NEWS : LES COMICS AU CINÉMA ET À LA TÉLÉVISION !


(KabFC) #361

Leonardo Di Caprio
Brad Pitt
Tom Cruise
Steven Spielberg.


(Photonik) #362

La comédie américaine, moi j’en suis fou. Surtout des films de Ferrell et McKay (au moins deux chefs-d’oeuvre ultimes du genre à leur actif à mon avis : “Ricky Bobby, roi du circuit” et “Frangins malgré eux”), qui s’exportent en effet très mal. J’ai du mal à comprendre pourquoi, d’ailleurs.

Pour rester dans la thématique de la discussion, il me semble quand même que la comédie américaine arrive encore à produire des “acteurs phénomènes” assez puissants dans le système actuel : je pense à l’exemple de Seth Rogen (pourtant pas le plus brillant du lot, même si j’aime bien malgré tout), acteur / scénariste / réalisateur / producteur dont l’aura a pris du galon avec l’affaire “The Interview”, et qui bosse même à la télé maintenant avec des projets qui le sortent de sa “comfort zone” (je pense à “Preacher” évidemment).


(Lord-of-babylon) #363

Voila. Ta très bien résumé ma pensée.

(après c’est de l’analyse à la louche et, de la même manière, tous les arts du divertissement sont touché. C’est pour cela qu’a mes yeux les date clés sont les opérations d’achat et de fusion de société et la création d’énorme groupe mondial du divertissement)

Autant Anchorman: The Legend of Ron Burgundy je peux comprendre, autant je n’ai jamais compris pourquoi Ricky Bobby (ou The Other Guys) n’ont jamais était bien vendu et fonctionné en France

En fait peut-être que c’est une question de public. Je crois que la comédie américaine est pensé en France pour être vendu pour les gamins ou les ados. Et peut-être que Ferrell rentre dans moins dans une case identifié que Stiller quand il fait Mary A tout prix ou Zoolander

(l’insuccès des derniers films de Paul Feig basés sur des casting féminins est peut-être du à cela aussi)

(alors que merde comment c’est génial Bridesmaids)


(newton999) #364

C’est vrai que dès qu’un va méchamment se planter, ça calmera tout le monde.
Déjà je trouve que Warner ou la Fox poussent un peu le bouchon sur leurs adaptations comics.

Deadpool ? Suicide Squad ? XForce ?
Alors ok si le public visé c’est les 12-25 ! Perso, je suis allé voir Spawn à l’époque (oui j’allais voir n’importe quoi au cinéma ^^).

Mais il faut aussi penser aux autres publics. Moi, c’est une telle organisation actuellement pour aller au ciné qu’il faut vraiment du lourd pour
que j’y aille. Pas sûr que le trentenaire avec enfants se démènera pour aller voir Suicide Squad.

Et puis c’est quoi la suite ? Si on part du principe que les films de comics, c’est également un à suivre permanent, on va nous servir quoi après Thanos ? Parce que là on est déjà dans une course à l’échalote avec annonce du planning sur 7 ans à l’avance.
Mais un jour, ils ne résisteront pas, il faudra bien annoncer l’après Infinity War ! Donc donner envie.
Ce qui sera bien plus compliqué avec une offre abondante (j’ai pas dit de qualité…).

A mon avis totalement inculte sur le sujet, on va continuer à nous ressortir des vieilles licences trentenaires histoire de les servir aux nouvelles générations.
On a tenté Robocop, on nous fait Mad Max, on a Star Wars, on va avoir Ghostbusters, on aura Retour vers le Futur,…

Et je parie que la prochaine étape, ça va être l’adaptation des jeux vidéo. Je ne connais pas le livre dont parle Lord of mais ça serait étonnant que le cinéma
passe à côté de visuels aussi fort que le JV propose.
On parle déjà d’Uncharted, d’Assassin’s Creed et WOW est annoncé mais un Halo, un Dead Space, ça peut être sympa.

Le 1er qui va dégainer un truc bien fait (pas Hitman quoi) va attirer les autres.


(Le Doc) #365

[quote]on aura Retour vers le Futur,…
[/quote]

Ca va pas, malheureux…ça, on y touche pas ! :wink:


(Photonik) #366

[quote=“KabFC”]
De ce que je vois et comprends, Lord tu me dirais si j’ai faut ou pas, on peut dire que le cinéma, n’est plus précurseur et indépendant, mais s’inscrit dans une lignée et fait dorénavant partie d’un ensemble.[/quote]

Je suis perso assez d’accord avec cette analyse, même s’il faut se rappeler qu’une pointe avancée de la production cinématographique reste un laboratoire de premier ordre pour des tas de trucs. “Avatar” et plus récemment “Gravity”, indépendamment de ce qu’on pense de ces films, ont fait bouger les lignes sur le plan esthétique et technique, comme aucune série télé ou jeu vidéo ne l’a fait pour l’instant…

Pour la fusion / constitution des grands groupes multi-media, t’as l’air mieux rencardé que moi, Lord, mais perso je pense que c’est plus vieux et qu’on pourrait carrément remonter à la fin des années 70 / début des années 80 (c’est-à-dire au moment où le libéralisme économique redevient plus sauvage et “dérégulé”, je crois).
A titre d’exemple, et pour rester dans le domaine du comic-book, je me rappelle de cette étonnante histoire de tentative de fusion entre Marvel et DC, où Marvel (pas encore adossé à Disney) aurait produit tous les comics et DC tous les films, Marvel et DC confondus. Un exemple précoce de concentration de structures auparavant indépendantes.


(Photonik) #367

Pour le versant vidéo-ludique des adaptations sur grand écran, je pense que l’imminent “World of Warcraft” de Duncan Jones aura valeur de test.
D’un unique succès peut dépendre le sort d’un “filon” tout entier (comme disaient les italiens à la belle époque) : si le premier “Iron Man” s’était planté, la face de l’industrie hollywoodienne des dix années suivantes aurait été bien différente…


(newton999) #368

Yep, je pense pareil !
Encore que WOW, c’est plus ou moins du Seigneur des Anneaux.
Assassin’s creed est dans les cartons non ?


(Jean-Marc Lainé) #369

On a eu ça dans les années 1970-1980, en France, avec Delon et Belmondo qui jouaient toujours à peu près la même chose (Ventura est tombé dans cette marmite aussi), alors que c’étaient des acteurs à l’éventail potentiel beaucoup plus large.
L’acteur comme marque.

Et là, les univers partagés des super-héros apportent un plus, si je comprends bien ce que tu veux dire ?

Cette “concentration des studios” et cette “émergence des grands groupes”, est-ce que c’est une version moderne des studios rois de l’Hollywood classique des années 1940-1950 ? C’est ce que j’ai l’impression de comprendre, pour ma part.

[quote=“Lord-of-babylon”]

A chaud et sans échauffements je dirais 2000. C’est l’année ou Warner et AOL ont fusionnés, c’est l’année où Vivendi a achetés Universal. Je pense que c’est la date clé qui sonne le rappel des troupes vers des énormes structures capable d’arroser le monde sur tous les médias.

(et tu vois si on s’amuse à l’analogie, il me semble que c’est vers 2000 que Marvel ressort la tête de l’eau et que commence à poindre des projets concret avec la mise en route du Spider-man de Raimi et les X-men de Singer) [/quote]

OK, 2000.
Marvel, je crois qu’à l’époque ils étaient encore sous le coup de leur “mise en faillite”, outil de gestion qui a permis d’apurer les comptes. Tout cela est flou et lointain pour moi, cela dit.

[quote=“Lord-of-babylon”]Le problème surtout c’est qu’on assiste aussi à une explosion des budget et à un appauvrissement de l’offre dans les autres strates. Tu n’a plus comme avant un marché capable de renflouer des séries Z ou B par exemple. La dématérialisé des supports a surement joué la dessus. Je pense qu’on aussi dans un cycle de changement et que beaucoup cherche aussi à trouver les moyens de monétiser plein de tuyau qui ne rapporte pour l’instant pas grand chose.

(de mémoire c’est un état qui avait était mise en valeur par Lucas et Spielberg il y a quelques années. Il prédisait un effondrement du système actuel. C’est dans une itw qui a circulait pas mal et qui doit être trouvable sur le net) [/quote]

Les périodes de transition sont toujours brutales, je crois, les passages d’un modèle à un autre, d’un régime à un autre, sur le court terme, y a toujours de la casse.

Tu peux développer sur l’aspect “dématérialité”, sur son rapport aux séries Z ?

Jim


(Le Doc) #370

Ouaip. Assassin’s Creed va réunir à nouveau le trio de Macbeth : le réalisateur Justin Kurzel et les acteurs Michael Fassbender et Marion Cotillard.


(newton999) #371

Ca typiquement, ça a du potentiel. S’il y a bien une franchise qui peut être appliquée au ciné, c’est celle-ci.


(Jean-Marc Lainé) #372

en quoi ?

[quote=“Lord-of-babylon”]Ca c’est juste parce que la France médiatique s’est réveillée dans les années 2000 est a percuté que les séries télés c’était bien.

(pour faire un parallèle c’est un peu la même chose que dans les comics. La médiatisation du genre, le nombre de nouvelle personne qui en lisent etc etc fait qu’on peut lire plein de choses fausses basés sur une vision biaisée de cette industrie. Pour les série télé c’est pareil. Du fait de leurs succès en France on lit un paquet immense de bêtise et cela parce que la plupart de ceux qui les écrivent ne connaissent rien ou pas grand chose à l’histoire de la ficion télé américaine)[/quote]

Je ne le sais que trop bien. J’ai croisé beaucoup de gens qui ont vu le film Watchmen et qui pensent pouvoir expliquer les super-héros sur l’antenne. Trop peu trop tard, quoi.
Et du coup, ça alimente la caisse de résonance médiatique avec des âneries, comme tu le soulignes.

Je pense aussi.
Ça ne va pas tout arrêter d’un coup, bien entendu, mais ça va redistribuer la donne question planning, amener les gens à se serrer les coudes et à co-produire, bref, le binz Spider-Man, en plus gros.
Avec le mouvement de panique qui accompagne.

En quoi ?
Marvel communique depuis dix ans sur le fait qu’ils ont des MILLIERS de licences dans leur catalogue. Ils commencent seulement à creuser le filon. Les autres sont dans la même logique, que ce soit les studios qui disposent de droits de personnages Marvel, ou Warner.
Fatalement, ils en arrivent à aller chercher des trucs différents. Sans doute motivés par deux raisons principales : la diversification (et éventuellement la multiplication des acteurs potentiels pour un rôle de premier plan) et la volonté d’aller chercher des trucs à budgets moins élevés. Suicide Squad, malgré les pouvoirs de certains, c’est un commando, donc du flingue et de la baston. Ça coûte peut-être un peu moins cher que dans un film où tous les personnages volent et soulèvent des montagnes. Pour un film au budget énorme, ils veulent peut-être produire deux ou trois films avec des budgets plus raisonnables.

[quote=“newton999”]Deadpool ? Suicide Squad ? XForce ?
Alors ok si le public visé c’est les 12-25 ! Perso, je suis allé voir Spawn à l’époque (oui j’allais voir n’importe quoi au cinéma ^^).[/quote]

Si tu es allé voir Catwoman en salles, alors oui, tu allais voir n’importe quoi !

Alors n’oublions pas que Warner se positionne sur un créneau plus sombre et crispé (“réaliste”, comme disent pas mal de commentateurs à la vue courte) que Marvel. C’est pas tout à fait le même créneau.
Ensuite, évoquons la situation en France : les lecteurs français (qui sont devenus papas entre-temps) connaissent Batman, Superman, les Vengeurs et la Ligue de Justice. Mais l’Escadron Suicide, ils ne connaissent pas. Donc la motivation sera moindre (en France en tout cas) pour aller en salles.

[quote=“newton999”]Et puis c’est quoi la suite ? Si on part du principe que les films de comics, c’est également un à suivre permanent, on va nous servir quoi après Thanos ? Parce que là on est déjà dans une course à l’échalote avec annonce du planning sur 7 ans à l’avance.
Mais un jour, ils ne résisteront pas, il faudra bien annoncer l’après Infinity War ! Donc donner envie.
Ce qui sera bien plus compliqué avec une offre abondante (j’ai pas dit de qualité…).[/quote]

C’est la première difficulté (mais bon, c’est la loi du marché, ça, hein…)
La deuxième difficulté est davantage liée au “à suivre…” dont tu parles. À savoir entretenir des sous-intrigues au moyen et long terme, et conserver les acteurs, qu’il faudra changer à un moment.
Mais là encore, des pistes ont été montrées. Synger a bien montré la voie avec son X-Men: Days of Future Past, où l’espace-temps a été réécrit afin de libérer la place pour les jeunes acteurs, qui sont vaguement assurés de faire plusieurs films d’ici la fin de la décennie.
Or, dans l’univers Marvel, il existe plein de moyens de réécrire l’espace-temps, et la version cinématique s’est chargée de les aligner (le Cube Cosmique, la Sorcière Rouge…). Le jour où il faudra, paf, tout sera rebooté par une grande guerre cosmique, et on repartira à zéro…
à condition bien entendu que la demande pour ce genre de films soit toujours aussi forte.

[quote=“newton999”]A mon avis totalement inculte sur le sujet, on va continuer à nous ressortir des vieilles licences trentenaires histoire de les servir aux nouvelles générations.
On a tenté Robocop, on nous fait Mad Max, on a Star Wars, on va avoir Ghostbusters, on aura Retour vers le Futur,…[/quote]

Sans doute parce que le prescripteur, désormais, c’est le papa, sur ce genre de produits. La bande-annonce du prochain Star Wars le dit clairement : “Chewie, we’re home”. C’est le spectateur qui doit se sentir chez lui. Parce que ce faisant, il emmène ses gamins, à qui il a fait lire ses BD d’enfance, à qui il a déjà prêté ses jouets.
Le succès du Spider-Man de Sam Raimi (ou du Seigneur des Anneaux de Peter Jackson), repose sur le fait qu’il s’adresse à des lecteurs, à des fans, à des gens qui ont déjà un peu avancé dans la consommation et dans la connaissance de ces produits. Et là, ces gens-là, ils viennent de prendre quinze ans dans la vue, ils ont des gamins, mais ils sont retombés dans la marmite, et ils consomment ces films. En traînant leur famille.
Résultat, on refait Mad Max, Terminator et Jurassic Park (rien que pour parler de cette année…). Le signe est clair : on s’adresse aux 30-45 ans.

[quote=“newton999”]Et je parie que la prochaine étape, ça va être l’adaptation des jeux vidéo. Je ne connais pas le livre dont parle Lord of mais ça serait étonnant que le cinéma
passe à côté de visuels aussi fort que le JV propose.
On parle déjà d’Uncharted, d’Assassin’s Creed et WOW est annoncé mais un Halo, un Dead Space, ça peut être sympa.

Le 1er qui va dégainer un truc bien fait (pas Hitman quoi) va attirer les autres.[/quote]

Comme dit précédemment, si le premier Iron Man n’avait pas marché, les studios n’auraient pas creusé le filon avec la vélocité rapace qu’on a constatée. Un succès retentissant ouvre un filon, un échec cuisant le referme.

[quote=“Photonik”]
Pour la fusion / constitution des grands groupes multi-media, t’as l’air mieux rencardé que moi, Lord, mais perso je pense que c’est plus vieux et qu’on pourrait carrément remonter à la fin des années 70 / début des années 80 (c’est-à-dire au moment où le libéralisme économique redevient plus sauvage et “dérégulé”, je crois).
A titre d’exemple, et pour rester dans le domaine du comic-book, je me rappelle de cette étonnante histoire de tentative de fusion entre Marvel et DC, où Marvel (pas encore adossé à Disney) aurait produit tous les comics et DC tous les films, Marvel et DC confondus. Un exemple précoce de concentration de structures auparavant indépendantes.[/quote]

Voilà, les grands changements d’aujourd’hui ont déjà des racines dans hier.

Jim


(newton999) #373

Non, j’ai évité Catwoman mais je suis allé voir Elektra :wink: !

Je suis plus que d’accord avec ce que tu dis sur Star Wars , c’est clairement un message pour les fans (j’ai d’ailleurs calculé, âgés de 8 et 6 ans, je pourrais aller au ciné voir l’épisode 9 avec mes enfants…).

Après, j’ai toujours un doute sur l’effet Madeleine de Proust.
Le petit plaisir coupable quand on a 10-15 ans peut avoir mal vieilli.

On a regardé Vampire vous avez dit Vampire – pas le remake – et ma femme m’a dit : « mais c’est pour cela que tu t’en souviens de ce film, y’a plein de nichons !! ».
(effectivement, y’a un long plan nichon, vive les années 80, mais ce n’était pas ce qui m’avait marqué à l’époque) Et on trouvait que le film se tenait encore bien, malgré un rythme assez spécial.

Par contre, ce n’est pas vrai pour tout, loin de là. Et sans se focaliser sur les effets spéciaux bien entendu.


(KabFC) #374

[quote=“newton999”]Yep, je pense pareil !
Encore que WOW, c’est plus ou moins du Seigneur des Anneaux.
Assassin’s creed est dans les cartons non ?[/quote]

Pour ma part les jeux vidéos ont déjà été adaptés et le succès ne fut pas au rendez-vous. On a eu le droit à Double Dragon, Super-Mario, la saga des Resident Evil, Prince of Persia, Tomb Raider, Silent Hill, Final Fantasy, Doom, Mortal Kombat, NFS…

si vous voulez une liste qui me semble bien complète.
senscritique.com/liste/Film_ … 96#page-2/

mais le succès ne fut jamais au rendez-vous en tout cas pas siffisament pour la mode prenne.


(Vik) #375

[quote=“newton999”]On a regardé Vampire vous avez dit Vampire – pas le remake – et ma femme m’a dit : « mais c’est pour cela que tu t’en souviens de ce film, y’a plein de nichons !! ».
[/quote]

Rha mais voila pourquoi j’ai pas pu le voir à l’époque, ça affichait complet. Résultat, comme on n’a pas voulu venir pour rien avec un pote, on s’est farci American Warrior (c’était bien moisi, même pour l’époque).

Je veux une machine à remonter le temps!!!

Et d’ailleurs, j’ai toujours pas vu Vampire, vous avez dit Vampire.


(newton999) #376

Ahaha je ne sais pas si c’est pour cela que c’était complet mais il y a une séquence qui peut marquer le jeune spectateur.
Surtout vu la jolie poitrine de la dame.

C’est vrai que le cinéma a déjà bien pompé dans le JV. Sauf que ce dernier piquant ses idées dans le cinéma, ça ne m’étonnerait pas
qu’il y ait un autre aller-retour entre les médias.


(Jean-Marc Lainé) #377

Ah quand même.
Cyrulnik a raison, la résilience du jeune est grande.

[quote=“newton999”]Je suis plus que d’accord avec ce que tu dis sur Star Wars , c’est clairement un message pour les fans (j’ai d’ailleurs calculé, âgés de 8 et 6 ans, je pourrais aller au ciné voir l’épisode 9 avec mes enfants…).

Après, j’ai toujours un doute sur l’effet Madeleine de Proust.
Le petit plaisir coupable quand on a 10-15 ans peut avoir mal vieilli.
[/quote]

C’est certain.
Mais compte aussi avec le fait que la culture populaire (et la geekitude) est mieux acceptée aujourd’hui. Donc la consommation ne se fait plus en cachette. Si bien que les chiffres grossissent, que ce n’est plus un marché de niche, que les producteurs y mettent les moyens… L’un dans l’autre, le risque de grosse déception est moins grand.

Jim


(nikohell) #378

[quote=“KabFC”]

Léonardo Di Caprio ?
Bradley Cooper ?
Tom ? Novembre ? Cruise ? Et Jerry ?
Steven ? Seagal ?

Leonardo Di Caprio
Brad Pitt
Tom Cruise
Steven Spielberg.[/quote]

Merci Kab, ça éclaire ma lanterne (Green :mrgreen: )


(Lord-of-babylon) #379

[quote=“Photonik”]Pour le versant vidéo-ludique des adaptations sur grand écran, je pense que l’imminent “World of Warcraft” de Duncan Jones aura valeur de test.
D’un unique succès peut dépendre le sort d’un “filon” tout entier (comme disaient les italiens à la belle époque) : si le premier “Iron Man” s’était planté, la face de l’industrie hollywoodienne des dix années suivantes aurait été bien différente…[/quote]

Cela dis et comme le souligne KabFc, des adaptations de JV il y a eu un paquet et pour la plupart c’est soit des échecs, soit ils n’ont pas eu d’impact assez important pour lancer un effet de masse. Je pense que les JV peuvent être un bon candidat ou du moins certains JV (parce que je ne pense pas qu’il faille tout prendre dans son ensemble). Assassin’s Creed c’est un bon candidat en effet. Mais bon il y a des précédents douloureux tel que Tomb Raider*

(et ils ne faut pas oublier que ce n’est pas qu’une question de succès au cinéma. S’il y a une telle structure autour des films de super-héros c’est aussi parce que tout est géré en interne pour une majorité de titres. Pour les JV c’est plus compliqué et il y a beaucoup de brouzoufs à payer avant de faire le film)

[quote=“Jim Lainé”]Euh, Hunger Games et Twilight, c’est de l’ingurgitation de romans, non ?
Ce que tu veux dire, c’est que ça se limite à l’adaptation en film, ce n’est “cross-média” ? Je comprends bien ?[/quote]

Oui. Je pense qu’Hunger Games et Twilight sont des adaptations classiques dans le sens où elles proviennent d’une autre oeuvre et où le succès fait lancer une suite et des produits dérivés classiques. Avec Le Seigneur des Anneaux, Matrix, Harry Potter et les films de super-héros Marvel, on décline le tout sur d’autres supports narratif et ludique. Matrix par exemple c’était un JV qui expliquait des blancs entre les trois films, c’est des OAV. le SDA c’est une licence vendu à Games Workshop pour le développement d’un jeu de figurines dont l’ambition était d’être aussi vendeur que Warhammer.

[quote=“Jim Lainé”]

Tu peux développer un peu ?
Je ne suis pas sûr de bien comprendre.[/quote]

A me relire je me demande si je ne suis pas allais un peu trop loin. Voila comment je vois la chose. Un film comme Jurassic Park, le Batman de Burton, les films d’animation Disney etc etc sont des projets développés autour desquelles vont se focaliser la vente des droits sur les produits dérivés. Tu as en haut le film et en dessous le reste.

Aujourd’hui j’ai l’impression que c’est plus une bulle et des interconnections. Un univers multimédia partagé en somme. Le film est là, mais tu as aussi une ou plusieurs séries, les bd, les jeux vidéos etc etc. Alors je pense que l’aura de l’objet film est encore très présent mais je ne serais pas étonné qu’on tendent vers un système où tu enlève le film et que la structure tienne encore.

(je suis désolé si je suis pas clair. Je suis au taf et c’est pas forcément évident)

Ce qui m’avait frappé avec Jurassic Park (pas à l’époque, je me contentais de trouver les dinosaures géniaux tout en me disant que le requin de Jaws resterait le plus flippant) c’est que le film fut enclenché sur la base du projet de Crichton. Le livre n’était pas encore écrit. Il est sorti avant et fut conçu en même que Crichton bossait sur le scénar. Pour moi j’y vois déjà les prémices de média qui s’entrecroise de manière fusionnelle.

Et quand je vois aujourd’hui le retour de Jurassic Park avec les rumeurs de film spin-off et autre truc dans la veine de Star Wars et de l’univers Marvel j’ai l’impression que la boucle est bouclée.

  • Je pense qu’il y a une difficulté pas encore surmontée du fait de la spécificité du JV dont la force d’impact provient de l’expérience ludique où le joueur est maître. Parmi les jeux les plus emblématiques on remarque qu’ils sont à la lisière de la narration et du jeu. Bonne chance pour retranscrire cela. On peut faire un film ***[Metal Gear Solid/b]*par exemple mais ca ne vaudra jamais l’expérience méta contextuelle et de perte de la réalité qu’un joueur est capable de ressentir en jouant au deuxième jeu par exemple.

(nikohell) #380

Apparemment, certaines sources sur le net ne sont pas d’accord avec toi.
Le livre Jurassic Park a été publié en 1990 sur la base d’un roman commencé en 1983 et le film a été fait en 1993 après la collaboration entre Spielberg et Crichton sur Urgences …