PIXELS (Chris Columbus)

Dans le court métrage Pixels de Patrick Jean, des créatures géantes sorties de jeux vidéos 8-Bit s’attaquaient à la ville de New-York.

Ce petit film a servi de base au nouveau long métrage de Chris Columbus (Harry Potter à l’école des sorciers, Percy Jackson : Le voleur de foudre…) dans lequel des gamers (Adam Sandler, Peter Dinklage et Josh Gad) sont recrutés par l’armée pour combattre des personnages de jeux vidéos des années 80 contrôlés par des extra-terrestres qui envahissent la Terre.

Retrouvez ci-dessous le premier visuel de cette comédie fantastique qui sortira dans les salles françaises le 22 juillet 2015.

En attendant, et pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, voici le court métrage Pixels :

Je connaissais Pixels et c’est vraiment sympa.

Je me demande ce que le film pourrait donner mais si c’est bien barré, sans se prendre au sérieux, ça peut être une bonne surprise.
Sais pas pourquoi, ça me fait penser à Evolution avec Duchovny…

Le pitch de fou.

La première bande-annonce :

La nouvelle bande-annonce :

Ashley Benson est Lady Lisa :

Oula la la la…Je passe mon tour et attends que Spielberg nous sorte Ready Player One !

La bande-annonce en VF pour les non anglophones :

Quel étrange film, Pixels. Quasiment le cliché classique de la bande-annonce meilleure que le film (Clash of the Titans est un bon exemple), mais avec cependant quelques bons moments… mais en fait un vrai gros problème de rythme. Le film ne fonctionne pas bien parce que les scènes ne sont pas fluides, c’est un enchaînement très tranché de scènes différentes, avec cette impression de dynamique lente et hachée qui est très désagréable.
En plus, Adam Sandler donne l’impression de n’en avoir strictement rien à faire, promenant un air mi-consterné, mi-blasé à chaque scène. Ca en devient vite fatiguant.

L’intrigue elle-même pourrait être rigolote, les ressorts du film pourraient être très bons, mais ça ne fonctionne pas. C’est trop haché, mal fichu ; seul Peter Dinklage survole toutes ses scènes, mais il apparaît tellement peu que c’est frustrant.

Franchement, Pixels aurait pu être un film geek génial et super fun. On en est loin.

Oh la la, non, c’est franchement pas bon. Tous les ingrédients sont là pour faire un film mauvais. Et c’est vraiment dommage parce qu’il y avait moyen de faire plaisir à tous ces aigris de 40 ans ans qui ont raté leur vie parce qu’ils ont trop joué aux jeux vidéos et qu’ils en sont réduits à fantasmer sur les pochettes de jeux des années 80.

Le geek qui va chez une jeune divorcée et qui commence déjà par faire une remarque sexiste (vous croyez qu’il va se la faire à la fin du film? Quel suspens…), femme qui se révèle ensuite être un colonel de l’armée, armée tournée en ridicule avec les différents protagonistes. On se demande si c’est voulu ou non ce parti pris, de faire un mauvais film digne du pire des années 80.
Et puis quoi? Parce que des mecs en 82 ont pété des scores, ce sont les seuls à pouvoir faire face, parce que comme par hasard l’un est le pote du président et qu’ils ont comme par hasard gardé contact?

Et le retrogaming, vous en avez entendu parler? Ca donne pas l’impression. Et donc être bon avec une manette et des boutons fait que t’es une bête avec une arme d’assaut dans les mains. Oui je sais c’est un film, mais quand on en arrive à se prendre la tête entre les mains à chaque scène, tout devient de plus en plus absurde.

Faudra aussi m’expliquer, comment en consultant une pauvre formule, on arrive à connaître les cycles d’un jeu, et donc en plus avoir les réflexes pour les passer.

Et les punchlines j’en parle même pas, c’est du niveau CM2.

Scénar moisi, acteurs moisi, réal moisie. C’est gâché.

Il aurait peut être fallu assumer totalement la dérision et en faire un du genre Police Academy du geek !

Je crois que le problème vient surtout de Adam Sandler…

Mais oui, le pitch est sympa, mais la réal est pourrie. C’est sûr que si tu rentrais dans un gros délire, ça ferait peut-être passer un peu mieux la pilule du sexisme plombant du film.

[quote=“Vik”]Je crois que le problème vient surtout de Adam Sandler…

Mais oui, le pitch est sympa, mais la réal est pourrie. C’est sûr que si tu rentrais dans un gros délire, ça ferait peut-être passer un peu mieux la pilule du sexisme plombant du film.[/quote]

C’est toujours la faute d’Adam Sandler.

Arrêtez de dire du mal d’un homme qui a eu autant de récompense, vous ne savez pas reconnaître le vrai talent.

20 nominations dont plusieurs victoires au Razzy dont pire actrice féminine, vous en connaissez beaucoup avec un tel palmarès ?