NOBLES PAYSANS (Hiromu Arakawa)


(Team Sanctuary) #1

Discutez de Hyakushô Kizoku


(corinne) #2

La critique de Nobles Paysans par corinne est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Suiginto) #3

La critique de Nobles Paysans T.1 (Simple - Kurokawa) par Suiginto est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(Suiginto) #4

La critique de Nobles Paysans T.2 (Simple - Kurokawa) par Suiginto est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary


(とり) #5

J’attends le prochain tome avec impatience : les deux premiers, je les avais déjà en japonais, la surprise était donc limitée, même si je me demandais comment allaient être traduit certains passages (la “poupée gonflable”, notamment, puisque ça n’a rien de gonflable (en japonais, ils utilisent “dutch wife” : “épouse néerlandaise”, ce qui n’impose pas que ce soit gonflable… Je suppose d’ailleurs que ce terme vient du fait que les premières que les Japonais aient vues étaient celles des marins néerlandais, seuls Européens habilités à faire du commerce avec eux), mais c’est accessoire pour le gag)…
Au passage, je ne comprends pas pourquoi le traducteur a adapté la traduction du sigle de l’URSS ainsi : en japonais, le sigle est CCCP, qui est l’acronyme russe… Pourquoi n’avoir pas gardé ces lettres ?
Tiens, je pourrais peut-être envoyer un courrier à Kurokawa pour le leur demander… ~____^

Tori.


(Suiginto) #6

ben URSS c’est la traduction en français de CCCP tout simplement ^^

moi je comprends mieux “Union des Républiques Socialistes Soviétiques” plutôt que “Союз Советских Социалистических Республик” en tout cas XD


(とり) #7

Tiens, je vois seulement maintenant cette réponse…
Ce que je voulais dire, c’est que le sigle CCCP est le russe : en japonais, c’est Soviet Shakaishagi Kyôwakoku Renpô, abrégé en Soviet Renpô (et dont les initiales seraient SSKR)… CCCP n’étant pas un acronyme japonais, pourquoi le traduire ?

Sinon, le tome 5 vient de sortir

Et je l’ai dévoré (comme les précédents)…
Ici, on en apprend un peu plus sur la vie de lycéenne de Hiromu Arakawa et sur les concours agricoles, sur les déboires liés aux nouvelles technologies dans le domaine agricole et on se rend encore compte que Hokkaidô est vraiment une région à part et très différente du reste du Japon.

Tori.