PHIL SPECTOR (David Mamet - HBO)

Producteur et auteur-compositeur américain, pionnier des groupes vocaux féminins dans les années 60, Phil Spector a travaillé avec les plus grands artistes. Il a notamment produit Ike et Tina Turner, les Righteous Bothers, l’album Let it be des Beatles, Imagine de John Lennon, Concert for Bangladesh de Georges Harrison et End of the Century des Ramones.
Mais il est également connu pour son comportement lunatique et les tensions et incidents qui ont émaillé ses nombreuses collaborations.

En 2003, il est reconnu coupable du meurtre de l’actrice Lana Clarkson. Il est incarcéré depuis 2009 et purge actuellement une peine de 19 ans incompressibles.

David Mamet (à qui l’on doit, entre autres, les scénarios du Facteur sonne toujours 2 fois et des Incorruptibles de Brian De Palma) revient sur les années de gloire et la chute de celui qui a été introduit au Rock and Roll Hall of Fame en tant que “l’un des plus grands producteurs de l’histoire du rock” dans ce téléfilm qui sera diffusé par la chaîne HBO le 24 mars 2013.

[quote]REALISATEUR & SCENARISTE

David Mamet

DISTRIBUTION

Al Pacino, Helen Mirren, Jeffrey Tambor, James Tolkan, Matthew Rauch…

INFOS

Téléfilm américain
Genre : Biopic/Drame
Année de production : 2012[/quote]

La bande-annonce :

https://www.youtube.com/watch?v=hJK4i_K_38E

et en complément je ne peux que vous conseiller la lecture de:

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51eP0Ql%2BnSL.SL500_AA300.jpg

[quote]
Présentation de l’éditeur
*1958. À 18 ans. Phil Spector est au sommet des hit-parades américains. À 22 ans, il est à la tête de son propre label Tom Wolfe chante les louanges du " premier magnat du monde adolescent ". Dans les années qui suivent Spector va littéralement inventer le son de son époque et incarner mieux que quiconque la musique des années soixante. La liste des artistes avec qui il collabore est impressionnante, des Ronettes aux Beatles, en passant par Ike et Tina Turner, Senny and Cher, Bob Dylan, Leonard Cohen, les Ramones, etc. Devenu une véritable légende vivante, il va alors peu à peu sombrer dans une réclusion volontaire, où il laissera libre cours à sa folie paranoïaque. Il n’en sortira qu’à l’hiver 2003. pour répondre de l’accusation d’homicide volontaire sur la personne de Lana Clarkson. une jeune comédienne retrouvée morte dans son manoir californien, qui lui vaudra une condamnation à dix-neuf ans de prison. Mick Brown. qui a recueilli en exclusivité les confessions de Phil Spector après un silence de plus de vingt-cinq ans, retrace dans cette biographie passionnée et passionnante l’incroyable existence de ce génie dérangé du rock. À partir de centaines d’heures d’entretiens avec les principaux protagonistes de cette tragique success story, il nous livre bon nombre d’anecdotes inédites et lève le voile sur le destin maudit d’un bad boy au talent fou. *[/quote]

une lecture globalement très intéressante mais inégale. son ascension est passionnante,sa chute beaucoup moins mais c’est un incontournable pour ce qu’il a incarné pendant près de 30 ans de musique

Un de destins les plus fascinants de l’histoire de la pop-culture, et un vrai génie de la prod’ (le “wall of sound” !!).

Par contre Pacino fait peine à voir avec sa tignasse, qui change certes peu de ses délires capillaires récents (dans ses derniers films, un plan = une coiffure différente, bizarre bizarre).
Plus important, j’ai de gros doutes sur ses actuelles capacités. Il est devenu feignant le bougre (peut-être se réveillera-t-il dans le prochain Scorcese, au côté de…De Niro et Joe Pesci, excusez du peu ?).

Tout de même, dans le genre délire capillaire, difficile de rivaliser avec Phil Spector. Porter ce genre de perruque lorsque l’on comparaît pour meurtre, fallait oser :

Ha ! Pas mal en effet. J’ignorais que c’était à ce point-là.

Quelle erreur de casting ! Avec un tel défi capillaire, c’est Nicholas Cage qu’il fallait ! :smiley: