Pointmanga.com ouvre ses portes !

Direction [www.pointmanga.com](http://www.pointmanga.com)

[Lire l'article sur Manga Sanctuary](http://www.manga-sanctuary.com/news/14096/pointmanga-com-ouvre-ses-portes.html)

Excellent, merci bien :slight_smile:

Très bonne décision :slight_smile:

J’ai comme l’impression que de plus en plus d’éditeurs sont en train de décider de “sauter” l’étape libraire. Kazé le propose, Kana le propose…

Sauf qu’en plus, Taïfu annonce qu’il y aura des titres en arrêt de commercialisation, les offres promotionnelles des salons…
Et il est curieux qu’ils fassent cette annonce au moment où IDP doit annoncer son site, non ?
C’est sûrement plus qu’une coïncidence.

Tori.

pointmanga.com/8-introuvables-

C’est vraiment bizarre de commercialiser directement des titres en arrêt de commercialisation. Même si il s’agit d’invendus.

J’avoue ne pas connaitre en détail la loi sur le prix du livre mais c’est quand même surprenant.

Et d’une certaine manière c’est un peu injuste pour les librairies qui ne peuvent proposer un produit mais savent qu’il est dispo en ligne presque directement chez l’éditeur.

Les libraires peuvent le vendre (sauf quand il s’agit d’arrêts de commercialisation après décision de justice, mais dans ces cas-là, ce n’est pas un « arrêt de commercialisation », mais un « retrait de la vente »), mais il ne peuvent plus les commander.
Quand un titre est en arrêt de commercialisation, les libraires ont un délai pour renvoyer les volumes (entre 1 et 3 mois, en général), qui sont ensuite détruits, ou envoyés à des entreprises de déstockage (type Noz).
Mais ils peuvent aussi les garder.

Concernant la loi sur le prix du livre, elle interdit de solder des livres (les vendre à moins de 95% du prix éditeur), sauf s’ils sont dans le commerce depuis plus de 2 ans, et en stock depuis plus de 6 mois.

Par exemple, parmi leurs introuvables, on a encore Montrez-moi le chemin (Le passage, on a vendu notre dernier exemplaire en septembre), Heaven Eleven (on a même le coffret), Shiro 2 à 8, 3 volumes de Monsieur est servi et 2 volumes de Go and go

Tori.

Oui je sais que les libraires peuvent continuer à le vendre, mais je partais du principe que le dit libraire n’avait pas le produit en stock.

Ce serait un comble qu’on vous interdise de vendre le tome quand un éditeur mets un titre en arrêt de commercialisation…

On risque donc de voir sur ce site pas mal des titres dont ils ont annoncé l’arrêt il y a peu.

J’ai eu un doute sur le sens de ce que tu disais, en fait.

Je pense qu’ils s’en serviront pour écouler les volumes que les libraires leur renverront après les annonces d’arrêt de commercialisation.
Enfin, s’ils ne font que des lots de séries complètes, ils n’écouleront pas tout (au passage, parmi les titres qu’ils viennent d’arrêter, il y a Oh! My god, mais le pack des 5 pour le prix de 3 n’est pas en arrêt, lui… ça correspond un peu au principe des introuvables de leur site).

Tori.

En tous cas c’est une vraie bonne nouvelle pour nos amis belges et suisses. [size=50]Qui vont enfin pouvoir faire une overdose de Yaoi.[/size]

[quote=“Tori”]Sauf qu’en plus, Taïfu annonce qu’il y aura des titres en arrêt de commercialisation, les offres promotionnelles des salons…
Et il est curieux qu’ils fassent cette annonce au moment où IDP doit annoncer son site, non ?
C’est sûrement plus qu’une coïncidence.[/quote]

J’avais fait la même remarque sur la page d’un de leur partenaire, ils ont répondu ceci:

[quote] Manga Taifu Bonjour à tous,

Je me permets d’intervenir pour répondre à certaines questions/interrogations et éclaircir ainsi certains points .

1/ La question des libraires

Nous sommes conscient que l’ouverture d’un site de vente en ligne remet sur le devant de la scène la question sur la place des libraires. Nous sommes les premiers au courant qu’en ce moment il est difficile pour ceux-ci de s’en sortir entre internet, la crise et la concurrence des grandes enseignes.
Cependant, l’objectif de Pointmanga.com n’est pas de devenir notre principal moyen de distribution.
Nous cherchons avant tout à apporter une solution aux personnes qui ont d’énormes difficultés à se procurer nos titres !
Vous êtes les premiers à savoir qu’il est difficile, notamment en province, pour trouver des Yaoi … Nous ne parlons même pas des anciens titres qui sont presque impossibles à trouver à part en passant une commande …
De plus, nos prix seront les mêmes qu’en librairie … Nous ne cassons pas les prix mis à part pour des séries en arrêt de commercialisation qui sont de toute façon plus disponibles en magasin. La concurrence n’existe donc pas sur ce point.
Les offres goodies et posters comme les avant-premières sont bien entendu des arguments de vente mais c’est aussi pour proposer la même offre que nous faisons sur les salons. Tout le monde ne pouvant pas se déplacer sur ceux-ci, nous trouvons ça logique de rendre ces offres accessibles à tout le monde.
Si il était possible de les faire en librairie nous le ferions avec grand plaisir mais la mise en place de celles-ci est plus compliquée que ce qu’il n’y paraît … Malheureusement …
Et puis ces offres sont surtout pour se différencier d’autres sites de vente en ligne, plus importants, célèbres …
Enfin, ce site est aussi pour les communautés belges et suisses qui ont encore plus de difficultés à trouver nos titres … Des délais d’attente importants, des prix exorbitants …

2/ IDP

Notre volonté de créer un site de vente en ligne a été dévoilée “publiquement” lors d’une interview sur la radio Yaoi “Voix Lactée” en décembre (le 14).
Cependant, comme vous vous en doutez, si nous en avons parlé c’est parce que nous travaillions déjà dessus. D’ailleurs, la communication avait déjà commencé lors de salons comme la Japan Touch début novembre 2012. Là encore, si nous avons commencé à communiquer dessus c’est car nous étions déjà entrain de bosser sur sa conception. Un site de vente en ligne ne se lance pas en 2 mois surtout quand on a le catalogue de Taifu + Ototo ! ^^
L’arrivée d’IDP n’a donc pas été le principal élément déclencheur de nos dernières initiatives. Il les a confirmé !
C’est surtout notre présence, plus importante, sur les salons et le fait que l’on soit plus proche de notre public depuis plusieurs mois qui nous a fait prendre conscience de beaucoup de choses comme le fait que nos lecteurs et les fans de Yaoi en général avaient des difficultés à se procurer ce qu’ils désiraient … Une offre pas adaptée à la demande …

3/ La place d’Ototo

Ototo a aussi une place importante ! Il ne faut pas oublier que les mangas de ce label seront aussi en vente sur Pointmanga.com !
Ces titres ont énormément de mal à trouver leur place dans les points de vente.
C’est logique bien évidemment … Le marché des Shonen, Seinen et Shojo est saturé et les libraires mettent avant tout en avant les titres qui se vendent le plus. C’est une stratégie logique et nous ne nous permettrons jamais de critiquer cette façon de faire.
Chacun doit adopter la meilleure façon de faire et il est normal de mettre en valeur les titres de maisons d’édition plus connues, plus vendeuses et disposant de licences comme One Piece, Prophecy, Naruto etc.
Pointmanga.com doit donc permettre aux titres Ototo d’être plus facilement accessibles pour tous ! C’est aussi un moyen de communiquer sur ceux-ci …
Soutenir ce label est donc un autre des objectifs de Pointmanga.com

Si vous avez d’autres questions surtout n’hésitez pas à les poser. Je vous conseille néanmoins de les poster sur la Page FB de pointmanga.com ou Taifu-comics …
Mon but n’est pas de spammer la page de notre partenaire Yaoi Juice !

Cordialement,

L’équipe Taifu [/quote]

En ce qui concerne le site en lui-même, personnellement j’achète mes tomes à la librairie car je suis sure de toujours y trouver ce que je cherche et puis c’est toujours plus sympathique de pouvoir discuter avec les libraires. Néanmoins, c’est une bonne chose pour ceux qui ne disposent pas de point de vente.

Vu le gain financier pour eux et à l’ère moderne d’internet, ils seraient idiots de ne pas en profiter. C’est triste pour les libraires (j’en suis une) mais je les comprends. D’autant qu’il est vrai que tous les éditeurs ne sont pas mis en valeur avec la même importance et que c’est effectivement difficile pour certains de tirer leur épingle du jeu.

[quote]C’est vraiment bizarre de commercialiser directement des titres en arrêt de commercialisation. Même si il s’agit d’invendus.

J’avoue ne pas connaitre en détail la loi sur le prix du livre mais c’est quand même surprenant.

Et d’une certaine manière c’est un peu injuste pour les librairies qui ne peuvent proposer un produit mais savent qu’il est dispo en ligne presque directement chez l’éditeur.[/quote]

ça n’a rien de bizarre, il faut bien qu’ils écoulent leurs stocks. Et ça n’a rien à voir avec le prix du livre. En général, les libraires retournent les livres dès qu’ils entendent le mot “arrêt de commercialisation” sinon ils risquent de se retrouver avec un piège dans les pattes (des livres qu’ils n’auront plus le droit de retourner et qui risquent de ne jamais se vendre). Les libraires n’ont donc pas l’interdiction de le vendre, mais le plus souvent ils refusent de garder les livres car c’est risqué économiquement. Donc dès qu’il annonce un arrêt de commercialisation, l’éditeur reçoit des donnes d’invendus. Ce procédé est un bon moyen pour l’éditeur d’éviter de forcément devoir pilonner ses ouvrages.

En ce qui me concerne, je suis suisse et j’avoue que le yaoi est très dur à se procurer. Asuka comme Taïfu arrivent systématiquement avec deux bons mois de retard. La commande en ligne sur les plate-formes générales aboutit au même résultat. Ce n’est pas terrible du tout pour la tenue de mon site consacré au yaoi… J’ai donc bon espoir q’un site géré directement par l’éditeur puisse résoudre ces difficultés ! Pour moi, c’est une bonne nouvelle.

Ils sont très difficile à trouver au QC, il nous faudrait ce genre de site. Une chance que j’ai un bon libraire