NUIT COULEUR LARME (Borja González)

Dans une ville théâtre d’une vague de disparitions soudaines et inexpliquées, Teresa est libraire spécialisée en fantastique, occultisme, horreur. Une de ses clientes régulières est Matilde, jeune fille timide habillée comme une otaku. Une nuit, dans la forêt, Teresa lance une incantation trouvée dans un livre et fait apparaître Laura, une démone dont le pouvoir est de réaliser le voeu de qui l’a appelée. Mais Teresa ne sait pas quoi demander ! Or, Laura ne peut repartir sans réaliser sa mission. Commence alors une cohabitation des plus étranges, souvent drôle, toujours décalée…

Date de parution : 28.05.2021
Format : 210 x 282 mm
Nombre de pages : 144 pages
ISBN/EAN : 9782205084825
Prix : 20.50 €

Tes posts récents sentent le passage chez le libraire et semblent annoncer des commentaires imminents (enfin, « imminents », on s’entend, hein). Je me trompe ?

Jim

Tu te trompes totalement.

Zut alors : moi qui me réjouissais de lire tes commentaires… bon, sans doute dans trois ou cinq ans, hein…

Jim

Si l’occasion fait le larron …

J’adore ce que fait Borja, sur Nuit couleur larme on suite l’histoire d’une fille qui tient un magasin de musique/sorcellerie qui fait un rituel et invoque une créature qui doit exaucer un de ces souhaits. Sauf que l’héroïne n’a aucun souhait à faire. du coup les deux filles vont vire ensemble le temps de trouver un souhait. Elle sont accompagné par une ado, fan des fanzines de l’héroïne qui doit aussi surement être la seule cliente du magasin.

Il y a un spleen fort qui sort de cette histoire, une sorte de vacuité de la vie sans pour autant aller dans le truc ou ça fait n’importe quoi, cette sensation de ne pas être lié aussi. Si l’absence de visage perturbe, il faut savoir passer outre, car c’est sublime graphiquement parlant, et malgré les non visages bourré d’émotion.