaptation en comics en 2005 et une adaptation radio en 2013 avec un casting de ouf (James McAvoy, Natalie Dormer, David Harewood, Sophie Okonedo, Benedict Cumberbatch, Anthony Stewart Head et Christopher Lee notamment !).

Le roman reste un de mes préférés de Gaiman. Il serait actuellement en train de travailler sur une suite, intitulée The Seven Sisters.

Oui, ça je sais. Mais comme Victor parle de « première adaptation TV », je me suis dit qu’il y avait eu une seconde, au moins.

Oui, je vais me la lire sous peu. Elle attend depuis longtemps !

J’ai l’impression que les Britanniques aiment bien les fictions audio (et le casting est souvent de qualité, en plus)… C’est un format qu’ils utilisent beaucoup, je trouve.
Ça passe à la radio et, ensuite, ils vendent les CD, quand ça ne sort pas directement en CD.

Tori.

Ah chouette nouvelle.