Original sin hors serie #1-3

[quote]NOUVEAU

ORIGINAL SIN HORS SÉRIE 1 : ORIGINAL SINS 1 (sur 2)
Original Sin continue ici !
mensuel, 4,30 EUR, 48 pages

Le grand événement Original Sin se poursuit et vous révèle les secrets de nombreux héros ! Découvrez des récits mettant en scène les Young Avengers, Gueule d’or, le Chevalier Noir, Howard The Duck, les Inhumains et Captain America ! Par North, Tieri, Soule, Villalobos, Ienco, Browne et bien d’autres.

(Contient les épisodes US Original Sins 1(II-III), 2(I-II-III), 3(I), 4(III), 5(III))

SORTIE LE 16 JANVIER ![/quote]

[size=200]LE SUJET SUR LA V.O.[/size]

Globalement un cocktail d’histoires courtes assez anecdotique, avec tout de même quelques bonnes choses à se mettre sous la dent.
Bon début pour Young Avengers, qui oppose trois membres de l’équipe à un personnage un peu oublié ces derniers mois. Le scénariste propose de découvrir une conséquence inattendue de “l’explosion des secrets” et c’est pas mal du tout. De bons dialogues avec une pointe d’humour et un chouette style de dessins.
Celle sur le Chevalier Noir n’apporte pas grand chose au personnage, l’épée d’ébène étant tout de même une menace récurrente depuis plusieurs années.
Soule profite de ce format pour proposer un petit prologue à sa série Inhuman, mais ça reste léger…
Le numéro se termine par quatre instantanés de deux pages chacun. J’ai préféré le dernier avec un Chip Zdarsky qui profite du concept pour y injecter beaucoup de comédie. C’est tout de même toujours aussi sympa de retrouver Howard the Duck, même si deux pages, c’est assez maigre (me demande si la dernière réplique est une réflexion de Ty Templeton sur la carrière éditoriale du maître du Quack-fu)…

Pour ma part j’ai trouvé que c’était de l’arnaque

Je suis quelque part entre vos deux avis.
J’ai bien aimé les “Young Avengers”, vraiment sympa et marrant, et fidèle à ce que Gillen a pu en faire récemment. Le reste…

j’ai trouvé qu’a peine un bout de deux histoire pour 4,30€ c’était vraiment se foutre de ma gueule, je suis pourtant pas le plus véhément sur ce sujet, mais là vraiment j’ai eu grave l’impression de me faire avoir. Même un épisode de Wolverine par Cornell ou un New Avengers période Bendis à plus de consistance c’est dire.

Ouais, il y avait franchement moyen de publier l’intégrale de Original Sins en un seul HS plus consistant…

ouaip

Ouaip, c’est franchement du foutage de gueule !
Y a pas tout à jeter, mais franchement, le contenu est bien faiblard ! (mention à l’histoire du Chevalier Noir qui n’apporte absolument rien !)

[quote]ORIGINAL SIN HORS SÉRIE 2 : MIGHTY AVENGERS

D’incroyables révélations sur le passé des Mighty Avengers conduisent à la découverte d’un groupe du même nom ayant existé des années plus tôt. Mais les ennemis d’alors sont encore plus dangereux aujourd’hui ! Découvrez aussi ce que le Docteur Strange est prêt à faire pour sauver la Terre.

irrégulier, 5,50 EUR, 96 pages
(Contient les épisodes US Mighty Avengers (2013) 10-12, New Avengers Annual (2014) 1)

SORTIE LE 17 MARS
[/quote]

Pas mal la manière dont Ewing arrive à jouer avec la continuité, l’évènement et sa série !
Je ne sais pas comment on aurait apprécié cette saga avec une parution mensuelle, mais c’est distrayant, avec des dialogues par moment bien sentis ! Après les dessins de land, je supporte.

Pour l’annual de New Avengers, bon … péché originel, notamment d’orgueil, tout ça … je ne peux pas dire que ça m’est très enthousiasmé !

Pas encore lu les épisodes des “Mighty…”, mais je dois dire que pour ma part, j’ai bien aimé l’annual centré sur Doc Strange. Ne serait-ce que parce que les aventures solo du perso, y’en a plus trop…

Dans la lignée de ce que Hickman en fait dans les “New Avengers”, c’est la facette la plus noire du perso qui est évoquée ici. Ce n’est pas illogique, dans le sens où au cours de son histoire, pour ce que j’en connais, c’est plutôt ce versant qui a majoritairement été exploré, il me semble (je parle plutôt de l’ambiance générale du titre que du perso en lui-même), même si des déclinaisons plus comiques ont eu ma faveur en leur temps (le fantastique “Gambit de Faust”, par Roy et Dann Thomas…).
A propos de Faust, c’est une nouvelle variation sur le mythe que nous propose ici les auteurs, dans la lignée du travail de Hickman (une réflexion sur la fin et les moyens). Alors c’est clair, tout ça ne respire pas la franche originalité (deux récits parallèles passé / présent, le démon du présent étant une allégorie à peine voilée du cancer que Strange combat dans le passé), mais ça fonctionne, c’est raccord avec l’ambiance du titre depuis sa création.
Plutôt agréablement surpris, donc, sans non plus s’en relever la nuit, hein.

[quote=“soyouz”]Pas mal la manière dont Ewing arrive à jouer avec la continuité, l’évènement et sa série !
Je ne sais pas comment on aurait apprécié cette saga avec une parution mensuelle, mais c’est distrayant, avec des dialogues par moment bien sentis ! Après les dessins de land, je supporte.[/quote]

Oui, c’est ce que j’ai aussi apprécié dans Original Sin…globalement, et sur ce que j’ai lu bien sûr, les auteurs ont su utiliser le concept pour l’intégrer efficacement à leurs plans. C’est fluide et pas forcé du tout…et ça se vérifie une nouvelle fois avec cette virée très funky dans les années 70.

Pour l’annual sur le Dr Strange, l’histoire n’est pas foncièrement originale, mais comme le souligne Photo, le parallèle entre passé et présent fonctionne et s’ancre bien dans la tradition du personnage (même si ce n’est pas la première fois qu’un auteur illustre son péché d’orgueil). Après je ne lis pas New Avengers, donc je ne connais pas les plans d’Hickman concernant le Doc, mais Barbiere a su rendre l’ensemble accessible…

Oui, c’est clair qu’en termes d’accessibilité, il a fait de l’excellent boulot. C’est très auto-contenu, tout en étant très cohérent thématiquement avec ce que fait Hickman.

J’ai lu et beaucoup aimé les trois épisodes, ultra-funs, des “Mighty Avengers”. Voilà décidément un event (je parle de “Original Sin”) aux ramifications bien gérées, laissant aux auteurs le choix d’impacter leur propre titre à l’envi, tout en s’inscrivant dans l’ambiance globale.
Le côté “funky / blaxploitation” (auquel Blade renvoie inévitablement, même si c’est à sa manière particulière) est vraiment chouette. Le dessin de l’adepte de la décalcomanie Greg Land renforce même ce feeling, avec ses emprunts à des fleurons cinématographiques du genre “Black Caesar” ou “Shaft” : j’ai l’impression que le père de Luke Cage est visuellement basé, pour les scènes en 72, sur Richard Roundtree, le héros des “Nuits Rouges de Harlem” (alias “Shaft”, donc). Alors que son avatar de 2014 est quand à lui basé sur Morgan Freeman, il semblerait (décidément, il est partout celui-là).
Si on ajoute qu’Al Ewing est excellent dans l’exercice humoristique, tel un Peter David ou un Si Spurrier, on a là un excellent story-arc, qui file une patate monstrueuse.
Bien content d’apprendre en fin de mag’ qu’Ewing reste encore sur le titre pour un petit moment, du coup…

Depuis que Jack! avait fait un coup de proj sur Al Ewing, j’observe un peu plus ce qu’il fait, et ce scénariste est vraiment très doué. Ce qui me fait sourire, c’est à quel point il est juste sur ces dialogues entre black alors qu’il est blanc. Ca peut être bizarre de dire ça mais je trouve que c’est l’un des nombreux faits qui le rend très fort. Il arrive à s’approprier une culture pour la faire ressortir sans que ça soit trop abusé. Punaise j’espère qu’il va hériter des X-men…

Entièrement d’accord avec ça. Perso je le verrais bien reprendre la franchise Spidey après Slott (qui peut rester autant qu’il veut, hein, je ne souhaite pas son départ, là…).

[quote=“Blackiruah”]
Ce qui me fait sourire, c’est à quel point il est juste sur ces dialogues entre black alors qu’il est blanc. Ca peut être bizarre de dire ça mais je trouve que c’est l’un des nombreux faits qui le rend très fort. [/quote]

Je relativiserais ce point. Après tout, blanc ou noir, les persos sont avant tout américains. C’est ça, leur culture.
Je trouve à la rigueur plus balèze qu’un britannique comme Ewing retranscrive si parfaitement une forme d’humour et de bain culturel typiquement américains. Il le fait mieux que personne, même si des britanniques comme Moore, Ellis ou Milligan ont également brillé dans l’exercice avant lui…

Sur des cultutres de minorité ? T’as des exemples de récit, j’essaierai d’y jeter un oeil si l’occasion se présente

[quote=“Blackiruah”]

Sur des cultutres de minorité ?[/quote]

non

[quote=“Photonik”]Oui, c’est clair qu’en termes d’accessibilité, il a fait de l’excellent boulot. C’est très auto-contenu, tout en étant très cohérent thématiquement avec ce que fait Hickman.

J’ai lu et beaucoup aimé les trois épisodes, ultra-funs, des “Mighty Avengers”. Voilà décidément un event (je parle de “Original Sin”) aux ramifications bien gérées, laissant aux auteurs le choix d’impacter leur propre titre à l’envi, tout en s’inscrivant dans l’ambiance globale.
Le côté “funky / blaxploitation” (auquel Blade renvoie inévitablement, même si c’est à sa manière particulière) est vraiment chouette. Le dessin de l’adepte de la décalcomanie Greg Land renforce même ce feeling, avec ses emprunts à des fleurons cinématographiques du genre “Black Caesar” ou “Shaft” : j’ai l’impression que le père de Luke Cage est visuellement basé, pour les scènes en 72, sur Richard Roundtree, le héros des “Nuits Rouges de Harlem” (alias “Shaft”, donc). Alors que son avatar de 2014 est quand à lui basé sur Morgan Freeman, il semblerait (décidément, il est partout celui-là).
Si on ajoute qu’Al Ewing est excellent dans l’exercice humoristique, tel un Peter David ou un Si Spurrier, on a là un excellent story-arc, qui file une patate monstrueuse.
Bien content d’apprendre en fin de mag’ qu’Ewing reste encore sur le titre pour un petit moment, du coup…[/quote]

Eh eh eh, j’avais l’impression d’avoir la musique du DA Funky Cops en lisant la BD ! :mrgreen:

La seule musique valable pour lire cette BD c’est celle-là

Aussi, oui ! Mais un peu de fun dans le funk, c’est légitime !