NOCTERRA #1-6 (Scott Snyder / Tony S. Daniel)

Il touche sur toutes sortes de ventes (club, étranger…) mais je pense qu’il touche si on fait de « son » Spirou un tee-shirt ou un dessin animé, ce qui ne sera pas le cas pour un auteur américain avec « son » Spider-Man ou « son » Batman (sauf accord spécial, à l’image du chèque que Len Wein encaissait pour l’apparition de Wolverine ou de Lucius Fox dans un film, mais ça, ce sont des arrangements particuliers). Bien entendu, c’est sous toutes réserves, je peux encore comprendre de travers, hein. Mais sachant qu’il y a des contrats couvrant les droits audiovisuels pour tous les albums, y compris ceux que l’on peut faire dans le cadre d’une série dont on n’est pas le créateur, il me semble que ça implique que les droits, en franco-belge, dépassent les seules ventes, pour un auteur qui bosse sur une série qui n’est pas la sienne.

En France.
C’est plutôt de l’ordre de 8% de base (et ça augmente jusqu’à monter à 12 ou 15 en fonction des paliers). Et plusieurs éditeurs proposent un plancher plus élevé, à l’exemple de Drakoo qui commence à 10%.
C’est d’ailleurs pas idiot : si le titre marche (et donc rapporte déjà de l’argent à l’éditeur), l’auteur, s’il a un pourcentage plus élevé, atteindra plus rapidement son seuil de remboursement de l’avance (qui elle, n’augmente pas). Mais si ça ne marche pas… bah ça ne marche pas, et l’éditeur n’a rien à verser, mais n’a rien perdu de plus.

Une partie de la « crise » traversée par la population des auteurs ces dernières années, c’est en partie dû au fait que justement, ils ne touchent que rarement des droits, parce que les ventes, même « correctes », ne parviennent pas à atteindre le seuil. D’où découragement, d’où le fait que certains partent vers l’illustration, la comm, la pub… ou un « vrai » métier. En augmentant le pourcentage plancher (et dans l’espoir d’atteindre ces fameuses « ventes correctes »), on augmente aussi la possibilité d’atteindre plus rapidement le seuil, et donc d’apporter une bulle d’air aux auteurs. C’est un moyen de les garder dans l’écurie, de freiner l’hémorragie d’auteurs.

Jim

Ouaip !

Un traducteur touche bien des droits d’auteurs, non ?

Oui, parce que sa traduction est considérée comme une œuvre de l’esprit.
Sauf chez Panini qui se réfugie derrière le droit italien.

Jim

Et pourtant, ils n’ont pas créé les persos …

Héhé.
:wink:
Mais ils ont créé la version française.

Jim

C’est vrai, mais ils leur créé une voix propre au pays. Sinon tu pourrais jamais lire.

Ze fuckk… :astonished:

(J’ai très envie de dire que ça explique peut-être certaines choses.) (Mais on va encore m’accuser de faire du Panini-bashing.)

C’était ironique.

Pour la petite histoire, certains traducteurs et traductrices travaillant d’ordinaire pour Panini, quand ils ont commencé à travailler pour Urban il y a une petite dizaine d’années, ne connaissaient pas du tout le système d’avance de droits, et s’inquiétaient de savoir ce qui se passerait si l’album ne se vendait pas.

Chez Urban et chez Delcourt, le traducteur touche des droits (souvent forfaitaires, certes) quand leur travail arrive par exemple en club (genre France Loisirs) ou dans des collections à l’image de celles qu’exploitent Hachette ou Eaglemoss. Ce ne sont jamais de grosses sommes (soixante ou cent euros par-ci par-là, en fonction de la quantité d’épisodes), mais il y a quelque chose d’agréable à voir un travail effectué il y a quelques mois ou quelques années rapporter encore des sous sans qu’on ait à lever l’orteil.
De l’avantage de travailler avec des éditeurs qui respectent la loi.

Jim

Moi aussi.

Nocterra #1 sortira en mars 2021.

nocterra-1

nocterra-2

nocterra-3

nocterra-4

nocterra-5

J’ai toujours eu un faible pour Tony Daniel. Je prendrais le numéro uno et la VF :wink:

J’ai participé au crowdfunding, j’attends donc mon HC avec impatience…

nocterra1a

NOCTERRA #1

Written by: Scott Snyder.

Art by: Tony S. Daniel, Tomeu Morey.

Covers by: Tony S. Daniel, Tomeu Morey, Jock, Bosslogic, Greg Capullo.

Description: « Full Throttle Dark, » Part One. Ten years after the world is plunged into an everlasting night that turns all living creatures into monstrous shades, the only way to survive is to stay close to artificial light. Enter Valentina « Val » Riggs, a skilled ferryman who transports people and goods along deadly unlit roads with her heavily illuminated eighteen wheeler.

Pages: 40.

Price: $3.99.

Available: March 3.

nocterra13

nocterra14

C’est moi ou Snyder s’enfonce dans ce qui se fait de pire dans les comics ? Déjà ses Death Metal, c’est le Crisis du pauvre et là j’ai l’impression de revoir Tony Daniel dans ses premier titres comme The Tenth ou Adrenalynn (que j’aimais bien, mais c’était une autre époque).

Oh, graphiquement, c’est joli, mais ce premier aperçu me donne surtout l’impression que Snyder ne sait pas doser son bavardage.

Jim

Oh mais graphiquement ça me va, Daniel,ça me va depuis ses débuts donc, c’est pas maintenant que je vais en dire du mal, c’est surtout sur l’aspect de la série plus qu’autre chose.

Et j’ai tenu parole.

Même si je n’en peux plus de Scott Snyder chez DC, j’ai succombé à l’anti-tentation.

L’épisode pose certaines bases sur le monde « enombré » qu’est devenu notre Monde.
L’Héroïne, adoptée par une chouette famille (et vas y pour le subplot sur le père de celle-ci), est désormais une camionneuse transportant des humains non transformés de camp en camp. Blablabla… Et puis voilà quoi!

C’est assez drôle aussi de lire la postface remerciement du scénariste. En tant que mauvaise langue, on pourrait croire que rien n’est planifié, rien n’est écrit… C’est autrement dit « toi lecteur, moi writeur (pour la rime), nous découvrons les aventures ensemble, en même temps! Quel bonheur! ».

Concernant Tony Daniel, je lui trouve de plus en plus de facilités. Beaucoup, beaucoup de profil, des traits irréguliers sur la durée d’un numéro…
Je tique un peu.

C’est un premier épisode. Je prendrais la VF comme un boubourse et les camions seront bien gardés.

nocterra2c

NOCTERRA #2

Written by: Scott Snyder.

Art by: Tony S. Daniel, Tomeu Morey.

Covers by: Tony S. Daniel, Tomeu Morey, Clayton Henry, Alejandro Sanchez Rodriguez.

Description: « Full Throttle Dark, » Part Two. Val brings her passengers to their first truckstop - the Neon Grove! But with her brother getting worse by the minute, and dark forces in hot pursuit, our ferryman finds herself faced with a grave decision.

Pages: 40.

Price: $3.99.

Available: April 7.

nocterra24

nocterra25

nocterra-3_c

Published: May 5, 2021
Diamond ID: MAR210208
Age Rating: M
Buy

Cover price: $3.99
“FULL THROTTLE DARK,” Part Three Know the signs: black gums, gnarled bones, and haunting yellow eyes. When you spot a human shade out there in the endless night…run.
Writer
Scott Snyder
Artists
Tony S. Daniel
Tomeu Morey
Cover A
Tomeu Morey
Tony S. Daniel
Cover B
Szymon Kudranski

nocterra-3_1

nocterra-3_2