NIMONA (Noelle Stevenson)

Pas certain que ce soit le bon endroit où poster ça.

La web série Ninoma, mélange de genre assez réjouissante, vient de passer la frontière entre la Toile (gratuite) et la Papier (donc plus of course).
Et c’est même paru en VF chez nous chez Dargaud.

Extrait et chronique musicale par là:

:arrow_right: bobd.over-blog.com/2015/07/melange-de-genres-nimona-vs-the-librarians.html

La critique par ginevra est disponible sur le site!

Lire la critique sur Comics Sanctuary

Nimona / Edition spéciale (Poche)

Nimona, une superhéroïne pas comme les autres : un récit fantastique sorti tout droit de l’imaginaire déjanté de Noëlle Stevenson. Nimona est une jeune fille impétueuse qui a le chic pour la bagarre, les plans diaboliques et le chaos en règle générale. Elle a le don de changer d’apparence, ça aide (surtout quand elle se transforme en dragon) ! Lord Ballister Blackheart est l’homme le plus célèbre du royaume : cantonné dans le rôle de méchant, il veut rétablir la vérité et prouver à tous que sir Goldenloin et ses potes du ministère ne sont pas les héros qu’on croit. Ensemble, ils mènent une vendetta impitoyable et explosive. Nimona, un one shot explosif !

  • Éditeur ‏ : ‎ DARGAUD (24 juin 2022)
  • Langue ‏ : ‎ Français
  • Broché ‏ : ‎ 272 pages
  • ISBN-10 ‏ : ‎ 2205205692
  • ISBN-13 ‏ : ‎ 978-2205205695
  • Poids de l’article ‏ : ‎ 505 g

Noelle Stevenson a 23 ans, née à Columbia en Caroline du Sud, elle vit maintenant à Los Angeles. Diplômée de l’Institute College of Art (Maryland), elle dessine tout le temps, surtout des super-héros ! Également connue sous le pseudonyme de Ginger Haze, son blog « Nimona » est suivi par plus de 100 000 personnes. Aux États-Unis, c’est un véritable phénomène, qui a déjà reçu multiples récompenses, dont le prix Cartoonist Studio dans la catégorie meilleur webcomic. Son excellente série « Broship of the Ring » a fait le tour d’Internet, mettant en scène les héros de Tolkien en hipsters. Noelle Stevenson adore tourner les choses en dérision, surtout les choses qu’elle aime, c’est sa petite marque de fabrique. Sa bande dessinée « Nimona » sort conjointement en mai aux Etat-Unis et en France, chez Dargaud, qui sera adapté en format poche courant 2022 par ce même éditeur…

Quelqu’un a zieuté ?

Je l’ai lu en version normale et je n’avais pas accroché. Plutôt oubliable niveau dessin et pour le reste j’ai souri quelquefois mais j’ai trouvé que la plupart du temps, ça tombait à plat.

Merci

Plus qu’une version des "héros de Tolkien en hipsters " comme décrit plus haut, je trouve plutôt que ça joue sur les codes des jeux vidéo de type Rpg « heroic fantasy ».

Ouais mais c’est moins drôle comme définition.