NIGHTWING #1-50 (Seeley, Humphries, Percy / Collectif)

A l’occasion de Rebirth, Tim Seeley se retrouvera seul à tirer les ficelles de Dick Grayson dans la nouvelle série bimensuelle Nightwing alors que son collègue Tom King déménage sur Batman.

Le premier arc, intitulé “meilleur que Batman” sera illustré conjointement par Javi Fernandez et Marcus To.

Notons le retour du costume noir et bleu.

Lien
Le site de l’éditeur : dccomics.com

C’est con j’aimais bien Grayson.

Voici le design de Nightwing et une couverture alternative par Javi Fernandez :

Ci-dessous, cinq pages de Nightwing : Rebirth #1 par Yanick Paquette suivies de quatre pages de Nightwing #1 par Javier Fernandez :

Source : comicbookresources.com

Ah? Si j’en juge les cases ci-dessous, la nouvelle série devrait donc reprendre le final de “Robin War”.

Cool même si l’event était pourri.

Source : www.newsarama.com

INTERVIEW DU SCÉNARISTE TIM SEELEY

cet épisode “Rebirth” est assez costaud. Magnifique car c’est du Paquette mais dense car Tim Seeley raconte toute la vie de Grayson.

J’ai même senti un peu de frustration dans le book à ce que Dick reprenne le costume de Nightwing. Je pense surtout qu’il aurait voulu conclure avec Tom King cette superbe série d’espionnage qu’était Grayson.

Bref, nous retrouvons Dick en compagnie de la Batfamily proche. Tim Seeley décide de lancer notre Héros contre la désormais nouvelle World Company du crime, la Cour des Hiboux. Et là, cette intrigue laissée en plan lors de Robin War, va commencer à prendre de l’épaisseur.

A suivre donc.

Source : www.comicbookresources.com

Source : www.comicbookresources.com

Etant un grand fan du run du co-scénariste de la série “Grayson”, c’est avec beaucoup d’appétit que j’attendais ce Rebirth.

Après une conclusion honnête, dirons nous, de la série d’espionnage (une des grandes réussites de la période New 52 avec beaucoup d’autres, d’ailleurs), Dick replonge dans le monde de Batman avec une nouvelle identité redevenue secrète. Ce retour à Gotham est dans la veine actuelle des séries gravitant autour du Jutsicier : la sacro-sainte bat-family.

A l’instar de l’excellent retour de Détective Comics, Mark Doyle a sûrement demandé de consolider tout cela afin de montrer la richesse de l’univers.

Sur Nightwing, la présence de Tim Seeley n’était pas pour me déplaire. Garant du run précédent sur ce personnage qui prétend chercher l’indépendance, Tim Seeley était le bon cheval. Du moins a posteriori. A la lecture des premiers épisodes, plusieurs constats s’imposent.

L’histoire tend à reprendre le principe d’une infiltration dans une organisation criminelle sans véritable concept derrière. En termes d’intérêt, la Cour des Hiboux ne vaut pas Spyral et ses manigances…
deuxième point, l’écriture du personnage est assez rétrograde. Alors certes Dick est un trapéziste mais il est aussi un homme qui a vécu de nombreuses aventures et ce Rebirth aux sources me semble être limitatif.

Enfin, le dessin. Bon, la qualité est très lointaine d’un Mikel Janin, qui avait, il faut le reconnaître, dessiné le personnage sous toutes ces coutures. De Flashpoint à Grayson, je m’étais habitué à son trait et son Dick souple comme un fouet. :wink:
Ici, Javi Fernadez rend des planches intéressantes mais quelques peu inégales. Certaines postures me plaisent alors que d’autres semblent inachevées.

Au final, c’est mitigé. J’ai encore le run de Devin Grayson en tête qui avait livré un boulot dense et bourré de relations complexes entre les personnages. là, c’est assez basique. Pas franchement bien écrit (Ben, oui, Tom King est parti…) et pas franchement alletant avec cette Cour des Hiboux que l’on essaie de refourguer à tout crin.

Bref, c’est pas la panacée.

Source : www.newsrama.com

C’est en lisant Nightwing Rebirth que l’on comprend que Tom King était le réel (et seul) scénariste de Grayson…

Franchement, qu’est-ce qu’on se fait chier…

Source : www.comicscontinuum.com

Y’a un chouette twist dans l’épisode 3…

Je reste curieux de voir où cela nous menait.

Source : newsarama.com

INTERVIEW DU SCÉNARISTE TIM SEELEY

Source : www.newsarama.com

Voici quelques pages de Nightwing #7 :

Source : www.newsarama.com

Malgré mes premières critiques (écritures approximative, remplissage pour présenter le batstatut-quo, etc…), je dois avouer que Seeley a réussi à monter la mayonnaise. Je me demande si le crossover “Night of the Monster men” n’a pas permis aux batscénaristes de monter plus solidement leurs plans.

Ce n’est pas le cliffhanger du dernier épisode qui me fera dire le contraire.

Vite à la suite!!!