PARIS FAN FESTIVAL 2023

Je ne trouve pas de sujet sur le salon donc :

TOUS VOS UNIVERS ET PERSONNAGES PRÉFÉRÉS RÉUNIS

Le Fan Festival est le premier événement à rassembler tous les univers de la pop culture. Du manga à l’Heroic Fantasy, en passant par Star Wars et les Super Héros, les héros et leurs histoires prennent vie !

VIVEZ DES EXPÉRIENCES UNIQUES

Le Fan Festival vous propose une variété de contenus et d’animations sans précédent. Expositions, spectacles, escape game, performances artistique en live, défilés de cosplay… Le Fan Festival est un parc d’attraction aussi bien pour les Fans que pour la famille

Date : 15-16 Avril 2023

Compte Rendu :

Si certaines personnes étaient présentes, on est curieux d’avoir votre avis !

1 « J'aime »

Je reprends mon commentaire posté sur la page fb du groupe DAC :

Perso, ça m’a gavé qu’un paquet d’auteurs invités ne soient pas sur place dès l’ouverture. La grande majorité était sur son stand à l’ouverture.

J’ai payé pour un pass en préco pour des auteurs absents à l’ouverture. Ce n’est pas bien.

Ensuite, les commissions qui prennent le pas sur la séance de signature, je trouve ça incroyable. Pour Pepe Laraz, qu’on puisse limiter les signatures à 30 personnes pour lui permettre de faire ses commissions, c’est détourner selon moi le principe du salon.

La signature, c’est la base. Je reconnais que pour avoir un dessin plus ou moins élaboré, je trouve ça normal de le payer. Mais la signature, ça devrait être la base. Et ce week-end, ce n’était pas le cas.

Mettre ça sur le dos de l’organisation, je crois que c’est un peu facile. Si les mecs arrive à 12h00, voir 14h00, pour un salon qui commence à 09h30 (pour les premiums) et que les gars arrivent en retard, tu m’étonnes que ça va faire du bordel.

C’est en partant que je me suis fait la remarque que j’aurai du privilégier les auteurs qui jouaient le jeux.

Tu perds ton temps à attendre alors que ce temps perdu, tu aurais pu le consacrer à d’autres.

Je pense à Rachael Stott, souriante et bienveillante, dont je ne connaissais pas bien le taff et qui aurait mille fois méritée d’avoir l’attention qu’on a porté à des auteurs qui s’en battent les couilles de festivaliers. Je suis un connard de ne pas avoir dépensé des tunes pour elle.

Je pense à Mike Perkins, qui a fait des dessins de dingues. Avec clairement des tarifs en dessous de ce que ça valait.

À Garth Ennis, qui a maintenu sa présence malgré le covid.

À Declan Shalvey, qui prend le temps de papoter et de faire un petit crobard sur une couv.

À Guile toujours aussi sympa et accueillant.

Merci à Jeremy, Vincent et le CV, je les ai vu mouiller le maillot là-bas, je n’ai aucun doute sur leur degrés d’investissement dans ce salon.

Mais entre les personnes qui arrivent à la bourre, les boites d’agents qui prennent la main sur l’orga pour gérer un planning de comm et de signatures, je pense que je suis trop vieux pour ces conneries. Le sac blindé, les stands où on te demande d’acheter pour une signature sur du matos de l’éditeur que tu as déjà acheté chez ton libraire (comme Pocket), c’est bon.

La prochaine fois, je prendrai un simple billet, voir une invitation d’un éditeur. Et les tunes ainsi économisées iront vers des personnes plus respectueuses des festivaliers.

Finalement, à 47 balais, je me rends compte que je ne supporte plus ces conneries… Le sac blindé, 1/2 de tomber sur une diva, l’attente, encore l’attente, les tunes à lâcher juste pour une simple interaction avec un artiste, les jeunes générations de deux côtés d ela table qui font flamber les tarifs.

Depuis ma première visite à Angoulême et après les divers festivals et salons que j’ai eu l’occasion de faire, à Valenciennes ou en Belgique, c’est encore autours d’une bonne table, en bonne compagnie, avec de la bonne bouffe et de la bonne picole que j’éprouve un réel plaisir à vivre ce genre d’évènements.

Parce qu’en qui concerne la vie de festivalier de base, c’est quand même devenu n’importenawak…

Pour reprendre l’exemple d’Angoulême, c’est pour ça que je passe beaucoup plus de temps à la Bulle Nouveaux Mondes. ça doit bien faire 15 ans que je fais ça (ou même plus, je pense). Dès mon 3ème ou 4ème Angoul’, quand j’ai vu le bordel et la course que c’était (et toujours les mêmes têtes), j’ai décidé de vivre le festival à mon rythme et non l’inverse. C’est pour ça que les gros éditeurs, je les évite, à quelques exceptions (genre, Melinda Gebbie chez Delcourt, mais là, j’ai joué le jeu et je le voulais bien). Et je fais ça pour tous les festivals, même si je dois rater un Auteur ou un Dessinateur que j’aime bien.

1 « J'aime »

Ca fait un moment quand même que c’est ça. Je me rappelle d’Angoulême il y a 10 ans c’était déjà ça.

Tous les ans j’ai un représentant qui m’envoie une vidéo ou tu vois les mecs courir à l’ouverture pour se rendre au stand de dédicace avec leurs chaises pliantes et autres.

Persos si je veux voir un auteur je vais dans les boutiques, le contact est plus agréable il y a un peu plus de temps et hormis sur Paris ou on retrouve toujours les mêmes con qui viennent te chercher 15 fois le dessin du même gus, c’est plus agréable.

2 « J'aime »

http://www.bouletcorp.com/wp-content/uploads/2018/04/01.png

https://bouletcorp.com/2018/04/19/je-ne-suis-pas-un-numero/

J’aime bien les propos de Fredo, pas que je partage son avis mais parce que y’a matière à débattre, j’avais la flemme de le faire sur FB mais là c’est parfait.
Donc moi je suis pas d’accord que la signature doit être la base. D’une part parce que bon je m’en tape des signatures je préfère discuter avec l’auteur pour le coup et quand y’a un artiste j’aime avoir son dessin. Maintenant le monde a évolué donc les artistes doivent ils être des machines à signature ? Non je ne pense pas, mais doivent ils en avoir rien à péter ? Non plus.
Pour moi, c’est surtout une question de juste milieu, quand je vois Artgerm, avec lui c’était carré, des heures pour les signatures et les heures pour le dessin. Simple carré et il pouvait signer autant de personne sur les créneaux en question (et y’avait du monde). C’est juste un question d’orga.
Mais là on a eu aussi un truc que je n’avais jamais vu jusque là avec la gestion par Green Room que j’ai trouvé catastrophique. Il faut savoir qu’ils ont pris des commissions, jusque là pas de souci mais on a découvert que ces commissions allaient être réalisées sur le salon et qu’ils en avaient pris carrément trop. Du coup c’est devenu n’importe quoi… ajoutez à cela un Pepe Larraz en roue libre, ça donne des chocapics… Ca a été un fiasco leur gestion.

Alors ça c’est le genre de chose que j’ai du mal à entendre. C’est pas une question de « célafotedeki », ça, ça sert à rien, certains auteurs arrivent en retard, c’est évidemment de leurs fautes. Et donc ? On fait rien ? On les boude et basta ? Ca me rappelle un de mes techniciens qui face à un souci me dit que c’est pas de sa faute. Et donc ? T’arrête de bosser ? On cherche pas à trouver une palliative ?

C’est ça une bonne orga, c’est bien organisé à la base et ça sait gérer les imprévus, là clairement , ils manquaient de réactivité.
(Et attention, ça ne change rien que ces auteurs en question abusent franchement…)

Les petits vieux de la franco belges, ils me font totalement halluciné perso, ils font toujours des dingueries…

Quand j’étais dans l’organisation du festival BD de Strasbourg, Strasbulles, on avait eu des retours très positifs des auteurs qui participaient à nos dédicaces en tables rondes.
L’idée était qu’une demi-douzaine de visiteurs pouvaient s’assoir autour d’une table ronde avec l’auteur, et soit partir après leur dédidace pour tenter leur chance ailleurs, soit rester et parler avant, pendant et après leur dédidace. Un ami a passé une après-midi entière à discuter avec Phil Jimenez, et a adoré.
Plusieurs dessinateurs appréciaient ce moment d’échange, après une légitime timidité, et le côté plus « posé ». Bien sûr, tous les dessinateurs ne pouvaient pas être en tables rondes (impératifs de place), ou ne le voulaient pas. Hermann, notamment, avait refusé, je crois. Et, évidemment, le choix des visiteurs dépendait un peu de l’auteur, cela fonctionnait en général sur premier arrivé / premier servi mais il y avait eu aussi des tirages au sort pour des méga-stars.

1 « J'aime »

avant d’ y aller, j’avais sécurisé deux precoms…une pour miguel mendonca payée, la comm avaot été publié sur insta et une auprès de belen ortega. le hic est que j’avais payé a son ancien agent et pas green room…me suis dis qu’il y allait avoir une c… dans le potage…

j’arrive tot le matin, on est pas très nombreux en vip. l ouverture se passe sans encombre ni trop de retard… je voulais me positionner soit sur perkins, soit xernamico. je tente perkins mais je vois les lillois s’aggutiner sur xermanico…du coup je change pour lespagnol… suis 4e ou 5e…

le temps passe et il est long. on apprend qu’il a oublié de l’equiepent à l hotel puis qu’il a une interviex (dèx l ouverture)… je soupconne l’homme à chats de noues avoir joue un mauvais tour. je laisse mes affaires devant xermanico (je sais c 'est pas bien!!) et e vais voir mike perkins…une creme!! je lui demande s’il peut me faire un wolvie avec le masque déchiré…il me demande mon budget…vu que les espagnols ont eu une inflationnite aigue , je dis 200 euros…ouh la c 'est beaucoup trop!!

100 euros une aubaine. je regarde son pressbooket je vois un wolvie qui me tente…et un nightwing mon perso préféré avec gambit!!

200 euros emballé prsé!!

je recupère ma comm a mendonca e t me repositionne a xermanico toujours pas arrivé…enfin le messie est là avec 1h30 de retard…suis 4e ou 5e il me dit qu’il devrait la finir pour la fin d apres midi…sauf que… derrière moi un billet un jour dit qu’il sera donc là qu’aujourd ui…hop hop il est arrivé 1h apres nous et passerait avant tout le monde? ca sert à quoi que j’ai pris un vip… je rumine ma malediction et je vais au stand kana pur jerome alquie…il est 11h45 il arrive à 12h30…je demande à un amas de visiteurs ou se termine la file d’attente t m’y poste…puis j’ai un raoul qui joue les gros bras et me dit que la fin de file est plus bas, que je soit je resquille (pas mon genre )… soit que je suis un noob (hé petit je faisais la queue pour des dedicaces que t’étais pas encore né)…
je fais le gentil petit soldat et j’execute les ordres du teigneux…arrive jérome en avance et devant toute la foule, il me salue avec un grand sourire et me serre la main (on se connait depuis 20 ans j’ai plein de trucs de lui)… tout le monde dont le raoul me regarde médusé, ah ces rageux…

l’apres midi c’est un peu flouje devais récupérer une comm de belen mais elle m’avait dit courant apres midi j’ai laisse courir. me suis installé aux stands de dike ruan et simone di meo…une file monstre pour ruan , j opte pour di meo…l’attente va être très longue, train en retard d emarseille…une personne devant moi que j’avais pas vu, soit disant arrivée avant moi que j’ai pas vu dut tout…pas envie de faire des histoires…en fait le mec passe plus de temps à avisiter l’artist alley qu’à rester à sa place

finalement di meo arrive, j’ai vu les posts de sullivan sur leur visite à marseille je sallive, y avait du free.sauf que simone brandit sa carte joker annabel kirby -et les prix qui vont avec…je lui demande un free, il veut pas comprendre j 'ai qu’une signature…j’ai compris le mess, je sors les brouzoufs , le pez, la cagnotte, le grisby…et i comprend cette fois!!!
je passe à dike ruan qui a moins de monde… je lui rappelle qu’il m’avait fait une comm au debut de sa carrière quand il était un nobody sans projet…il joue le jeu et me fait un free de shang chi!! à la bonne heure!!

je vais voir belen pour ma comm, elle la commence bientot revenir dans une heure…j’en profite pour aller à la conf des acteurs…teri hatcher est adorable mais ne fait que des réponses bateaux sans se mouiller.les deux acteurs buffy mouillent le maillot et à d emi mot on comprend que c’etait plus que tendu avec joss whedon et marti noxon. jeretourne voir belen elle a fini ma comm…très reussie, plus que ce j’ai vu sur comic artfans…
je n’ ose pas mapprocher d’alvaro martinez et pepe larraz, une horde de fans qui attendnet et ils ne savent pas pourquoi…une signature, un quickie,plus? ca dependra de l’humeur de smecs et le leur disponibilité …docn en gros au petit bonheur la chance
je retourne voir xermanico…il est épuisé…je me dis qu’il a du en faire 3-4…non non deux max dont une pour celui qui etait là qu’aujourd’hui… il me dit demain matin

je pars bon resto et grasse mat pour dimanche j’ai plus trop grand chose a faire et le compte en banque a atteint de records gouffre deficitaire
j’ai assiste à la chorale de generique c 'était cool
xermanico me dit de repasser à 14… puis 16h…
ah j’oubliais garth ennis est quand meme venu covidé!!! dir que j’etais a 5 m de lui au stand de xermanico pendnat une heure!!
di meo a fini ma commsamedi soir…bon il etait pas motivé avec un copain on l’a vu samedi en fin d’apres midi glander et pas dessiner pendant une heure puis enfin s’y mettre…le resultat est propre…cher mais propre
on apprend que ram v fait des doodle remark, on se met dans la queue, c 'etait sympa
je regarde les pressbook de chacun. mike perkins a été dévalisé, il reste un superman qui me plait je lui achète
pas pu approcher encore larraz et martinez…quand je pense qu’à leur edition paris manga et pcc, ils étaient super accessibles (physiquement et financièrement)
e avant de sortir je monte dans le x wing

aufinal que dire de cette édiion, beaucoup de souvenirs et de délires entre potes, pas mal de sketchs récupérés mais bordel que cela a été chaotique…encore plus qu’à la pcc!!! faut vraiment avoir les nerfs solides

donc à l’année prochaine si mon compte en banque le permet…ca va surement augmenter les prix entretemps hein???

Quelque part, ce compte-rendu me fait dire de ne pas avoir de regrets de ne pas y être aller.

2 « J'aime »

Disons que je vis bien différemment les festivals.
(Je dis ça de manière factuelle, sans jugement)

1 « J'aime »

Je me faisais une réflexion similaire. On va vraiment pas à ce type de convention pour les mêmes choses.

2 « J'aime »

Tu as donc respecté les distanciations sociales ! C’est bien !
:wink:

Jim

On ne l’a pas demandé xD

bah il y a à boire et a manger… sur la scène les interviews des acteurs et le cosplay (j’y suis quand meme resté deux heures). sur les petites scènes des conf
des animations dont le x wing
des boutiques dont une de comics
c’est une comic con tout ce qu’il y a de plus générique. pour une 2e édition elle était bien remplie
la grande nouveauté c’etait les artistes comics absents de la 1ere édition

Mazel Tov !

Ahahahahahah

qui était canadienne donc ce n’était que de la VO

encore heureux. Franchement j’allais pas en convention pour trouver de la BD que je pouvais trouver en librairie

1 « J'aime »

Sauf que pour le quidam lambda, pas moyen de mettre la main sur du panini ou du hicomics par exemple