NICKY LARSON : PRIVATE EYES (Kenji Kodama)

#1

Teaser du prochain film City Hunter prévu pour 2019 au Japon.

(Le Doc) #2

City-Hunter-2019-Teaser-Visual

(FC powaaaa) #3

En plus du film ?

(とり) #4

Tu veux dire “en plus de celui de Philippe Lacheau” ?
C’est vrai qu’ils sortent à la même date… Mais ici, c’est un film City Hunter, là où celui de Philippe Lacheau est un film Nicky Larson… Et je pense que la différence est de taille.

Tori.

1 Like
(Le Doc) #5

La bande-annonce :

(Le Doc) #6

(victor newman) #7

C’est pas faux.

(Lord-of-babylon) #8

Purée que ca fait du bien

(Le Doc) #9

La nouvelle bande-annonce…et les soeurs Chamade (Signé Cat’s Eyes) seront aussi de l’aventure !

(Blackiruah) #10

Graphiquement il envoie du steak !

(Le Doc) #11

City Hunter : Private Eyes devrait sortir cette année en France.

#12

Ce n’est pas une énorme surprise vu le nombre de films d’animation japonaise qui sortent en salles ces derniers mois.

(Le Doc) #13

Le film d’animation Nicky Larson : Private Eyes sortira dans les salles françaises le 13 juin.

(とり) #14

T____T
J’aurais préféré City Hunter en gros et Nicky Larson en petit… Mais bon, on a une sortie cinéma, déjà…

Tori.

(Jay Wicky) #15

Je vais ici risquer une hypothèse :

(Elle est osée, je vous l’accorde)

Peut-être que le distributeur a envie que le film marche ?

(victor newman) #16

Ah oui c’est osé.

(とり) #17

Mouais…
Je ne suis pas entièrement convaincu.
Je pense que les personnes concernées par la sortie de ce film connaissent le titre original de la série (voire crachent sur Nicky Larson… Il n’y a qu’à voir les critiques sur le film de Lacheau alors qu’il n’était encore qu’annoncé).
Cela dit, le distributeur pense sûrement, en effet (et peut-être à raison), que ça marchera mieux avec ce titre (encore faut-il, pour cela, qu’il y ait suffisamment de copies, aussi).
Mais je ne faisais qu’exprimer une préférence… Et quel que soit le titre, j’irai le voir s’il passe près de chez moi (et s’il pouvait y passer en VO, ce serait même mieux).

Et pour la disparition de “Shinjuku” du titre, tu as une explication ?

Tori.

(Jay Wicky) #18

“Les personnes concernées”, c’est une donnée très floue. Mais j’aurais tendance à dire qu’il y a un monde de différence entre ce qui se dit sur Internet et la réalité du marché. Je ne vais pas prétendre que je la connais, mais j’ai toujours une expérience personnelle qui me revient en tête. Un beau jour, je me rends dans une librairie du centre de Colmar. Ça faisait très très longtemps que je n’étais pas allé en librairie. Je tombe stupéfait sur toute la collection des Dragon Ball, dans l’édition française de base : sens de lecture occidental, onomatopées aberrantes sur les premiers tomes, kanjis inversés sur la tunique de Son Goku, la totale. Mon premier réflexe, c’est : “ouah, les pauvres, ils se retrouvent avec ce stock de vieilleries impossible à écouler, surtout maintenant qu’il y a toutes les rééditions en sens de lecture japonais que les jeunes doivent forcément s’arracher”. Et je regarde dans les pages de garde, et je vois que c’est une réédition qui date de cette année. Si tu te balades sur Internet, tu ne trouveras personne pour se prononcer en faveur de l’édition de manga en sens de lecture occidental, et pourtant il doit bien y avoir un public pour ça, parce que je ne crois pas que Glénat soit un éditeur qui jette son argent par les fenêtres (pour ce qui concerne leur collection de comics, je n’ai pas d’opinion).

Ça, c’est effectivement une autre question. Mais même en festival, même en projos-test, c’est normal de faire appel à la marque sous sa forme la plus connue par ici, et en gros sur l’affiche.

Je plaide non coupable, monsieur le juge.

Non, je sais pas… ça faisait un peu trop tching tchang tchoung pour le bon peuple ? Attendons qu’Hollywood sorte un film avec Shinjuku dans le titre, et là tous les chroniqueurs de la télé seront bien obligés d’apprendre à le prononcer, et à ce moment-là, on pourra mettre ça dans le titre d’un Nicky Larson.

(とり) #19

Je l’ai déjà défendue… Non pas l’édition en tant que telle, mais la traduction qui, si elle n’est pas très fidèle et censure certains passage a le mérite d’être plus fluide, d’avoir plus de chaleur que les deux traductions suivantes, qui sont plus fidèles, mais sont froides et un peu rigides.
Et cette première édition de Dragon Ball se vend plutôt bien, en plus (peut-être que certains l’achètent par nostalgie, aussi : c’était celle qu’ils avaient plus jeunes et qu’ils veulent la faire découvrir à leurs gosses… Ou compléter une collection qui n’était que partielle), alors qu’il existe, pour le même prix, une édition reprenant l’aspect de la première édition japonaise (les tomes qui étaient d’abord vendus par deux dans des coffrets).

Cela dit, tu remarqueras que j’ai commencé mon message par “je pense” : je ne fais qu’émettre mon avis, et j’admets pouvoir me tromper.

Tori.

(KabFC) #20

Un publique qui n’y aura plus accès. Glénat a décidé de réduire la voilure les éditions de DB et il n’y en aura plus que sur les 4 dispos, pourtant elles se vendent toutes très bien.

A partir de Janvier ces tomes seront en arrêt de commercialisation.

D’ailleurs Dragon Ball c’est près de 35 millions de ventes et ça reste la série numéro 1 devant One Pièce avec le Dragon Ball Super. Et je crois que Dragon Ball tout court doit être dans le top 10-20 de Glénat. Cette série est juste un ovni.