OUTSIDERS #1-6 (Collin Kelly, Jackson Lanzing / Robert Carey)

DC annonce le retour des Outsiders pour novembre 2023, avec une composition d’équipe inédite sur la première couverture : Batwoman, Luke Fox/Batwing et une nouvelle version du Drummer de Planetary.

Par les très occupés Collin Kelly et Jackson Lanzing et le dessinateur Robert Carey.

outsiders

outsiders 2

(images via comicsblog)

Qui est le quatrième coequipier ?

Sur les premiers visuels de présentation, il n’y a que ces trois là…

La question serait plutôt qui était le précédent troisième de Planet… des Outsiders.

Spoiler !

1 « J'aime »

Stéphanie en est aussi ?

Hehe

J’ai peur quand l’éditorial touche à Planetary. Ca reste ma pépite absolue.
Ca me donne envie de tout relire.
Quelle claque…

Laissez les tranquilles!

2 « J'aime »

Outsiders #1

Using his fortune, Luke Fox launches a new organization dedicated to shining light into the world’s darkest corners. His first recruit: Kate Kane, the Batwoman—who will re-embrace her military background to protect Luke’s dream and encounter every bit of strangeness the DCU has to offer.

And just wait until you meet the Third Man…or learn what universe-shattering secret they’ve discovered buried under Antarctica. Outsiders is the return of comic book archaeology, digging into all the forgotten corners of DC’s history to preserve, record, and better understand the true nature of the DC Multiverse…and the forgotten stories that make up its fabric.

Creative Team

  • Writer: Jackson Lanzing & Collin Kelly
  • Artist: Robert Carey
  • Colorist:
  • Letterer:
  • Designer:
  • Cover Artists: Roger Cruz & Adriano Lucas
  • Variant Cover Artists: John Cassaday; Dan Mora; Christian Ward;
  • Editor:
  • Assistant Editor:
  • Format: 12 Issue Limited Series
  • Cover Price/Page Count: $4.99/36 pages

Explore the forgotten corners of the Multiverse with Batwoman & Luke Fox in Outsiders #1 (of 12), on shelves & digital platforms on Tuesday, November 17, 2023, from DC Comics.

Hahaha la copie est évidente.

Un Mister Terrific à la place de Luke Fox n’aurait pas été idiote.

Trop propre dans ses bottes. Planetary avait de sacrés punchliners dans ses membres, avec des comportements limites aussi.

Les membres secondaires de la team Batman qui prennent le nom d’Outsiders pour faire du Planetary : quelqu’un se serait-il amusé chez DC à mettre des noms d’équipe dans un chapeau et à les tirer au hasard pour inventer un concept de série ?

Blague à part, on est effectivement dans une intégration de Planetary dans l’univers DC (après les persos Vertigo et Wildstorm, et les coucous multiversels de Tom Strong et des Watchmen, il fallait s’attendre), mais ils ont au moins le bon goût de ne pas reprendre tout de suite l’équipe originelle. On est ici plus sur de l’exposition qui nous présente les persos principaux et leur dynamique, et laisse entrevoir le fil principal sur lequel la série devrait s’articuler. C’est assez vite lu, et il faudra muscler un peu plus les prochains scénarios pour m’accrocher. Batwoman fait quelques commentaires meta sur la franchise Batman (les guerres des gangs incessante, l’argent de Bruce mal dépensé…) qui peuvent avoir leur place ici s’ils partent sur une émulation dans le fond du titre d’Ellis et Cassaday.

1 « J'aime »

Un remake-sequel dans l’univers DC de Planetary avec des personnages mainstream et des clins d’œil pour faire plaisir aux vieux fans ? Allez, pourquoi pas. Ça ne sera jamais aussi bon, beau et bien, mais Collin Kelly & Jackson Lanzing ont bien fait leurs devoirs et leur lancement est tout doux mais sympathique.
Ici, Luke Fox recrute Kate Kane pour cesser de se perdre dans les bagarres en collants et les événements annuels de super-vilains à Gotham. Luke veut être en dehors du système (d’où les Outsiders) pour mieux comprendre leur monde impossible né du Multivers. Son père Lucius est le troisième membre, à distance, et The Drummer refuse toute approche genrée pour ce.cette quinquagénaire acariâtre qui parle aux « histoires ». Ils plongent dans le Porteur perdu sous la glace, découvrent des squelettes de Century Babies (coucou Axel Brass), ce qui fait tiquer The Drummer, puis « parlent » au Porteur blessé et fâché par « leur » Multivers de papier, loin de son Snowflake. Luke le calme, fait la paix. Kate accepte de poursuivre, Luke a des pistes et The Drummer (Dr Cassaday ? Cool) reste au Porteur avec… un Guide Planetary.
C’est sympa. C’est quasiment une fanfiction de Planetary chez DC, mais c’est sympa. Ça n’apportera rien de grand, mais les deux scénaristes me plaisent et amènent du sérieux, de la référence et sont respectueux. Kate et Luke fonctionnent bien, The Drummer fait personnage mystérieux cliché et fâché de Warren Ellis, mais ça a du sens. Sympa car ça rappelle la vraie série, sans violenter le souvenir.
Graphiquement, Robert Carey a un style carré (haha) efficace et solide. Ça fonctionne bien, sauf The Drummer qui est bof. Le Porteur est superbe, l’esthétisme Planetary est respecté même si le costume blanc de Luke « par principe » remplacé par l’armure, c’est spécial.

Je ne crois à rien mais ça rappelle de bons souvenirs.

1 « J'aime »

Pourquoi piller wildstorm ainsi pour faire des series sans prestige qui seront annulées avant les 12 numéros ?

Pour faire vivre les droits et grapiller quelques sous.

Je reste un peu déçu. Je lis tellement de bien du duo de scénaristes que j’en attends de trop peut-être. C’est un début timide, pas vraiment franc où le casting de personnages ne me semble pas le meilleur. Je reste sur mon idée de Mister Terrific :wink:

Le titre aurait pu « piller » les codes mais pas le vocable de la série extraordinaire d’Ellis et Cassaday. Les dernières cases mettent une pression sur le titre car ça joue avec le feu.

Ce « pillage » me rappelle Terrifics de Jeff Lemire qui avait tiré Tom Strong de son sommeil éditorial pour jouer avec les FF de DC (période New Age of Heroes).

Attention quand même…

1 « J'aime »

Les risques sont limités si aucun personnage de base ne revient.

Que Dieu t’entende. :wink:

Jenny Sparks l’a tué.

1 « J'aime »