NEW CHERBOURG STORIES t.1-3 (Pierre Gabus / Romuald Reutimann)

J’avais bien reconnu le bâtiment (je n’habite pas très loin et passe souvent devant) mais je n’avais pas fait attention que c’était un ancien orphelinat.

Je suis venu cet été notamment pour l’expo Eisner.

J’ai l’impression que madame Jacovitti a épousé monsieur Domino : ils ont changé l’enseigne de la pizzeria…

Tori.

Et le pire c’est qu’on a pas été convié à la noce!:joy:

Pour ceux qui sont intéressés :wink:


Voici le visuel de la carte d’adhérent que chaque membre recevra très prochainement.
Elle sera au format A5, même qualité de papier et d’impression que les affiches.

Alors, j’étais tranquillement dans une librairie de St Lô (si on ramène au nombre d’habitants, je pense que la librairie est grande), et voilà que je rencontre un autochtone qui me dit que du bien de cette BD. Etant habitué à goûter aux spécialités locales (ouais, même le haggis en Ecosse, qui est très bon, d’ailleurs), je ne me suis pas débiné, et j’ai donc acheté le premier volume de cette série (cette librairie est par ailleurs très bien achalandée, avec des titres de qualité et une belle variété. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas vu de Superman …).

Bon, eh bien c’est pas mal du tout, ça. C’est très agréable à lire, très joyeux. Cherbourg, je ne connais vraiment pas bien du tout, mais j’ai cru reconnaître la grande place, et la zone portuaire (là où il y a le musée et le sous-marin, mais je peux me tromper). ça m’a donné envie de retourner en ville ou de voir une expo montrant les différents lieux de référence.
Donc, si je comprends bien, ce sont deux récits, ce qui explique la page blanche au milieu du bouquin.
J’aime beaucoup l’ambiance, les dialogues (le vocabulaire notamment), cet univers mélangeant pas mal de choses. Ce qui est épatant, c’est l’efficacité avec laquelle ce récit est écrit, la présentation des perso, l’intrigue. Tout pareil naturel, c’est très sympa. Peut être aussi parce que c’est classique, mais c’est vraiment plaisant à lire. Un plaisir simple*, des fois, c’est tout ce dont on a besoin.
J’ai beaucoup aimé l’humour qui s’en dégage, le passage du ministre est hilarant.
Le dessin de Reutimann est assez marrant, parce qu’il est tout en rondeur quand on est en premier plan, voir en plan rapproché, et dès qu’il y a de la précision dans les arrières-plans, il l’est extrêmement et semble presque plus académique (ce n’est pas dérangeant en soit, j’ai vu Otéro être un peu pareil).

Je prendrais le tome 2 lors d’un nouveau passage en Basse-Normande, c’est sûr.

*je dis simple, mais les gars, ils ont dû sacrément bosser que ça paraisse simple

Je pensais que Saint-Lô flirtait avec les 30 000 habitants, mais ta remarque m’a poussé à vérifier, et l’on est plus dans l’ordre du 20 000. J’en suis surpris.

Bon, il y a une FNAC, aussi. Pour l’anecdote, d’ailleurs, la FNAC a repris les locaux et le personnel d’une boutique appartenant à une petite chaîne locale, Planète R (et c’était en travaux lors de la sortie de Fredric, William et l’Amazone, si bien que l’album n’était pas disponible en ville, un comble). Boutique qui avait embauché une jeune, sympathique et compétente vendeuse qui officiait entre le rayon jeunesse et le rayon BD, avant de quitter l’endroit. Heureusement, c’était pour une bonne raison : fonder la librairie dont tu dis ici le plus grand bien.

Effectivement, elle a de très bons clients.

Alors oui, avec des petites fixettes personnelles (littératures féministe, écolo, LGBT, gauchiste : je m’y sens assez bien…), un goût assez sûr en matière de polar et de SF, un rayon BD (franco-belge et comics) qui s’est réduit un peu depuis l’ouverture, mais un rayon manga qui se développe, qui aime le patrimoine, et qui bouge dans sa présentation, ce qui incite à fouiner.
Bref, j’aime bien.

Jim

Exactement. La fine fleur de la région.

Ouais, c’est ça que j’ai aimé. Tu sens que tu peux trouver le petit truc que tu ne connaissais pas et qui donne envie.

Ça m’arrive fréquemment : le bouquin sur Columbo, celui sur Speed Racer, les différents Pastoureau, le bouquin sur le recyclage, je les ai trouvés là-bas, souvent en fouinant entre le rayon histoire et le rayon sociologie.
Là, j’ai trouvé un recueil de nouvelles de Robert Sheckley, par exemple, au rayon SF. Etc etc.

Jim

Je confirme.
Je pensais ne pas aimer, et j’ai aimé…

Ah, Jim a réagi avant moi…

Tori.

Pour la sortie du tome 3, hôtel atlantico, une séance dédicace est organisée par la librairie Ryst et Casterman.
Elle aura lieu le 02/03 au bar le Carré à Cherbourg (Ryst étant fermée pour travaux).

Ah zut, comme un con je suis passé chez ma libraire, j’ai vu l’album, et j’ai pas réagi que c’était le troisième. Du coup, je suis reparti sans le prendre. Faut que j’y retourne ! Zut, on est dimanche !!!

Jim

Mince, tu vas devoir retourner en librairie. C’est dommage ça.

Purée, je suis pas habitué, je vais me perdre…

Jim

Tu vas devoir prendre des livres sur le chemin pour retrouver la sortie.

C’est la seule solution !

Jim

C’est pas ouvert le dimanche c’est nul ça. Moi je le suis.

Mais toi, tu officies à la grande ville.
Par chez nous, dans « les territoires », c’est pas la même chanson…

Jim

Et est-ce forcément utile ?
(je ne parle pas du cas de Kab)