NIGHT RAVEN (Collectif)

L’éditeur Marvel Comics publiera en avril 2017 un recueil de 280 pages sur le justicier Night Raven. Mais qui est-il ?

Ce vigilante - dont la particularité était de marquer ses ennemis de son emblème - fut créé par les responsables Dez Skinn & Richard Burton à la fin des années 70 au sein de la branche anglaise de Marvel.

Inspiré par les héros de la littérature populaire comme le Shadow et le Spider, le personnage ne connut qu’une gloire timide sous la supervision du scénariste Steve Parkhouse et de l’artiste David Lloyd (puis de John Bolton à la demande de Stan Lee qui n’appréciait pas le trait du futur dessinateur de V pour Vendetta) lors de courtes aventures publiées en complément de Hulk Comic.

Notons quand même que la série reçut le prix Eagle de la meilleure histoire anglaise dès la deuxième apparition de Night Raven en 1979. La particularité de cette histoire : le silence. De fait, Dez Skinn refusa d’intégrer les dialogues devant la narration irréprochable de Loyd.

Night Raven poursuivit sa carrière en complément de titres comme Marvel Superheroes et The Daredevils, souvent sous la forme de proses rédigées par de jeunes auteurs britanniques. Parmi eux, on retrouve les talentueux Alan McKenzie (2000AD), Jamie Delano (auteur de la première série sur John Constantine) et Alan Moore (qu’on ne présente plus).

A l’époque, Moore collabore encore avec le dessinateur Alan Davis (son partenaire sur Captain Britain) qui se charge d’illustrer les nouvelles de Night Raven.
Il garde cependant un mauvais souvenir de ce travail ingrat, payé une bouchée de pain et qu’il réalisa pendant le déjeuner à la cafétéria.

Si Dez Skinn n’a jamais eu la chance de raconter les origines de son héros avec sa mort “à la Looney Toones”, Night Raven aura les faveurs d’un Roman Graphique en 1991, House of Cards, qui marquera le retour de l’artiste David Loyd aux cotés de Jamie Delano ; puis d’un héritier, Nocturne, lors d’une mini-série de 1994 réalisée par nul autre que Dan Abnett (l’un des deux responsables de la renaissance des Gardiens de la Galaxie chez Marvel)*.

Le justicier fit ensuite sa première apparition en Amérique dans la mini-série Nick Fury/Black Widow : Death Duty (1995) de Cefn Ridout et Charlie Adlard avant de disparaitre pendant plus de dix ans.

Sa dernière apparition en date remonte à 2007. On aperçoit rapidement le personnage dans le premier numéro The Twelve ; série où J. Michael Straczynski & Chris Weston dépoussièrent de nombreux héros de l’âge d’or des comics.
Malheureusement, Night Raven n’aura pas le droit au même traitement que ses collègues.

Cependant, ces deux apparitions, quoique brèves, prouvent que l’éditeur américain Marvel Comics détient une partie des droits pour ressusciter le justicier, même le temps d’un recueil.

Reste à savoir si Night Raven parviendra à marquer l’esprit des nouveaux lecteurs au moins tout autant qu’il marque ses ennemis.

Lien
Le site de l’éditeur : marvel.com


[size=85]* Dan Abnett réutilisera le titre Nocturne pour une aventure radiophonique de Doctor Who avec Sylvester McCoy dans le rôle du septième Docteur.[/size]

Qui a connu une publication hexagonale si ma mémoire est bonne.

Ça ne doit pas être pratique à lire.

Jim

[quote=“artemus dada”]

, …]

Qui a connu une publication hexagonale si ma mémoire est bonne.[/quote]

Oui, par les éditions Zenda :
comicsvf.com/fs/17042.php
Un récit que j’avais trouvé complètement désespéré à l’époque.