PAN (Joe Wright)

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/21/h8nb.jpg

Le réalisateur Joe Wright (Orgueil et préjugés, Anna Karenine) prépare actuellement pour la Warner Bros. une nouvelle version, annoncée comme étant “plus sombre”, des origines du héros créé par l’écrivain J.M.Barrie.

Pan, écrit par Jason Fuchs (L’Âge de glace 4), racontera comment un orphelin devient le héros du Pays Imaginaire en menant la révolte contre les pirates, commandés par le terrible Barbe Noire.
Crochet, pas encore capitaine, serait à cette époque l’un des alliés de Pan, jusqu’à ce qu’un événement le fasse rejoindre le camp des méchants.

Les deux premiers acteurs sont connus.

Barbe Noire sera interprété par Hugh Jackman :

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/12/r7ch.jpg

et Garett Hedlund (Sur la route, Inside Llewyn Davis…) sera Crochet :

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/853/2s53.jpg

La date de sortie française de Pan a été fixée au 21 octobre 2015.

ça veut dire que Jackman va beaucoup mieux ? :smiley:

Oui, il va mieux. Il s’est fait diagnostiqué et opéré à temps, plus de risque de cancer de la peau. :wink:

Voilà une très bonne nouvelle !

Le jeune Levi Miller, dont ce sera le premier rôle au cinéma, sera Peter Pan.

http://imageshack.com/a/img836/691/sqg9.jpg

Rooney Mara (Les Amants du Texas) est en négociations pour le rôle de Lili la Tigresse.

http://imageshack.com/a/img34/2724/g3d3.jpg

Adeel Akhtar (Utopia) sera Monsieur Mouche.

http://imageshack.com/a/img62/7269/zhyb.jpg

Premier aperçu : Levi Miller est Peter et Hugh Jackman est Barbe-Noire.

Nouvelles images :

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/affiches_2/pan-poster-blackbeard-full.jpg

http://www.cine-sanctuary.com/public/sanctuary/img/affiches_2/pan-poster-hook-full.jpg

Arff j’aime pas Peter Pan…
L’animation, les films… A part Hook ou la revanche du Capitaine Crochet que j’ai trouvé génial j’ai jamais accroché à ce personnage.
En revanche j’adore Joe Wright et vu que jusqu’ici je n’ai jamais été déçue par ses films peut-être va t’il réussir à nous réconcilier (qui sait ?).
Hugh Jackman en barbe noire… Ça lui va bien dis donc ! Il est méconnaissable.

La première bande-annonce :

Ce qui se passe à Londres a l’air bien. Et ça s’arrête là pour ma part. Spielby s’y était aussi cassé les dents.
Et Rooney Mara en amérindienne, c’est une blague que j’ai pas comprise ou c’est vraiment se foutre de la gueule du monde ( Rooney, je t’aime d’amour mais le rôle n’est pas pour toi. Pourquoi pas Christian Bale en hébreux et Joel Edgerton en égyptien tant que nous y sommes ?).

Bon ben pour ce qui est de la réconciliation… On verra ça plus tard ce sera dans une autre vie je pense XO

La nouvelle bande-annonce :

[quote=“Geoffrey Le Magnifique”]…]
Et Rooney Mara en amérindienne, c’est une blague que j’ai pas comprise ou c’est vraiment se foutre de la gueule du monde …][/quote]

En fait, dans un premier temps, le Pays de Nulle part est un endroit imaginaire (et pas seulement une île), chaque enfant le voit d’une manière différente des autres, ceux qui y habitent ne sont pas de “vrais” pirates ou de “vrais” Indiens.
Chaque enfant, et chaque spectateur, et chaque réalisateur voit Le Pays de Nulle part à sa manière.

En outre Lily la Tigresse si elle a été inspirée par Pocahontas (de mon point de vue), ou plus précisément par l’empreinte qu’elle a laissée sur le versant occidental de l’imaginaire, son souvenir donc deviendra une figure importante de la mythologie américaine celle de la « princesse indienne ».

Un élément si prégnant aux U.S.A que Vine Deloria Jr. (écrivain, historien et militant Amérindien) s’étonnait encore, au milieu des années 60 durant la période où il était directeur du National Congress of American Indians, qu’il ne se passait pas une journée « sans qu’un **Blanc ** ne vienne lui annoncer qu’il ou elle avait du sang indien » du côté de leur grand-mère, « une princesse indienne ayant pris la fuite avec un intrépide pionnier, et voilà ce **Blanc ** lié à une famille, bourgeoise et cultivée.

La noblesse a toujours été une nostalgie inconsciente mais obsédante de l’immigrant européen » dira encore Deloria.

Mais le mythe de la « princesse indienne » créé à partir de **Pocahontas ** n’est pas seulement perceptible en Amérique du Nord.

Que l’on veuille bien se souvenir que la jeune **Pocahontas ** alors âgée d’une vingtaine d’année, se rendra en **Angleterre ** et sera reçue à la Cour, avant de mourir le 21 mars 1617 à **Gravesend **(Kent) lors du voyage qui devait la ramener en Virginie.

Cette visite, et surtout cette mort, permettra au souvenir de la jeune femme de se réincarner au Pays de Nulle Part en la personne de Lys Tigré/Lily la Tigresse, la fille du chef des Peaux-Rouges, sous la plume de James Matthew Barrie.

Car, pour certains commentateurs, le personnage de Peter Pan a pu être inventé par **Barrie ** dans le souvenir du deuil de son frère aîné David, mort à 13 ans et dont sa mère ne s’en remit jamais vraiment.
Notamment pour Andrew Birkin, auteur de J. M. Barrie and the Lost Boys : *« si Margaret Ogilvy *(la mère de James Matthew Barrie) trouvait du réconfort dans l’idée que David en mourant enfant, resterait un enfant à jamais, Barrie y trouva son inspiration. ». ???

Cependant Pocahontas/**Lily ** la tigresse symbolise aussi la femme forte ou plutôt la (très) jeune femme forte, mais aussi la prêtresse-chamane bref c’est avant tout un symbole.

Et si on la perçoit en **Indienne ** c’est avant tout, de mon point de vue, à cause ou grâce à Walt Disney parce qu’à l’origine Lily la Tigresse était interprétée par une jeune Britannique au théâtre (forcément).

Peter Pan lui, était traditionnellement joué par une actrice.
*Idem * ou presque pour le Capitaine Crochet qui dans l’esprit de Barrie était paraît-il une femme.

Comme on le voit l’univers de Peter Pan est hautement symbolique et sacrément complexe.

Donc ce n’est pas une erreur, à mon avis, de faire de cette actrice Tiger Lily, sauf si on pense que la bonne version c’est celle de Walt Disney.

Non ? :wink:

J’ai un avis assez partagé pour ce film.

Visuellement c’est assez sympathique, et en plus, pour une fois (ce qui est rare), la 3D est bien utilisée tout au long du film. On n’a pas juste un effet qui pseudo-justifie d’utiliser les lunettes, non, là, pendant tout le film, on a des effets de profondeur, des éléments qui jaillissent de l’écran, du relief. Ca m’en touche toujours une sans faire bouger l’autre, mais c’est bien fait, on en prend plein les yeux. Les scènes avec les bateaux sont assez impressionnantes.

Au niveau de la bande son, c’est sympathique également, on a même du **Nirvana **en arrivant chez Barbe Noire, c’est atypique, mais plaisant. Il fallait oser, et là je commençais à me dire que ça va être bon tout ça. Au niveau son et images, l’arrivée chez Barbe Noire envoie du lourd.

Bon passons au reste qui l’est un peu moins.

Le personnage de Peter Pan est assez bien joué, même si l’on aurait aimé un peu plus de fougue dans l’interprétation.

Barbe Noire (Hugh Jackman totalement méconnaissable) ressemble trop au Capitaine Crochet de Hook. En fait, on a même l’impression que c’est Crochet sans son crochet. Il porte même une perruque comme dans le film de Spielberg (hommage?). Ce personnage manque quand même de personnalité et en plus, est gratifié de trous dans le script (comme dirait l’Odieux Connard). Là je spoile un peu: dès le début du film, il se présente comme un personnage sans scrupules et sans pitié et va précipiter Peter et deux autres enfants dans le vide. Peter en réchappe miraculeusement parce qu’il se découvre soudain une aptitude à voler (sans poussière de fée? A moins que toucher la caillasse ait été suffisant + la pensée agréable) qu’il ne contrôle pas et que fait Barbe Noire? Il le récupère. Il va même lui raconter une prophétie qui annonce que Peter peut être l’élu qui précipitera sa fin (pitié, non, pas encore une histoire d’élu!). Alors que ferait toute personne sans pitié digne de ce nom? Ben non, il va le mettre dans un cachot. C’est comme si le roi dans la Belle au Bois Dormant décidait juste d’enfermer les métiers à tisser au lieu de tous les brûler. Ca n’a pas de sens. Ca sert le scénario, mais ça n’a pas de sens. D’ailleurs, puisqu’on parle de scénario, il est encore simpliste, cousu de fil blanc et sans surprise.

Passons à Crochet. Là j’ai du mal quand même. J’ai du mal à concevoir que le personnage qu’on nous présente dans le film, qui noue une amitié avec Peter et qui veut se taper Lily la Tigresse (tu m’étonnes, 20 ans à casser des cailloux avec que des mecs, il doit avoir les crocs (-chets :mrgreen: oui, désolé humour minable, comme celui du film d’ailleurs), la seule nana de l’île ^^), avec son numéro de charme hadeubal (était-ce bien nécessaire?), devienne plus tard son pire adversaire. Crochet est calamiteux, et pas du tout en bonne et due forme.

Mouche en revanche est assez réussi et me plait beaucoup.

Lily la Tigresse n’est pas indienne, c’est un détail, après tout, on change bien des blancs en noirs (les 4FF suivez mon regard), alors pourquoi ne pas changer des indiens en blancs? Hein? :mrgreen: Bon on s’en fout, elle est crédible, ça suffit. Et puis quand un chef Maori côtoie un guerrier asiatique, on se dit que cette société “indienne” est plutôt pluriculturelle. Lily a de bonnes scènes de combat, mais je vois déjà les plus féministes d’entre nous qui vont encore râler que c’est au final Peter qui va la délivrer de l’emprise de Barbe Noire.

Il y a quand même un élément qui me semble important et qui est absent du film (non, pas Clochette qui ne ressemble qu’à une bille de lumière à cause de problèmes de droits d’auteur), c’est qu’à aucun moment il n’est évoqué que Peter refuse de grandir. A aucun moment on ne sent cet antagonisme qui fait qu’il s’opposera plus tard à l’adulte (Crochet) alors que lui veut rester enfant. Ca me semble l’essence même de Peter Pan et passer à côté de ça me semble frôler le hors-sujet.

On sent que l’auteur a voulu imaginer une suite potentielle à son film, car nous avons ce dialogue artificiel entre Peter et Crochet:

  • On restera amis?
  • Pourquoi ça se passerait mal entre nous?
    Oui, pourquoi? Comment Crochet va perdre sa main? Quelles sont les raisons qui font que ces deux personnages vont s’opposer? Comment Crochet deviendra-t-il ce pirate impitoyable? Autant d’interrogations sans réponses avec cette préquelle.

A l’inverse de Hook, que j’ai revu d’ailleurs il y a quelques mois, qui m’a mis de la poussière de fée dans l’oeil, ce film ne m’a procuré aucune émotion. Oui oui c’est joli, c’est vivant, c’est épique par moment, mais même le passage où Pan parle de nouveau à sa mère défunte ne m’a pas touché.
Je trouve le film de Spielberg plus réussi et plus proche de l’oeuvre originelle. Wright est généreux dans les effets, nous en met plein les mirettes, et encore, on pourrait critiquer ce qu’il nous montre du pays imaginaire, ça aurait pu être encore mieux, un peu plus dans le délire Avatar qu’il effleure du bout des doigts. Il nous propose sa version de Pan, mais avec beaucoup de défauts malgré tout, et c’est dommage.