Nouvel amendement : Tokyo liste les 6 premiers manga interdits aux mineurs

Certes, certaines oeuvres méritent surement d’être interdites aux mineures, mais ce qui me gène, c’est cette envie de filtrer ce qu’ils trouvent néfaste.
L’inceste, cela existe depuis les temps anciens, parfois réprouvé (les Romains par exemple), et parfois accepté, ou presque, sous certaines formes (Egypte ancienne). Et cela existe encore de nos jours.
Quant au viol, fin 2010, 3 associations féminines dénonçaient que en France, 200 viols par jour avaient lieu. J’imagine qu’au Japon aussi, ils doivent avoir leur lot de crimes sexuels.
Ce que je veux dire, c’est qu’on a nul besoin de lire un manga pour entendre parler de ces choses. Et c’est pas un monde aseptisé qui va aider les jeunes Tokyoites à bien grandir.
D’ailleurs, j’avais lu que Shintaro Ishihara, qui est à l’origine de cette loi souhaiter filtrer le contenu du même acabit présent sur le net. (retrouvé ici)

Bref, désolé si ce que je dis n’est pas correctement dit, c’est simplement que j’aime pas le fait de filtrer autant alors que 80% des individus interrogés étaient contre, 81% pensaient que ça nuisait à la liberté d’expression. Et j’aime encore moins qu’un homme ayant écrit un roman où un groupe de jeunes kidnappait et violait un fille retardé mental (et c’est pas son seul bouquin du genre, mais le drame après son troisième livre l’a surement changé), soit à l’origine de cet amendement.

En gros, faut éviter les abus.

[quote=“hikaru_no_go”]

bah moi j’ai commencé un peu avant 20 ans, tu peux les contacter. :mrgreen:[/quote]

Super …un extra-terrestre -_- Vite vite le N°tél, on va se faire du blé ! :laughing:
Tout dépend de quoi l’on parle :wink:
Mais l’éveille sexualité, les premiers émois ne tombent du ciel à 18 et un jour ^^…oui, je sais Hikaru no go, sauf pour toi, merci, arrête de casser mes effets XD

Bon, on c’est bien compris :wink:

Certes, dans le fond, ce n’est pas l’interdiction qui gêne, c’est le contrôle arbitraire réalisé de manière pour le moins obscure.
On sent un peut trop le côté “pour bien rentrer dans le rang” de ce nouveau contrôle et son but: vendre au quatre coin du monde…ainsi c’est tout propre, plus rien à dire, on peut retrouver les mangas dans les rayons tout public des grand magasins ect…
Bon maintenant, tout le monde s’en fout des interdiction au - 18 ans à commencer par les - 18 ans eux-même donc ils peuvent écrire en grand sur les couv 18 ans only… .
Tout dépend ou l’on se trouve, déjà que la France est moins permissive que la Belgique.
Dans mon petit coin de gelbique, les berserk sont à côté de one peace et autre shojo, et ce sans cello pour les sceller…(Je ne sais pas si ils s’amusent à tous les déballer avant de les mettres dans le rayon en pensant que c’est l’emballage de conditionnement mais bon… :laughing: )
Enfin ce que je veux dire c’est qu’on touche à l’âme même d’une oeuvre dans un but au final mercantile en maquillant ça avec un "pour sauver l’âme de la jeunesse du péché et du vice. ".

Oui enfin souvent (pas toujours), mettre du cul dans un manga, c’est pas aussi dans un but purement… mercantile ?

ca parait etre la moindre des choses que des deviances comme l inceste ou le viol ne puisse pas etre mis devant des enfants. faut etre psychopathe ou pervers pour trouver cette restriction abusive…

Néanmoins, l’un des problèmes si j’ai bien compris c’est que même les adultes pourraient avoir du mal à obtenir ce genre “d’oeuvres”… et au bout du compte, cela pourrait exclure tout bêtement ces mangas.

Pas que ça me gêne perso, mais c’est sûr que sur le principe, c’est pas terrible.

A voir aussi comment certains mangas genre Berserk ou même Gantz peuvent être “censurés”.

honnetement quand je vois un close tout me en rayon tout public non plastifier et que je vois un sun ken rock plastifier je rigole un peu,
sinon interdire les trucs styles incestes au mineurs c’est normal ,faut juste voir les retomber que sa entraine sur un public majeur.

Ca, c’est vrai aussi…ça fait bien longtemps que le fan service et autre scène gratuite, histoire d’appater, me fatigue -_-…mais c’est autre combat.

Le problème ici, comme je l’ai dit au début, ce n’est pas tant les mangas présenté un peut “limite”, le problème c’est la “gratuité” et la “légerté” des motifs d’exclusion.

C’est ce qui m’hérisse le poil depuis le commencement.

Aujourd’hui c’est le marché jeunesse. Et demain? Les éditeurs doivent leur soumetre leurs oeuvres pour voir si…c’est vague, très vague.

Une bonne oeuvre n’as nullement besoin de sexe, violence ou propos révolutionnaire (quoique :laughing: ) pour apporter quelque chose mais les prises de position du gouvernement Tokyoite, sans cadre vraiment bien définis, laisse voir des dérapages, voir des contrôle moral de plus grande envergure.
Déjà que la démocratie au japon n’est pas en grande forme et que l’état s’immiscie dans un peut par tout (notez : c’est pas vraiment différent chez nous, juste moins prégnant et encore lol).

Retirer tout cela des oeuvres pour la jeunesse ne sers à rien. Metre des ornière devant les yeux des jeunes ne sers à rien. Expliquer, écouter, discutter, parler, voilà la solution.
Sans compréhension n’importe quel oeuvre (qu’importe le support) peut se révélé dévastatrice sur un jeune esprit. Il faut éduquer, pas interdire. Dire: Non, sans dire pourquoi c’est interdit, est parfaitement inutile. Au contraire, l’interdiction crée le désir, crée l’interret.
Et si ce type d’oeuvres “poussent” des gens vers des contrée on ne peut plus sombre, c’est que le mal était déjà là, latent, cela n’auras servis que de déclencheur. C’eût pu être n’importe quoi d’autre…on ne peut pas metre tout le monde dans une bulle.

J’ai cette information dans la tête (arrêtez moi, si je me trompe) d’aprés ce que je me souvient (aie l’âge est là…encore heureux c’est un souvenir lointain XD) , le Japon est un des pays au monde ou la criminalité est la plus basse (criminalité sexuelle comprise) et pourtant, est des pays les plus (ou était) le plus permisif sur le contenus de ces oeuvres.

Au fond l’interdiction ne serviras à rien, le jeune qui cherche quelque chose d’interdit ou de moins permis sur un sujet ou un autre, ce moque éperduement de tout ça, il iras cherché l’as ou cela se trouve.

Mais il y as deux problèmes majeur à mes yeux:

  1. C’est un peut comme la ganja, c’est interdit. Trés bien, pourtant on consomme. Qui tient le marché ? Mafia, dealer et j’en passe…des gens pour le moins fiable en connection avec des choses bien plus grave qu’un peut d’herbe et pas très regardant sur la moralité des choses. Les “mangas” qui était vendus tout public, le seront mais dans des cases “adultes” voir franchement “hardcore”, à la limite de la légalité et encore je suis gentil. Et juste à côté de leur petit manga, il y auras d’autres qui vont beaucoup plus “loin”. Normalement on ne peut pas vendre ce genre d’oeuvre au - 18 ans, on me diras.
    Dans la même optique, je m’étonne qu’il y aie encore des jeunes qui fument…normalement, c’est interdit de vendre au mineur non ? :laughing: Et je parle pas de l’alcool XD

2 ) Tout pourras être contrôlé et redessiner pour ne pas que ça gêne. On commence avec des choses que tout le monde peut être plus ou moins d’accord avec, puis quand ça as fini de faire du remou, ont censure sur tout ce qui ne plait pas… . Sans compter qu’on ne m’enlèveras pas de l’idée que tout cela c’est pour débarassé le manga de son côté sulfureux qu’il traine depuis longtemps (violence ou sexe) le rendant propre, bien en accord avec les censeurs Américain (qui influence le reste de la planète de toute façon), histoire d’innondé leur marché et se faire un max de thunes.

Est-ce que tout cela protége la jeunesse ?

Avant de toucher à des créations , il ne vaudrait pas mieux que l’exemple vienne d’en haut ? Quand dans nos pays, on crêve de faim, juste parce que l’on pas eu de bol dans la vie… ou l’on nous fait payer avec cinisme trois fois une dette que l’on n’as pas contracter… alors que des “mercenaires” payé pas les State écument l’Afghanistan avec le droit de tuer impunément.
Dans un monde ou le viol est une arme de guerre…c’est pas quelques manga qui vont les traumatiser,ni les rendrent monstrueux, les jeunes…ils on bien d’autres sources, infiniment plus concrètes.

La plupart de ces séries ne sont pas sorties en France, donc …

HS:

Tu ne serais pas Psy, ou suivi ce cursus? Car j’ai vu le livre d’un ami en psycho qui parlait de ça avec ce terme ou proche.
/HS

C’est moi aussi ce qui me gène. Comme je l’ai dit précédemment, la prochaine étape devait porter sur internet.
Que ce soit la littérature, le 7me art ou tout autre chose, la censure a ses côtés utiles, mais aussi ses inconvénients (nombreux?) lors d’une mauvaise utilisation.

[quote=“BAKA-MAN”]Retirer tout cela des oeuvres pour la jeunesse ne sers à rien. Metre des ornière devant les yeux des jeunes ne sers à rien. Expliquer, écouter, discutter, parler, voilà la solution.
Sans compréhension n’importe quel oeuvre (qu’importe le support) peut se révélé dévastatrice sur un jeune esprit. Il faut éduquer, pas interdire. Dire: Non, sans dire pourquoi c’est interdit, est parfaitement inutile. Au contraire, l’interdiction crée le désir, crée l’interret.
Et si ce type d’oeuvres “poussent” des gens vers des contrée on ne peut plus sombre, c’est que le mal était déjà là, latent, cela n’auras servis que de déclencheur. C’eût pu être n’importe quoi d’autre…on ne peut pas metre tout le monde dans une bulle.[/quote]

Je suis d’accord, il est préférable d’expliquer pourquoi c’est interdit au lieu de les laisser dans le vague.

[quote=“Micka8405”]HS:

Tu ne serais pas Psy, ou suivi ce cursus? Car j’ai vu le livre d’un ami en psycho qui parlait de ça avec ce terme ou proche.
/HS[/quote]

Pas besoin d’être psy pour ça, c’est juste une vérité. Et en ces termes précis.

Tu ne serais pas Psy, ou suivi ce cursus? Car j’ai vu le livre d’un ami en psycho qui parlait de ça avec ce terme ou proche.
/HSPas besoin d’être psy pour ça, c’est juste une vérité. Et en ces termes précis.[/quote]

Oui c’est vrai, c’est juste que ça m’avait marqué ce bouquin, le peu que j’en ai lu du moins, car c’était choquant. Et c’était récent.

Voilà Micka, Nil Sanyas à répondus à ma place :slight_smile:

Rien de psy dans tout ça, c’est juste ce qui est en train de se dérouler dans différent coin du monde, maintenant, à l’heure ou nous parlons… mais ça tu le sais :slight_smile:

Ce que je veux dire, c’est que pour trouver de la vraie Merde (j’emploie le seul terme qui convienne même si il manque de poésie) pas besoin de lire des mangas, il y en as juste après notre porte d’entrée, dés que l’on quitte chez sois (et encore, pour beaucoup, c’est déjà chez sois que ça ce passe. Quand on as un chez sois… .)

C’est pas une scène de viol dans un manga qui as inspiré à certaines personnes, cette nouvelle forme de terreur.

C’est pas parce que les filles lisent du yaoi qu’elles vont fonçer dans le metro pour capturer des bishies qui trainent là et les placer dans un appart, dans le secret espoir qu’il va se passer quelque chose. (Quoique, avec elles, on est sur de rien :smiley:)

Ces mangas mettent en scène des fantasmes (Là ou il doit avoir éducation, c’est d’apprendre que la réalité est différente de quelques scènes imaginées. Qui as, par exemple, le respect de l’autre, de ses sentiments, de ses limites, de ses propres fantasmes aussi, et j’en passe, c’est beaucoup trop long à dévelloper mais je suis sur que vous m’avez parfaitement compris :wink: ).

Mais le problème dans cette "chasse aux sorcières " - Faudras appeler l’équipe de soul eater :stuck_out_tongue: - ce n’est pas de virer quelques mangas “limite” d’une case tout public, ce sont les dérappages évident, les contrôles arbitraire, le manque de liberté d’expression, ect. On commence toujours par des petits “trucs” puis, après on va plus loin… :frowning:
Cela est d’autant plus évident après la lecture des dernières info sur MS et sur le personnage du gouverneur de Tokyo.

Je ne me fait pas l’apôtre des 6 mangas viré, leurs teneurs ne m’interrese nullement, simplement, je vois “un après” où d’autres oeuvres seront censurée pour d’autre motif que ceux-ci. Certes je l’admet, je m’avance et on n’y est pas encore, je ne fait pas la vierge effarouchée (décidément, on reste dans le ton XD), je ne crie pas “au feu” avant l’incendie, simplement cela m’interpelle.
Avoir un contrôle n’est pas une mauvaise chose en sois ( quelques régles c’est la différence entre la démocratie et l’anarchie, urotsukidoji dans les mains d’un enfants de 4 ans, je ne suis pas convaincus XD ) mais tout contrôler cela devient de la dictature et la première chose pour ça, c’est de contrôler les idées. A notre niveau cela revient à faire des mangas vide de toute âme, de peur que cela sois refusé. On est tous perdant.
Qui plus est, à la longue de laver plus blanc que blanc on finiras par avoir juste des feuilles blanche devant les yeux. ( Une nouvelle variante du “livre dont vous êtes le héros” peut-être: Prenez vos crayon et marqueurs, les amis ! :smiley: Devenez mangaka à votre tour, remplissez les pages VOUS même de VOTRE aventure ! XD)

Bon, je m’arrête avant de dire des conneries, ah… non, ça, c’est déjà fait…, bon, alors, c’est pour tout ceux qui me demandent grâce en moussant :stuck_out_tongue:

[quote=“BAKA-MAN”]Retirer tout cela des oeuvres pour la jeunesse ne sers à rien. Metre des ornière devant les yeux des jeunes ne sers à rien. Expliquer, écouter, discutter, parler, voilà la solution.
Sans compréhension n’importe quel oeuvre (qu’importe le support) peut se révélé dévastatrice sur un jeune esprit. Il faut éduquer, pas interdire. Dire: Non, sans dire pourquoi c’est interdit, est parfaitement inutile. Au contraire, l’interdiction crée le désir, crée l’interret.[/quote]

donc :
-tu vois là, le monsieur qui se tape une gamine ? il a l’air de prendre un pied d’enfer, et elle aussi. ça a l’air bon hein ? ben il faut pas le faire…
-ah bon, mais pourquoi ?
-c’est interdit, même si ça a l’air bon. il fallait juste que tu le voies et que je te l’explique.
-…

mouais, pas sûr du résultat.

[quote=“BAKA-MAN”]Bon maintenant, tout le monde s’en fout des interdiction au - 18 ans à commencer par les - 18 ans eux-même donc ils peuvent écrire en grand sur les couv 18 ans only… .
Tout dépend ou l’on se trouve, déjà que la France est moins permissive que la Belgique.
Dans mon petit coin de gelbique, les berserk sont à côté de one peace et autre shojo, et ce sans cello pour les sceller…(Je ne sais pas si ils s’amusent à tous les déballer avant de les mettres dans le rayon en pensant que c’est l’emballage de conditionnement mais bon… :laughing: )[/quote]

Il n’y a pas qu’en Belgique que c’est comme ça… Dans certains magasins français aussi (grandes surfaces, par exemple)
Pour revenir au “tout le monde s’en fout des interdiction au - 18 ans”, en Europe peut-être (et encore, ça dépend des produits/des pays), mais au Japon, non.

Sinon, comme d’autres l’ont dit, on commence par ça, et puis on va progressivement en interdire de plus en plus…

C’est vrai qu’interdire aux mineurs les mangas présentant du “rapports sexuels à l’école” (à moins que ce ne soit l’école primaire, peut-être), ça semble étrange…
Il aurait fallu des tranches d’âge, plutôt… “manga tous publics”, “manga interdit aux moins de 15 ans” et “manga interdit aux moins de 18 ans”, par exemple… Ce serait moins fermé, avec la catégorie intermédiaire, mais il en faudrait peut-être aussi une pour les 11-15 ans, certains mangas n’étant pas adaptés aux 10 ans et moins, mais pouvant être lu par les autres… Mais dès qu’on commence à catégoriser, on trouve de nouvelles tranches à créer.

Et ce qui n’a pas été dit (je crois), c’est que ce qui doit être pris en compte, ce n’est pas le thème, mais bien la façon dont c’est traité… Je suppose que les mangas concernés sont très explicites, et montrent des scènes très détaillées, et que c’est ça qui est visé par cet amendement.

Tori, bon j’ai un peu de mal à exprimer ma pensée, j’espère m’être fait comprendre quand même.

Nil Sanyas, il suffit de taper “sexe + manga” sur google pour tomber sur un nombre important de manga Ecchi ou Entai. La majeure partie de ces mangas sont des doujinshis (fait par des fans) et ne seront jamais publiés dans ta bibliothèque… Je pense que c’est ce qu’Inari voulait dire.

Je suis pour l’encadrement de ces lectures face aux plus jeunes et plus fragiles, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut stigmatiser les lecteurs avertis… J’espère que les libraires japonais seront plus compréhensibles que leur dirigeants… ^^’

Hmmm?
Faudrait-il que je m’inquiètes pour mes Suehiro Maruo? :frowning:
En règle général je ne lis pas d’hentai ou assimilé mais par contre ça m’inquiète plus pour certains seinen,art book (ceux de Hiroaki Samura par exemple) et expérimentations diverses
En gros avec cette loi les Mook Robot de Range Murata pourraient se retrouver rayon hentaï quoi? Et donc par la même on ne les auraient certainement jamais eu en France

Life ce n’est pas du viol, c’est une tentative. Mais contrairement aux autres titres que tu cites, c’est “utile” à l’histoire puisque Life sert à dénoncer et non à inciter.

Pour ma part, je suis pour cette décision. N"ayons pas peur de le dire, je trouve ce genre d’oeuvres indignes d’être publiées en toute liberté. Tout simplement parce que, je suis désolée, mais publier un manga où l’on assiste à des scènes de sexes entre un adulte et un enfant donne la véritable nature de son auteur (et de son éditeur). Il est temps que le gouvernement de Tokyo (et j’espère un jour le gouvernement japonais) fasse quelque chose.

Les dérives de cette société que j’apprécie m’ont toujours dérangée, et je suis tout à fait d’accord pour que les plus jeunes puissent se développer sans tomber sur ce genre de titres malsains. Et encore, je trouve même que simplement les interdire aux mineurs n’est pas assez sévère.

Je viens d’apprendre l’existence de cette loi.
Je me suis un peu renseigné et apparemment elle est en effet très mal perçu par une majorité de l’opinion publique et même par le gouvernement japonais.
Je ne trouve pas grand chose d’autre sur elle. Un autre site prétend que les 6 mangas cité n’ont pas été interdit au moins de 18 ans mais interdit tout court.
Par contre une chose m’étonne, j’étais persuadé qu’un système d’interdiction au moins de 18 ans existait déjà sur les mangas pornographique. Au moins sur les magazines de prépublication.
A la fin des années 80 ou début des années 90, il me semblait que les magazines de prépublication érotiques ou pornographiques étaient non seulement interdit au moins de 18 ans, mais qu’en plus ces publications ne pouvait pas être mise après lecture dans les même bac poubelle que les JUMP et autres magazines tout publique, mais dans des poubelles réservé à ce genre de publication qui avait la particularité d’être totalement opaque et d’empêcher les plus jeunes de voir les couvertures des magazines a travers les sacs.
Sinon, d’autres interdictions ont-elles été décidé depuis mai 2011 ?

Interdits, interdits, il n’est pas trop difficile de s’en procurer…
Dommage pour Midori no Kisetsu. ?

Je suis allé dans une grosse librairie de Tokyo il y a peu.
Et je peux vous assurer que vous passer du Shonen classique (à la Naruto) au Hentai en juste quelques rayons sans autres restrictions que cela. Juste des interdits au moins de 18 ans dessinés sur le sol.
Ceci dit, là bas les gens sont respectueux et je n’ai pas vu un seul gamin tenter de passer de ce côté (j’ai vérifié pour vous ^^).

Sur la loi, je n’ai pas trop d’avis sur la question, car la moralité japonaise n’est pas forcément la même que nous. Je m’abstiendrai donc de porter un jugement qui ne s’applique surement pas à une autre culture. Mais en france, il est bon de conserver une barrière bien visible entre les genres et la présence de film plastique devrait se généraliser.