NICEVILLE - Carsten Stroud (Seuil)

[quote]présentation de l’éditeur:
Niceville, tout droit sortie de la tradition du Southern Gothic, incarne le Sud, avec ses propriétés somptueuses, ses chênes festonnés de mousse espagnole et sa moiteur soporifique. Le seul problème, c’est que le Mal y vit beaucoup plus longtemps que les hommes. Plusieurs disparitions inexpliquées entachent la réputation du lieu, et celle du jeune Rainey Teague, littéralement volatilisé en plein jour devant la vitrine d’un antiquaire de la rue principale, vous donne la chair de poule. A Niceville, il y a aussi des flics peu scrupuleux, des as de la gachette qui dérobent des banques et descendent leurs collègues au fusil à lunette… Quand Nick Kavanaugh, policier hanté par son expérience de combat en Irak, et son épouse Kate, élégante avocate issue d’une des vieilles familles de la ville, décident de tirer tout cela au clair, ils n’imaginent pas dans quel enfer ils ont mis le pied.[/quote]

Voici ce que j’en disais lors de sa sortie :

C’est un roman chorale explosif avec une redoutable caractérisation des personnages, des titres de chapitres plein d’humour et une écriture particulièrement efficace. Le suspense est au rendez-vous et la majeur partie des fins de chapitres est diabolique. Difficile de refermer le livre…

Source : 4decouv.com/2013/06/chroniqu … seuil.html

je le termine dans quelques pages

petite pépite qui met en place la trilogie Niceville sorte de Sunnydale à la sauce Carsten Stroud. il mêle très habilement polar,action (notamment une scène de braquage qui claque) et surnaturel avec pour point de départ de multiples disparitions). le tout dans un style tranchant,efficace qui avait déjà fait ses preuves dans Black Water Transit.
vous ajoutez à cela un casting imposant dont une belle brochette de pourris et vous n’avez qu’une envie,c’est d’avoir la suite entre les mains