Pokémon Noir et Blanc - Manga

Argh, y a certaines fautes de… enfin non pas des fautes, mais des répliques pas très bien tournées ou les thermes évolution/pré-évolutions sont par exemple inversés. L’histoire reste sympatique, espérons que la qualité des dialogues s’améliore par la suite.

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Totalement d’accord avec tes 2 critiques chris, ayant acheté les 2 tomes pour l’anniversaire de mon petit-frère j’en ai profité pour les lire et j’ai vraiment trouvé ça super sympa, je l’ai ai lu avec beaucoup de plaisir, les dessins sont très correct et comme tu l’a dit bien que ce soit avant tout destiné aux " enfants " quelqu’un de plus " vieux " peut très bien lire ce manga sans aucun souci du moins c’est mon cas. Et on sent quand même que c’est fidèle aux jeu vidéo que ce soit les combats , les attaques ( seulement 4 attaques par pokémon ) les pièges des arènes…
Au final je suis aussi pressé que mon petit frère que sorte le 3ème tome. :slight_smile:

Fan de pokemon adventures depuis la première heure et achetant les tomes américains (que Viz media rééditent actuellement) je confirme que ceux de noir et blanc sont pas mal (au passage, ce n’est pas une exclusivité mondiale, Viz Media les distribue en relié aussi, avant le japon, j’en suis témoin puisque je les ais).

Mais cet arc Noir/Blanc reste quand même en dessous des arcs rouge/bleu/jaune et or/argent/cristal.
C’est dommage d’ailleurs… aucun des autres arc n’a été à la hauteur de ceux-la (que ce soit niveau charisme des personnages, scenario, etc…).

Mais ceux que Viz a sortis ne sont que des demi-tomes alors que nous avons droit aux volumes tels qu’ils sortiront au Japon. C’est sans doute ça qui fait que Kurokawa peut se vanter de sortir la version Noir et Blanc en avant-première mondiale.

J’ai également lu les tomes anglais et personnellement, je trouve que la seule partie à être proche du niveau de celle-ci, c’est la première (Rouge/Bleu, donc).

Etant fan de pokémons, ces critiques me donnent envi !

Chris936 : Oui c’est vrai que ce ne sont que des demi tomes, m’enfin ça reste du relié x)

Sinon, quand je dis que la plupart des fan considèrent que les meilleurs arcs c’était RBJ et OAC, (RBJ pour son coté “je colle vraiment au jeu d’origine”, et OAC pour son scenario et ses personnages assez épique) c’est surtout par le coté très “pokemon” jeux vidéo de l’histoire. Comme le créateur de pokemon dit lui même en parlant de la saga pokemon adventures RBJ “c’est exactement comme ça que je vois le jeu”.

Les arcs suivant ont souvent ajoutés des choses plus ou moins inutiles (enfin inutiles, différentes disons, dont on se serait bien passés) comme par exemple les “routine” de Dia et Pearl dans l’arc DP, qui donne une atmosphère différente au manga (personnellement je trouve que ça le rend moins épique du coup, ça fait plutôt “comique” et pas “aventure”

La critique par chris936 est disponible sur le site!

Lire la critique sur Manga Sanctuary

Laissée en suspens à la fin du tome 3, la rencontre entre Blanche et le mystérieux N reprend avec ce quatrième tome de l’arc Noir et Blanc. Cette rencontre entraîne (enfin ?) un changement dans le déroulement de l’histoire puisque Blanche laisse tomber pour le moment le showbiz et se consacre au dressage. Pour le coup, Noir et Blanche se séparent, Noir continuant sa quête des Badges pendant que Blanche s’essaye au Métro de Combat, un terrain de combat spécial où il faut s’adapter à l’étroitesse des wagons.

Bref, petite avancée dans l’intrigue avec enfin un changement par rapport aux premiers tomes. Les dernières pages laissent sous-entendre un peu plus d’action, mais sans doute pas avant le prochain tome. Reste que pour une adaptation de jeu vidéo, le scénariste s’en tire plutôt bien…

Graphiquement, on oscille toujours entre quelques belles planches mais aussi beaucoup de visages assez étranges ou dont le design change d’une planche à l’autre (même si l’on sent que Satoshi Yamamoto commence à se faire au design des personnages des Versions Noire et Blanche). Le dessin des Pokémon en revanche est bien mieux maîtrisé malgré un manque de dynamisme lors de certains combats.

Bref, un tome moyen mais qui une fois encore conviendra beaucoup plus aux fans de l’univers Pokémon (en particulier aux joueurs des Versions Noire & Blanche) qu’à ceux qui lisent ce manga en tant qu’œuvre indépendante.