NEW CHERBOURG STORIES t.1-5 (Pierre Gabus / Romuald Reutimann)

Ou pas
Et en plus nous on est même pas ouvert le lundi

Moi non plus, le lundi ça sert à rien.

Pareil ici : ni le dimanche, ni le lundi (sauf au mois de décembre ou événements particuliers).

Tori.

Il est vraiment excellent ce 3eme tome. C’est mon préféré et de loin. Les fils narratifs tissés dans les 2 premiers volumes commencent à se croiser et même sans cela, la narration est très réussie et se suffit à elle-même en mêlant l’Histoire (le passage des migrants à Cherbourg avant d’aller vers New-York) à la fiction.
D’un point de vue moins universel, les lieux choisis et retranscrits du « vrai » Cherbourg sont un régal pour les locaux avec des endroits archiconnus et d’autres très confidentiels (le parc près de la Divette par exemple).
Un grand bravo à Gabus et Reutimann. Vivement la suite!

Je suis retourné le prendre (mon arrière-grand-mère disait : « Quand on n’a pas de tête, on a des jambes »). J’en ai profité pour ramasser ma commande (La République du crâne et Erreur Système).

Jim

Bonjour à tous,

J’avais présenté l’asso autours de NCS un peu plus haut ainsi que nos projets.

Le premier est terminé, il s’agit de la sérigraphie de l’orphelinat.

Petits liens, si ça intéresse :wink:

Bonjour,

Sortie prochaine d’un recueil d’illustrations.

Les 28 premières grandes images réalisées par Romuald Reutimann (dont celles épuisées à la vente) sont regroupées et accompagnées d’anecdotes inédites, d’informations de première main, de photographies et de reproductions de documents.

Format 26x36, couverture rigide, 64 pages, papier 170 gr vendu 25€.

Disponible à partir du 17 décembre dans les librairies cherbourgeoises (vente en ligne sur le site de la librairie Ryst).


1 « J'aime »

À surveiller.

Jim

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=pfbid02ZPhEcbTQxwZR6trh2AgBY8scChLRH1acFpwZACfU7Kby1uUyBJ3ZuFxzejnfgt2Nl&id=100063571029593

New Cherbourg Stories: Les Danses de Saint-Elme (4)

Tandis que le service de contre-espionnage de New Cherbourg a fort à faire, entre missions dangereuses et entraînements intensifs, le boxeur et employé de friperie John Treburt, qui est aussi photographe à ses heures, expose ses images pour la première fois. Scènes de rue ou paysages insolites, John parvient à saisir les moments de vie les plus fugaces, et un certain cliché nocturne d’eaux mouvantes (v. le tome 3 de la série) figure en bonne place dans son exposition. Ce mystérieux phénomène, qui attire tous les regards, a un nom : ce sont les danses de Saint-Elme. Et des personnes plus ou moins bien intentionnées s’y intéressent de près…

  • Éditeur ‏ : ‎ CASTERMAN; Illustrated édition (10 mai 2023)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Relié ‏ : ‎ 48 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2203237597
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2203237599

Bon, j’ai pris de saines résolutions (sans doute celles, en retard, des années précédentes, car je doute que ce soient celles, en avance, de 2024…) et j’ai commencé à attaquer des piles qui s’accumulaient, afin de dégager un peu d’espace…

Et donc, j’ai fini le troisième tome des New Cherbourg Stories. Un tome qui parle d’exil, d’immigration, de choc des cultures, de déracinement, ainsi que de théâtre, de cuisine et de boxe. Les deux agents Côme et Pacôme y flairent la piste d’un trafic de faux papiers, mais c’est bien entendu Julienne qui parviendra à résoudre l’affaire. L’intrigue présente les demandeurs d’asile comme des victimes, à la fois d’un sort contraire et des mauvaises intentions de divers aigrefins attirés par l’argent facile que génèrent des escroqueries cruelles.

Il se passe un grand nombre de choses et un large éventail de personnages agit durant tout l’album, qui parvient à mélanger l’enquête policière, le drame social et la comédie de mœurs : les jalousies suscitées par les rencontres de Julienne sont souvent traitées en arrière-plan, sans dialogue, avec seulement quelques mimiques et idéogrammes divers (le petit nuage au-dessus de la tête, par exemple). Si l’arsenal visuel est assez classique d’une bande dessinée franco-belge à l’ancienne, la narration est quant à elle sèche et dynamique, jouant de diverses formes d’ellipses. Certaines actions vont même jusqu’à être passées sous silence (la libération du père de Gus, l’arrestation…), comme si les péripéties étaient parfois moins importantes que leurs conséquences.

Un astucieux mélange de classicisme un brin suranné et de modernité, qui correspond assez bien à cet univers alternatif.

Jim

Le quatrième tome de la série est un peu plus décompressé que les précédents : les auteurs s’autorisent des découpages moins serrés, des cases plus grandes, ce qui est plutôt sympa pour faire vivre les décors et les personnages (est-ce dicté par des délais plus serrés ou par la volonté d’explorer d’autres formes, je ne le sais pas…).

Après le récit d’espionnage du tome 3, Gabus et Reutimann reviennent à différents éléments fantastiques évoqués plus tôt. L’ouverture de l’album permet de faire le lien avec l’album précédent, en revenant sur les clichés pris par John puis en attaquant les choses sérieuses avec une scène d’action musclée : ça défouraille ! Ensuite, on alterne entre des scènes avec les Grondins et des séquences consacrées à la promotion de Julienne, qui reste en retrait dans le récit, au profit des jumeaux.

L’album se lit vite. De nombreux éléments s’agrègent pour avancer dans le mystère qui concerne à la fois les formes étranges photographiées par John et les origines des capacités des jumeaux. Les tensions se font sentir entre les héros, et on sent bien que les auteurs ont envie de pousser plus loin leurs idées, de soumettre leur casting à quelques torsions, révélations et douleurs. Et visiblement, ils en ont en réserve, puisque, pour la première fois dans la série, l’album ne se conclut pas sur une fin d’intrigue mais sur une ouverture vers le tome suivant, tant leur histoire déborde.

« Suite et fin », disent-ils en dernière page. Mais concernant quoi ? L’intrigue en cours, ou carrément la série ? On serait en droit de le croire, tant leurs fils narratifs semblent partis pour se croiser, tissant ensemble un schéma plus grand.

Jim

New Cherbourg Stories tome 5 - Secrets de famille

Mais quel est donc ce mystérieux phénomène aquatique qui attise toutes les curiosités ?

Lorsque le boxeur John Treburt expose les photos qu’il prend en amateur, l’une de ses images attire tout particulièrement l’attention : celle d’étranges mouvements d’eau formant un ballet aussi inexplicable que poétique. Ce phénomène, ce sont les Danses de Saint-Elme, et elles déchaînent les plus vives passions. Car tandis qu’un homme puissant et fortuné semble prêt à tout pour récupérer le négatif de la photo de John, les agents de choc du service de contre-espionnage, les frères Glacère eux-mêmes, se brouillent pour de sombres querelles familiales, en lien peut-être avec leur super-pouvoir.
À New Cherbourg, c’est l’usage, le mystère rôde à toute heure…

  • 14,50 €
  • A PARAÎTRE le 17/04/2024
  • 48 pages - 22.6 x 30.3 cm
  • Couleur - Relié
  • ISBN : 9782203276239
  • EAN : 9782203276239
1 « J'aime »