ONE MODEL NATION (Courtney Taylor-Taylor / Jim Rugg)

[quote]One model nation
*Scénario : Courtney Taylor-Taylor
Dessins : Jim Rugg
Album: 160 pages
Editeur : Editions Naïve (16 janvier 2014)
Collection : BD
Langue : Français
ISBN-10: 2350213536
ISBN-13: 978-2350213538
Dimensions du produit: 26,2 x 17,6 x 1,8 cm
Prix : 20,00 €

One Model Nation est l’histoire fictive d’un groupe d’art-rock allemand.

Le récit, situé en 1977, suit le parcours de quatre jeunes gens qui vont devenir la voix de leur génération.

Le chanteur/guitariste des Dandy Warhols, Courtney Taylor-Taylor, et la star montante des comics, Jim Rugg, nous offrent un roman graphique novateur, dont l’intrigue a lieu dans le Berlin politiquement tourmenté des années 1970. Un groupe d’art-rock se retrouve mêlé à la traque policière du groupe Baader-Meinhof, dont les assassinats et sabotages ont poussé le gouvernement à voir en chaque jeune un conspirateur prêt à renverser le système. En fuite et ne pouvant compter que sur eux-mêmes, quatre des musiciens les plus réputés de Berlin sont sur le point de devenir, malgré eux, le nouvel ennemi public numéro 1.

Dans cette œuvre, on retrouve de nombreuses références au rock allemand des années 1970 : Kraftwerk en premier lieu, mais également David Bowie, dans sa période berlinoise, ou encore Nina Hagen.*[/quote]

Lien:
Le site de l’éditeur : www.naive.fr

Youhouhou ! :smiley:
Je suis obligé de prendre ça !

C’est pas vraiment renversant tout ça. Ca parle de la révolte de la jeunesse dans l’Allemagne des 70’s mais ça prend pour principaux protagonistes quatre gus apathiques, sans motivations particulières, sans revendications particulières. Ca ne dégage aucune énergie, la colo est bizarre (pourquoi sont-ils tous gris ? Il y a une signification à ce choix ?), le dessin pas franchement attirant non plus. J’aurais aimé que ça se développe autour du mouvement anarchiste qui prenait forme en Europe dans ces années là, ou que ça joue sur le contraste avec l’Establishment comme le très bon film Good Morning England. Au lieu de ça, j’ai lu les aventures molassonnes de quatre Droopy un peu rebelles mais pas trop. Bof.

Roooh, tu me casses la baraque, là !

Après, je ne sais si c’est judicieux de comparer la jeunesse anglaise à l’allemande ! je ne m’attendrais pas à un Good Morning England justement !

Je ne m’attendais pas à un Good Morning England non plus. Je m’attendais à quelque chose de beaucoup plus dur, en synergie avec les exactions de la fraction armée rouge. C’est pas pour rien qu’on a appelé cela les années de plomb, après tout. Là pour le coup, il ne ressort absolument aucune émotion du récit.
L’Europe a connu, pile à l’époque où est censée se dérouler l’histoire, des luttes contestataires d’une force inouie, que ce soit la RAF, Action Directe ou les Brigades Rouges, en réaction à un conservatisme extrème lui aussi, et j’aurais aimé que ce récit m’embarque dans ce climat que l’on a du mal à mesurer aujourd’hui, nous qui n’étions pas nés ou à peine, et qui se reflétait dans la musique que l’on pouvait justement trouver en Allemagne à l’époque.
Bref, ce que je dis, c’est que c’était un sujet en or mais que le traîtement de ce sujet est complètement bâclé.

Ok, je comprends mieux !